Latomus

Latomus - Revue d'Etudes Latines

Compte rendu. Jacques Harmand, Vercingétorix

Texte de Jean-Yves Guillaumin, compte rendu de lecture de l'ouvrage Vercingétorix de Jacques Harmand paru en 1984. Ce texte tapuscrit est la version initiale de l'article à paraître dans la revue Latomus. Guillaumin montre qu'Harmand a cherché à faire surgir un Vercingétorix “général des druides” mais surtout agent de César. Guillaumin insiste sur le fait qu'Harmand a rejeté tous les textes antiques ce qui lui permet de se satisfaire de la localisation d'Alésia à Alise. 

Cote de classement: 
J-1984-03846

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

André Berthier et André Wartelle, Alésia. Compte rendu d'ouvrage

Danielle Porte rend compte dans Latomus N°53 (en 1998) de l'ouvrage d'André Berthier et André Wartelle “Alésia”, sorti 8 ans plus tôt  (!...) aux Nouvelles Editions Latines. 

Cote de classement: 
J-1998-02577

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Remarques critiques sur la correction de Whitte pour B.G. VII, 62, 10

Article publié en 1988 par Jean-Yves Guillaumin sur la traduction du Bellum Gallicum par H.K. Whitte de 1876 avec des critiques philologiques sur les expressions inde, in die et in diem (die tertio). Ce point de discussion concerne plus particulièrement la jonction des troupes de Labénius avec celles de César. J.Y. Guillaumin en profite pour montrer que Dion Cassius (réhabilité par les chercheurs contemporains) apportent de nombreuses précisions utiles à la compréhension du texte de César.

Cote de classement: 
J-1988-01219

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La reddition de Vercingétorix chez les auteurs anciens

Dans cet article de la revue Latomus de 1985, Jean-Yves Guillaumin revient sur la reddition de Vercingétorix  en reprenant et commentant les textes de César et des auteurs antiques Plutarque, Dion Cassius et Florus. Il évoque la scène de la reddition et la localisation de celle-ci (“au camp romain”). Guillaumin reprend aussi les critiques faites par Jacques Harmand sur ces auteurs antiques et démontre qu'Harmand raisonne de façon biaisée du fait du choix de la localisation d'Alésia à Alise-Ste-Reine.

Cote de classement: 
J-1985-01190

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les flumina chez César

Dans cet article de fin 1987 paru dans la revue Latomus, J.-Y. Guillaumin revient sur la question des cours d'eau dans la littérature césarienne. Il fait la distinction entre les grands fleuves, les grandes rivières, les flumina frontières, le flumen obstacle naturel... Il revient sur les flumina évoqués à propos d'Alésia et aussi de l'embuscade de cavalerie avant Alésia.

Cote de classement: 
J-1987-01189

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Comptes Rendus

Commentaires d'Antoinette Brenet sur l'ouvrage de Joël Le Gall "Alésia,archéologie et histoire" (Paris-Fayard, nouvelle édition revue et augmentée 1980). Antoinette Brenet présente Joël Le Gall comme un archéologue courageux qui ne craint pas de plaider un dossier difficile, citant notamment dans la préface : "du siège fameux on ne peut voir actuellement aucune trace sauf, la plus importante, le paysage.

Cote de classement: 
J-1981-01032

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les conditions d'un siège : Alésia

Article de 1969 de Joël Le Gall, Directeur des fouilles d'Alise-Sainte-Reine.

Cote de classement: 
J-1969-00802

Le prétendu statère de Vercingétorix d'Alésia.

Dans cet article de 1966, Jacques Harmand évoque les conditions dans lesquelles les trouvailles faites sur Alise par Pernet, et notamment les monnaies, étaient transmises à Napoléon III sans que personne d'autres n'aient pu les voir. Le doute sur le prétendu statère d'or de Vercingétorix trouvé à Alise-Sainte-reine n'en est que plus fort.

Cote de classement: 
J-1966-00781
Souscrire à Latomus