campagne 1966

Note-brouillon du 19 novembre 1966 de Jean Pernot : entretien avec E. Houriez - suite affaire AFP

Note-brouillon manuscrite de Jean Pernot (samedi 19 novembre 1966) suite à un entretien avec E. Houriez et remise plus tard à Berthier. Le Chef du Bureau des Fouilles au Ministère (Chabert, favorable à Berthier) annonce la tenue d'une réunion de la Commission Supérieure des Fouilles pour le 13 décembre (avec participation de Lerat). E. Houriez indique que le Directeur des Archives, Chamson, pense que la campagne de presse (cf.

Cote de classement: 
L-1966-01873

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en avril 1966 entre A. Berthier et E. Houriez : mémoire pour Carcopino

Le 28 avril 1966, André Berthier communique copie à E. Houriez des lettres envoyées à Carcopino et May ainsi que du mémoire transmis à l'académicien. Il considère ce mémoire comme une “contre-offensive” dans le conflit qui l'oppose aux défenseurs d'Alise. Elisabeth Houriez en accuse réception le 28 avril et transmettra cela au Directeur Chamson. Elle évoque dans sa réponse la décision des tenants d'Alise de célébrer en grande pompe le centenaire des fouilles de Napoléon III; dans ce contexte, Berthier est “un fâcheux pour ces Messieurs”.

Cote de classement: 
C-1966-01871

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en janvier 1966 entre A. Berthier et E. Houriez : une année 1966 difficile

Le 5 janvier 1966, A. Berthier transmet à E. Houriez un des plans réalisés par les Ponts & Chaussées sur les plates-formes de la plaine de Syam ainsi que le plan du mur de la Grange d'Aufferin. Berthier indique qu'il a rencontré Edgar Faure en Tunisie et que le Président pense que c'est l'insistance salinoise du Comte de Mérona qui a fait “déborder le vase érudit de Monsieur Lerat”. Le Conseil Général n'avait pas voulu favoriser un seul chercheur (Berthier) et avait aussi subventionné de Mérona (“que Lerat ne peut pas voir en peinture”.

Cote de classement: 
C-1966-01870

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 30 mars 1966 d'E. Houriez à A. Berthier : refus du CSRA pour les fouilles à Syam

Le 30 mars 1966, Elisabeth Houriez informe André Berthier que le CSRA (Commission Supérieure des Fouilles), réuni le 1er mars, n'a pas été convaincu par les arguments en faveur de la poursuite des fouilles à Syam (le rapporteur Quoniam ne l'était pas non plus), la Commission s'en tenant aux conclusions du géologue Théobald. Le CSRA aurait indiqué clairement que Berthier se trompe sur cette affaire comme il s'était trompé sur Cirta.

Cote de classement: 
C-1966-01869

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 19 janvier 1966 d'E. Houriez à A. Berthier : tensions au Ministère des Affaires culturelles

Elisabeth Houriez informe André Berthier le 19 janvier 1966 que Chabert (Bureau des Fouilles) pourrait mentionner une subvention globale de 3.000 francs en lien avec l'autorisation de fouilles pour 1966, mais elle insiste sur le fait qu'il y  a beaucoup de tirage au sein du Ministère au sujet de l'affaire. Chabert aurait fait accepter le principe d'un examen sur le terrain des résultats des travaux Berthier (vers Pâques 66), une commission d'experts pourrait être désignée à cette fin par le CSRA dans sa réunion de fin février.

Cote de classement: 
C-1966-01868

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 3 mai 1966 de M. Sergent à A. Berthier : après le refus des fouilles pour 1966

Avec cette lettre du 3 mai 1966, Maurice Sergent tente de faire le point avec André Berthier suite à la décision de la Commission Supérieure des Fouilles de refuser l'aide financière pour les fouilles à Syam en 1966. Sergent  s'interroge sur les conséquences de cette décision : les fouilles sont-elles interdites et sinon, l'aide du Conseil Général pourrait-elle être mobilisée?

Cote de classement: 
C-1966-01867

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Six lettres d'A. Berthier à J. Pernot (février-mai 1966) : points chauds du printemps 66

Dans ces 6 lettres à son ami Jean Pernot (premier semestre 1966), André Berthier évoque un certain nombre de “points chauds”. En février, il se dit satisfait du report de la parution de l'article de Dunoyer (Le Monde), ce qui permettra de consolider le texte et d'éviter des problèmes avant la réunion de la Commission Supérieure des Fouilles. Dans la lettre du 25 février, il fait aussi part de nouvelles transmises par son ami Jean-Philippe May : Lerat a été remis à sa place et Quoniam devrait rapporter sur les travaux Berthier et la demande de crédit.

Cote de classement: 
C-1966-01866

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Trois lettres de janvier 1966 de J. Pernot à A. Berthier : affaire article Dunoyer (Le Monde)

Jean Pernot informe André Berthier le 17 janvier que l'article de Jean-Marie Dunoyer (Le Monde) est maintenant composé et que Sergent et lui attendent la décision de Berthier pour donner le feu vert pour la parution.

Cote de classement: 
C-1966-01864

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de lettres en janvier 1966 entre A. Berthier, H. Martin et J. le Gall : fossés d'Alise

Le 22 janvier 1966, Joël Le Gall transmet au Général Henry Martin la transcription d'un article des Dépêches du 15 décembre 1965 relatif aux nouveaux vestiges de fossés découverts à Alise-Sainte-Reine. André Berthier ayant eu copie de cet échange, écrit le 28 janvier au  Général. Pour Berthier, aucune trouvaille d'objets relatifs à la bataille d'Alésia n'a été faite (contraste avec les fouilles de Napoléon III !

Cote de classement: 
C-1966-01862

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en mars-avril 1966 entre J. Carcopino et A. Berthier : Alésia, mais où?

André Berthier ayant contribué activement aux Mélanges offerts à Jérôme Carcopino, ce dernier le remercie dans sa lettre du 26 mars 1966 en soulignant à plusieurs reprises son grand âge (85 ans). Il se demande pourquoi Berthier s'obstine à vouloir localiser Alésia à Syam (“pure folie”) au risque de voir sa réputation scientifique être dégradée; il ajoute avoir fait valoir ce point de vue auprès d'André Chamson (Directeur général des Archives).

Cote de classement: 
C-1966-01860

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à campagne 1966