collis

Conférence du 17 Août 1978 de M. André Berthier

Alors que vient d’être réalisée et publiée, en 2017-18, une étude de territoire OPUS I relative au plateau de Cornu - Chaux-des-Crotenay, il est intéressant de rappeler l’arrivée d’André Berthier sur ces lieux en 1963 (alors qu’il ne connaissait pas la région), juste retour et forme de reconnaissance de sa découverte. Le texte repris ci-après, extrait des Archives d’André Berthier, (J-1979- 01745) a été publié dans la revue Le Gaulois n°15 (1979), revue de l’association Les Amis de La Chaux-des-Crotenay présidée par le Dr Jean Mazuez.

Cote de classement: 
J-2019-04744

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Note A sur la description du site d'Alésia

Note d'étude d'André Berthier relative à la description du site d'Alésia. L'auteur reprend d'abord le texte de César, puis le commente en précisant son interprétation des expressions latines. Il en vient ensuite à appliquer le texte à Cornu et conclut en évaluant le site et les décisions de César. 

Cote de classement: 
L-XXXX-04427

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 8 sept. 1964 de J. Berthier à son frère A. Berthier : visite du site de Chaux et questions sur la traduction de Constans

Le 8 septembre 1964, Joseph Berthier fait part à son frère André de sa visite du site de Chaux-des-Crotenay et de son retour en région parisienne gâché par la pluie. “Les yeux encore pleins des paysages alésiens parcourus avec son frère”, Joseph Berthier a voulu relire la traduction par Constans du texte, constatant que le traducteur a bien du mal à adapter son texte à la topographie d'Alise.

Cote de classement: 
C-1964-04310

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Trois lettres de mars 1974 de R. Potier à A. Berthier : Urbs-oppidum, Heurgon, CSRA, Lejeune, Merdogne, camp nord...

Dans ces trois lettres de mars 1974 (correspondance très suivie), René Potier fait le point pour Berthier sur diverses affaires en cours ou questions en débat. Dans la lettre du 2 mars, Potier aborde notamment la question de la différence à faire entre urbs et oppidum ; il revient aussi sur la lettre de Heurgon rendant compte de la malheureuse séance du CSRA avec refus d'autorisation de fouille pour 74 ; il évoque enfin la question de la preuve importante que constituent les pieux (lilias).

Cote de classement: 
C-1974-04032

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le portrait-robot

Note descriptive schématisant l'élaboration du portrait-robot d'Alésia, note vraisemblablement mise au point par André Berthier. Le document se présente comme une sorte de rapport d'une enquête policière. Le texte dactylographié est modifié par endroit avec des annotations au crayon. Le document est censé accompagner des figures (absentes du document). 

Cote de classement: 
L-XXXX-03844

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

160 - Alésia (suite). En marge du N°44 des Dossiers de l’Histoire juillet-août 1983), pp. 57-59

Dans son bulletin ronéotypé 160 (14 juillet 1983), l'abbé Guy Villette évoque les articles parus dans les Dossiers de l'Histoire (N°s 43 et 44) et la polémique engagée avec Charles Commeaux. Il reprend son texte paru dans les DH en apportant un correctif important relatif à Strabon. Il développe ensuite la critique de la thèse des Séquanes de l'Ouest (Carcopino...). Il revient après l'article de Commeaux (DH 44, pp.

Cote de classement: 
J-1983-03034

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L'identification du Mont Auxois avec l'Alésia du “De Bello Gallico”

Communication faite par Joël Le Gall le 14 novembre 1984 à la Société Nationale des Antiquaires de France en réaction à la publication d'articles de presse prétendant situer Alésia dans le Jura. Le Gall conteste d'abord les arguments basés sur les apports des textes antiques (Plutarque, Dion Cassius...)  puis revient sur les données topographiques (oppidum, flumina, plaine de 3000 pas, collines...) et sur l'affirmation selon laquelle le Mont Auxois manquerait d'eau.

Cote de classement: 
J-1984-02853

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Affaire Alésia en Jura. Observations sur les critiques faites par M. de Mérona

Texte tapuscrit d'auteur non identifié réagissant aux critiques formulées par Ch. de Mérona sur l'article d'A. Wartelle dans le Jura Français N°153 (1er trimestre 1977). L'auteur s'en prend préalablement au style et à la méthode scholastique de Ch. de Mérona. Il revient sur les arguments de linguistique (discussion sur Mons et Collis), sur le lien entre bataille préliminaire de cavalerie et siège d'Alésia, sur les camps gaulois d'Alésia et sur la prétendue fuite des romains.

Cote de classement: 
L-1977-02512

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alesia. Bilan des recherches sur le terrain

Texte de la conférence faite le 17 août 1978 par André Berthier à Chaux-des-Crotenay. L'auteur rappelle sa fidélité à Chaux-des-Crotenay et mentionne d'emblée les obstacles mis devant lui et ses équipes par les hautes autorités administratives. Il explique sa démarche toute focalisée sur les exigences du portrait-robot (dont une pré-figuration avait été esquissée par le Capitaine Gallotti sous le Second Empire). Le portrait-robot décline 3 séries d'exigences (militaire, urbaine et cultuelle) qui toutes sont respectées sur le site de Syam Chaux-des-Crotenay.

Cote de classement: 
L-1978-02406

Echange de 2 lettres en fév 1986 entre G. Villette et J.B. Colbert de Beaulieu : critique d'un texte de J.P. Simeray

Le 10 février 1986, Guy Villette répond à J.B. Colbert de Beaulieu qui lui avait envoyé un texte de J.P. Simeray publié par le Bien Public (*) dénonçant la “fausse méthode des portraits-robots” et affirmant qu'Alise-Sainte-Reine est bien l'Alésia de Pline et celle de César. Villette démonte l'argumentation superficielle de Simeray qui reste du niveau de celle de C. Commeaux (cf. Dossiers de l'Histoire). Il ironise aussi sur les leçons d'exégèse scripturaire que veut donner Simeray.

Cote de classement: 
C-1986-02026

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à collis