Alès

Commune du Gard.

La Sequanie Saliférienne + Vestiges linguistiques de la civilisation antique du sel

Suite de la publication en 1966 dans France-Jura d'une série d'articles de Pierre Jeandot, inventeur de la localisation d'Alésia à Salins-les-Bains. Trois numéros sont consacrés en février 1966 à la possible relation entre Alésia et sel (Salins pouvant renvoyer à Salesia et Mand - Mandubiens - au sel). Dans un premier article, Jeandot évoque les noms de lieux relevant l'idée de sel, avec une racine als, sal ou sar ou d'autres encore). Il pointe toutes les stations antiques ayant un lien avec des salines, en particulier avec la Franche-Comté.

Cote de classement: 
J-1966-02520

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Mais où donc se situait Alésia

Dossier Archéologia  “Après un siècle de controverses, Alésia gagne sa bataille”. Rappelant que 7 villes grecques se vantaient d'avoir vu naître Homère, Roger Grapinet dénombre pas moins de 9 localités françaises revendiquant l'honneur d'avoir été l'Alésia de César. Il les nomme et donne un commentaire sur chaque : Alès, Izernore, Novalaise, Aluze, Salins, Auxonne, Luxeuil, Alaise et Alise-Sainte-Reine. Il revient sur la controverse de la localisation à partir des années 1850 (Alaise).

Cote de classement: 
J-1968-01709

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La bataille d'Alésia continue

Dans le courrier des lecteurs du journal Le Progrès, Christian de Mérona reprend les critiques de Jean-Yves Guillaumin sur l'ouvrage de Pierre Jeandot (Les Mandubiens et leur Alésia). Le débat porte sur les racines des mots Alésia (sel) et Mandubii (mand). 

Cote de classement: 
J-1974-01288

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le site d'Alésia du Jura

Ce petit article de Pierre Leroy paru en 1990 dans la revue Les Alpilles rappelle l'historique de la controverse de la localisation d'Alésia. Il présente la démarche originale d'André Berthier développée à partie de 1962 (méthode du portrait-robot). L'Escolo dis Aupiho de Saint-Rémy de Provence (éditant la revue Les Alpilles) a organisé un voyage à Chaux-des-Crotenay en juin 1989 après avoir vu le film de Jean-Pierre Picot consacré à cette affaire.

Cote de classement: 
J-1990-01238

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les différentes localisations d’Alésia : problèmes et enseignements

Ce texte paru en 1986, reprend une communication faite par Jean-Yves Guillaumin en novembre 1985. L'auteur s'attache à expliquer l'arrière-plan des querelles ou controverses relatives à la localisation d'Alésia. L'article débute par la présentation d'une vingtaine de localisations (avec dates et “inventeurs”), longue liste dont l'auteur indique que seuls 3 sites (Alise-Sainte-Reine, Alaise et Chaux-des-Crotenay) ont fait l'objet d'études et de débats de niveau national, les autres sites relevant d'initiatives érudites locales.

Cote de classement: 
J-1986-01217

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia. Histoire d’une recherche

L'abbé André Wartelle revient sur l'histoire de la controverse relative à la localisation d'Alésia. Il met en évidence l'absurdité du choix d'Alise-Sainte-Reine comme site officiel depuis Napoléon III ainsi que la dégradation des recherches enagéges depuis cette époque.. Il explique la démarche originale d'André Berthier consistant en la mise au point du portrait-robot et la découverte du site de Chaux-des-Crotenay.

Cote de classement: 
J-1991-01072

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 3 janvier 1977 d'A. Brenet à un destinataire non nommé : commentaires d'un article de Le Gall

Antoinette Brenet commente l'article de Joël Le Gall, paru dans la revue Archeologia, faisant le point sur l'affaire d'Alésia : elle constate que le bilan qui vient d'être dressé, après vingt années de recherches, ne semble pas élucider les mystères des opérations militaires autour de cette place forte . Les nombreuses erreurs et contradictions qu'elle relève l'amènent à cette interrogation : "faut-il conclure  que se sont affrontées deux armées commandées par des obsédés à tendance suicidaire ou des simples d'esprit ?"

Cote de classement: 
C-1977-01052

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Mais où est donc Alésia ?

Dans cet article de 1983, Jean Markale évoque la controverse sur la localisation d'Alésia et la multiplicité des sites candidats, due à l'ambiguité du mot "Alésia", nom générique gaulois ("palesia") signifiant " falaise, pente escarpée". Il rappelle l'importance historique de cette bataille et ses lourdes conséquences pour la civilisation celtique.

Cote de classement: 
J-1983-01018

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.
Souscrire à Alès