Morez

Ville du département du Jura.

Notes extraites du Dictionnaire de Rousset et d'autres sources par Mireille Viala

Mireille Viala exploite des sources érudites jurassiennes anciennes pour identifier des “spécificités” historiques ou archéologiques de diverses localités. Sont pris en compte le Dictionnaire de Rousset (1853-56), l'Annuaire des communes du Jura de Rousset, un dossier Archéologia (sur les aqueducs), le texte de Pierre Gérard sur Franois ou l'Alésia Métropole disparue des Gauthier.

Cote de classement: 
L-XXXX-03866

Photographies : murs et monuments cultuels des Chalettes (au-dessus de la gare de Morez)

Dix photographies d'un ensemble de murs et monuments aux Chalettes au-dessus de la gare de Morez. Les murs sont en blocs grossiers de taille importante. On peut y noter la présence de niches aménagées avec des pierres formant linteaux de décharge. Un mur ou monument  (N°10) montre une organisation des blocs dessinant un cercle. Présence de Danielle Guérif-Prost.

Cote de classement: 
P-1998-03493

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Guide Géologique Jura

André Berthier garde copie d'extraits du Guide géologique du Jura de P. Chauvé ayant trait à la grande faille (ou accident de Morez) et  son prolongement par la faille Ouest du faisceau de Syam.

Cote de classement: 
O-1975-02641

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La retraite de César de Gergovie à Alésia (Eté 52)

René Potier s'intéresse à l'itinéraire suivi par César après sa défaite de Gergovie pour d'abord aller rejoindre les légions de Labenius du côté de Sens (base logistique d'Agedincum), puis passer chez les Lingons (réoccuper et agrandir la base de Langres et recruter des cavaliers germains) ert enfin de faire retraite vers Genève et la Province. Reprenant les textes de César, de Dion Cassius et de Plutarque, René Potier démontre que l'itinéraire de fuite de César passait forcément par la Séquanie, itinéraire parfaitement jalonné de Langres à Genève.

Cote de classement: 
L-XXXX-01041

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La traversée du Jura

Etude exhaustive des itinéraires de franchissement du Jura, des romains aux temps modernes par Georges Reverdy, ingénieur des Ponts et Chaussées et auteur de l'Atlas Historique des Routes de France (1986). L'auteur indique que deux routes traversaient le massif en dehors des passages extrêmes assez fréquentés de Jougne et de Nantua (avec les cluses leur correspondant) : l'une de Lons-le-Saunier à Genève via Saint-Claude et le col de la Faucille, l'autre de Salins à Champagnole, Morez et le col de Saint-Cergue.

Cote de classement: 
J-1990-00882
Souscrire à Morez