cavalerie

Notes varia manuscr. d’A. Berthier : monnaies, batailles, cavalerie, philologie...

Ensemble de notes manuscrites d'André Berthier relatives à divers sujets. En vrac...

Cote de classement: 
L-XXXX-02851

Remarques de R. Schmittlein au Colloque de Dijon de 1966 “Connaissance d'Alésia”

Contribution de Raymond Schmittlein au Colloque des 5-6 juillet 1966 de Dijon “Connaissance d'Alésia”. L'auteur (Vice-Président de l'Assemblée Nationale et érudit spécialisé sur César et la Guerre des Gaules) donne des clarifications sur les effectifs des légions romaines et sur les problèmes posés par la cavalerie avant et devant Alésia (développement sur la cavalerie germaine). Schmittlein déroule son argumentation sur la base de la localisation Alésia=Alise. Le texte se termine par un propos plus général sur Vercingétorix.

Cote de classement: 
O-1966-02585

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Note Institut Vitruve : points de divergence à résorber entre les vues de M. Berthier et les travaux de Vitruve

Note émanant de l'Institut Vitruve, non signée, non datée (mais vraisemblablement 1993) pointant huit point de divergences entre la thèse d'André Berthier et les résultats des travaux de l'Institut : deux points concernent l'oppidum (portes d'accès, maceria), cinq points les lignes romaines (camps, circonvallation, Camp Nord, défenses de la plaine, observatoire de la Baume), et un dernier point la position de l'armée de secours (bois de Sapois plutôt que Surmont).

Cote de classement: 
L-1993-02159

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 20 avril 1972 d'A. Girard à A. Berthier : camp romain en combe de Crans

Le 20 avril 1972, Albert Girard évoque auprès d'André Berthier la découverte faite à Crans par Potier (structure non précisée, mais Girard pense que ce doit être au pied des redoutes). Cela viendrait renforcer un dispositif de fortifications parallèles face à la plaine de Crans et aboutissant à une sorte d'entonnoir-piège du côté du castellum de la banane (Rocheret) avec la possibilité de prendre de flanc les gaulois venant par le Nord de la combe de Crans.

Cote de classement: 
C-1972-02067

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

157 - Une lecture de César pour comprendre Alésia. 2ème partie

De quelques différences de lecture. L'abbé Guy Villette poursuit dans son bulletin ronéotypé N°157 (31 oct. 1982) son analyse critique du texte de César en confrontant le Bellum Gallicum avec les textes d'autres auteurs anciens. Dans ce texte très long et très dense, Villette analyse les différences d'interprétation du texte césarien par divers auteurs contemporains. Il poursuit l'index des noms propres déjà donné dans son bulletin 156.

Ce texte sera repris par la revue Les Dossiers de l'Histoire (N°41 - janvier-février 1983). 

Cote de classement: 
J-1982-01988

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

De Gergovie à Alésia (suite) - Août 1965

Article tapuscrit d'août 1965 de Christian de Mérona dans la publication “L'intermédiaire des chercheurs et des curieux”. L'auteur commente des réactions faites suite à sa précédente publication de septembre 1964. Il revient sur les traductions erronées (par Constans...) des mots oppidum, urbs, abrupt, hauteur, castris, mons... Il conteste les monceaux de carcasses de chevaux du Mont Réa alors qu'il n'y  a  pas eu de combat de cavalerie sur les fortifications supérieures.

Cote de classement: 
J-1965-01834

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La question d'Alésia (1)

1ère partie d'un long article d'Emile Fourquet dans le Pays Comtois en 1934. Après avoir rappelé la controverse ancienne sur la localisation d'Alésia, l'auteur présente la démarche de Georges Colomb, qui contrairement aux tenants de la thèse officielle  ne se focalise pas sur les découvertes archéologiques mais essaye de repartir du texte de César et des auteurs antiques, ce qui lui permet de mieux comprendre et interpréter l'itinéraire de retraite de César vers la Province.

Cote de classement: 
J-1934-01746

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Serait-ce la fin de la guerre de 100 ans?

Reprise dans la revue Le Gaulois de l'exposé fait à Chaux-des-Crotenay en 1970 par l'Abbé Horn, curé de Malans. L'auteur rappelle que Francs-Comtois et Bourguignons sont en guerre depuis un siècle au sujet de la localisation d'Alésia. Il rappelle les éléments clés de la retraite opérée par César vers la Province, les préparatifs de Vercingétorix (entassant des provisions dans la place forte d'Alésia, ville sainte  aussi) ainsi que la première bataille. Il décrit Alésia selon la perception qu'en a César en arrivant sur la place.

Cote de classement: 
J-1970-01731

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Dissimulation et aveu chez César autour du combat de cavalerie préliminaire du siège d’Alésia (Bellum Gallicum VII, 66, 2)

S’appuyant sur les travaux déjà anciens de Rambaud (1952) sur le thème de la déformation historique dans les Commentaires de César, Jean-Yves Guillaumin démontre que César ne dit pas la vérité et qu’il écrit son Bellum Gallicum, en tentant de cacher sa faiblesse et celle de son armée en -52, sa retraite vers la Province et l’opération Alésia, en laissant sous-entendre que c’est lui qui mène le jeu tout au long de cet épisode guerrier. 

Cote de classement: 
J-2009-01534

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Où donc se trouvait Alésia?

Le magazine “L'Histoire pour tous” publie en 1966 un article posthume de Benjamin Guittoneau (dit Ben), caricaturiste et pamphlétaire français. L'originalité de l'article de Ben réside dans la tentative de constitution d'un “portrait-robot” du site d'Alésia d'après le texte de César (Etait-il ou non au courant de la démarche d'André Berthier? Les annotations de ce dernier sous forme de numéros sont difficiles à interpréter). Ben détaille en effet et de façon minutieuse un certain nombre d'éléments de détermination du site d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1966-01228

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à cavalerie