Lingons

Ancien peuple gaulois situé autour de Langres

Remarques de R. Schmittlein au Colloque de Dijon de 1966 “Connaissance d'Alésia”

Contribution de Raymond Schmittlein au Colloque des 5-6 juillet 1966 de Dijon “Connaissance d'Alésia”. L'auteur (Vice-Président de l'Assemblée Nationale et érudit spécialisé sur César et la Guerre des Gaules) donne des clarifications sur les effectifs des légions romaines et sur les problèmes posés par la cavalerie avant et devant Alésia (développement sur la cavalerie germaine). Schmittlein déroule son argumentation sur la base de la localisation Alésia=Alise. Le texte se termine par un propos plus général sur Vercingétorix.

Cote de classement: 
O-1966-02585

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le “Colloque Alesia” - Compte rendu

Compte rendu donné par Philippe Mahuzier du Colloque Alésia du 6 février 1998. L'auteur met en avant le fait que pour la première fois a eu lieu une confrontation directe entre les tenants des deux thèses, l'officielle alisienne et la prétendante Chaux-des-Crotenay. L'exposé de Michel Reddé se termine toutefois par un dialogue de sourd (l'archéologue considérant que le Mont Auxois recèle un ensemble archéologique militaire romain qui ne peut être que celui d'Alésia, en dépit de l'absence de preuves tangibles).

Cote de classement: 
L-1998-02584

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Projets de lettre et d'article pour Le Monde : article de Dunoyer sur la thèse Berthier

Raymond Schmittlein (Vice-Président de l'Assemblée Nationale et auteur de documents sur César et sur la Guerre des Gaules) rédige un projet de lettre à Jacques Fauvet (rédacteur en Chef du Monde) suite à l'article de Jean-Marie Dunoyer du 25 janvier 1967, défendant la thèse Berthier. Il fait état de son travail en cours depuis plus de 10 ans sur la Guerre des Gaules. Il ajoute un projet d'article en 2 versions.

Cote de classement: 
L-1967-02582

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia. Dossier établi par M. Jacques Houssain

Important dossier pédagogique de Jacques Houssain établi pour ses élèves et présenté à l'occasion d'une conférence à Saint-Jean de Passy le 16 juin 1997 et présentant l'ensemble des éléments à connaître pour appréhender l'affaire Alésia. De nombreux tableaux listent des points de repère, des dates, des lieux, des personnages, des chiffres, des documents... Le texte de César est repris de façon didactique, notamment pour aider à comprendre les évènements de l'année -52 ainsi que les données-clés du siège, de l'avant-siège et de l'après-siège.

Cote de classement: 
L-1997-02576

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

162 - Les historiens de l'Alésia du siège

Dans son bulletin 162 (30 décembre 1983), Guy Villette , après avoir repris un article de Joël Le Gall de 1983, ré-étudie les textes des divers auteurs antiques ayant évoqué la bataille d'Alésia et met en avant les erreurs d'interprétation des défenseurs de la thèse alisienne. Pour Villette, les textes sont formels, la bataille a bien eu lieu en Séquanie alors que César fuyait la Gaule. Un long développement est consacré à la phrase “Cum Caesar...” .

Cote de classement: 
J-1983-02571

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

163 - Alise-Sainte-Reine, fausse Alésia de César. Deux méthodes pour une recherche.

Dans son bulletin ronéotypé  163 du 16 janvier 1984,  l'abbé Guy Villette démontre comment une pseudo-tradition, corroborée par une méthode pseudo-scientifique, a fait d'Alise le plus fallacieux de notre histoire. L'affaire commence avec le moine Héric vers 860 pour prendre une nouvelle tournure 1000 ans plus tard avec Napoléon III. Villette rappelle les trouvailles d'Alise-Sainte-Reine (dont les monceaux d'armes, ossements et monnaies de Grésigny) qui permettent à Napoléon III de tracer des lignes de contrevallation et de circonvallation et divers camps.

Cote de classement: 
J-1984-02570

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

158b - Pro Alesia Mandubiorum (2) : l'affaire Epasnactos

Dans cette 2ème partie de son bulletin 158 (fév. 1983), Guy Villette démontre que le trésor monétaire trouvé à Grésigny ne peut être qu'étranger, voire postérieur au siège d'Alésia. Il revient sur nombres d'affirmations des défenseurs de la thèse officielle à propos des 134 monnaies romaines s'arrêtant à -54 et surtout des quelques centaines de monnaies gauloises  estimées à tort comme datant d'avant -52.  Le cas des monnaies de l'arverne Epasnactos est étudié très en détail par Villette.

Cote de classement: 
J-1983-02569

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Communiqué de presse : “En -52, pour la première fois, toutes les légions romaines quittent la Gaule...”

Communiqué de presse préparé par l'abbé Guy Villette pour diffusion avant le 109ème Congrès des Sociétés Savantes (début avril 1984). En une page, l'abbé Villette donne une vue synthétique des évènements qui après Gergovie conduiront à la défaite gauloise à Alésia.

Cote de classement: 
L-1984-02566

165 - L'affaire d'Alésia, en -52

Bulletin 165,  préparé par l'abbé Guy Villette en vue de communication à la presse en 1984, au moment du 109ème Congrès des Sociétés Savantes (début avril 1984). Après avoir rappelé la chronologie des évènements de l'année -52, l'auteur aborde la question de la “géographie des faits” et évoque la découverte d'André Berthier localisant Alésia sur l'éperon barré de Chaux-des-Crotenay dont il décrit les éléments topographiques.

Cote de classement: 
J-1984-02565

Lettre du 6 juin 1986 de G. Villette à M. Mangin : arguments contre la localisation d'Alésia à Alise

Copie à A. Berthier d'une lettre que Guy Villette adresse le 6 juin 1986 à Michel Mangin, professeur à l'Université de Besançon. Avec son style inimitable, Villette développe d'abord des éléments de toponymie relatifs aux Laumes et à la Brenne et démontre que toute la plaine face au Mont Auxois est marécageuse et a nécessité la réalisation de nombreux fossés de drainage. Quant aux vestiges ou mobiliers découverts dans les fossés de Grésigny ils ne seraient pas ceux d'une "congeries" (butin pris à l'ennemi...

Cote de classement: 
C-1986-02563

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Lingons