Séquanes

Peuple gaulois de l'Est de la Gaule, se situant sur la majeure partie de la Franche-Comté

158b - Pro Alesia Mandubiorum (2) : l'affaire Epasnactos

Dans cette 2ème partie de son bulletin 158 (fév. 1983), Guy Villette démontre que le trésor monétaire trouvé à Grésigny ne peut être qu'étranger, voire postérieur au siège d'Alésia. Il revient sur nombres d'affirmations des défenseurs de la thèse officielle à propos des 134 monnaies romaines s'arrêtant à -54 et surtout des quelques centaines de monnaies gauloises  estimées à tort comme datant d'avant -52.  Le cas des monnaies de l'arverne Epasnactos est étudié très en détail par Villette.

Cote de classement: 
J-1983-02569

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Communiqué de presse : “En -52, pour la première fois, toutes les légions romaines quittent la Gaule...”

Communiqué de presse préparé par l'abbé Guy Villette pour diffusion avant le 109ème Congrès des Sociétés Savantes (début avril 1984). En une page, l'abbé Villette donne une vue synthétique des évènements qui après Gergovie conduiront à la défaite gauloise à Alésia.

Cote de classement: 
L-1984-02566

165 - L'affaire d'Alésia, en -52

Bulletin 165,  préparé par l'abbé Guy Villette en vue de communication à la presse en 1984, au moment du 109ème Congrès des Sociétés Savantes (début avril 1984). Après avoir rappelé la chronologie des évènements de l'année -52, l'auteur aborde la question de la “géographie des faits” et évoque la découverte d'André Berthier localisant Alésia sur l'éperon barré de Chaux-des-Crotenay dont il décrit les éléments topographiques.

Cote de classement: 
J-1984-02565

Rapport AFAN - sondages à Pont-de-la-Chaux

Rapport ni signé, ni daté mais impliquant l'A.F.A.N. (opérateur national pour des fouilles archéologiques) et le Service Régional de l'Archéologie, sur la campagne de sondages réalisés à Pont-de-la-Chaux du 14 au 26 octobre 1996. La création d'une ZAC près de la gare de Pont-de-la-Chaux pouvant mettre en péril des vestiges de fortifications gauloises ou celtiques, la municipalité de Chaux-des-Crotenay a demandé aux autorités administratives de procéder à des sondages (financement de 34.628 F. par la commune).

Cote de classement: 
L-1996-02555

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La localisation du siège d'Alésia. Présentation du colloque du 6 février 1998

Compte rendu par André Wartelle, dans le revue Transversalités (Revue de l'Institut Catholique de Paris), du Colloque du 6 février 1998. L'abbé rappelle préalablement les éléments clés de la controverse sur la localisation d'Alésia. Il mentionne ensuite l'intervention de Michel Reddé en faveur d'Alise-Sainte-Reine, présentant les fouilles récentes sur ce site : face aux questions de la salle assez critiques vis à vis du site officiel d'Alésia, M. Reddé décidera de ne pas participer à la séance de l'après-midi (dont la présentation de la thèse Berthier).

Cote de classement: 
J-1999-02539

L'Histoire merveilleuse d'Alise-Sainte-Reine. Essai de localisation du combat préliminaire au siège d'Alésia

Suite de la publication en 1966 dans France-Jura d'une série d'articles de Pierre Jeandot, inventeur de la localisation d'Alésia à Salins-les-Bains. Douze numéros sont consacrés de mars à mai 1966 à la question de la localisation de la bataille préliminaire de cavalerie, avant le siège d'Alésia. Jeandot démolit systématiquement toutes les hypothèses et conjectures des tenants de la thèse officielle relative à la localisation de cette bataille de cavalerie.

Douze articles hebdomadaires parus dans les numéros 494 à 505 de France-Jura (un numéro manquant*)

Cote de classement: 
J-1966-02521

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Affaire Alésia en Jura. Observations sur les critiques faites par M. de Mérona

Texte tapuscrit d'auteur non identifié réagissant aux critiques formulées par Ch. de Mérona sur l'article d'A. Wartelle dans le Jura Français N°153 (1er trimestre 1977). L'auteur s'en prend préalablement au style et à la méthode scholastique de Ch. de Mérona. Il revient sur les arguments de linguistique (discussion sur Mons et Collis), sur le lien entre bataille préliminaire de cavalerie et siège d'Alésia, sur les camps gaulois d'Alésia et sur la prétendue fuite des romains.

Cote de classement: 
L-1977-02512

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Exposé de M. Jeandot sur le problème d'Alésia aux amis du Vieux Besançon

Texte de la communication présentée en octobre 1990 par M. Marcel Jeandot devant les Amis du Vieux Besançon. La première partie du texte, après un résumé synthétique du texte de César, tente d'expliquer pourquoi les Salinois contestent le dogme officiel (Alise-Sainte-Reine) en rappelant quelques éléments clés de la controverse sur la localisation d'Alésia.

Cote de classement: 
L-1990-02510

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le plan topographique de l'Alésia des Mandoubiens

Après s'être appuyé sur la méthode JBSDLS (voir J-1995-01321), André Denervaud présente une nouvelle méthode dans la revue “Vu du Doubs” (Conseil général du Doubs) qui permet de localiser  Alésia à Salins.  Cette méthode O.E.T. , mise au point par l'association “Où es tu?”, reprend la méthode du portrait-robot appliquée à une traduction mot à mot du texte de César. Cela aboutit à une solution unique, incontestable : Salins est bien Alésia. Denervaud renvoie aux travaux de Pierre Jeandot.

Cote de classement: 
J-1997-02506

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Escolo dis Aupiho à Saint-Rémy. Du nouveau sur Alésia

Le Méridional du 6 juin 1989 rend compte de la séance de l'Escolo dis Aupiho à Saint-Rémy de Provence (1er juin 1989) au cours de laquelle, Jacques Wartelle présenta la controverse relative à la localisation d'Alésia et la découverte du site de Chaux-des-Crotenay par André Berthier en s'appuyant sur le portrait-robot du site décrit par César.  Ont été évoquées les difficultés rencontrées par Berthier pour faire accepter sa thèse (rares autorisations de fouilles accordées).

Cote de classement: 
J-1989-02471

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Séquanes