photographie aérienne

Echange de 3 lettres en janv. 1988 entre A. Berthier et L.H. Lamberts : mission Goguey + appui ministériel

Le 25 janvier 1988, L.H. Lamberts évoque auprès de Berthier la mission Goguey (possibilité de faire une seconde mission), la visite possible d'un de ses cousins professeur à Louvain et un possible contact indirect avec le ministre Léotard. Le lendemain 26 janvier, il informe Berthier de sa rencontre avec le ministre belge Verhofstadt qui serait prêt à intervenir auprès de Léotard. Il échafaude un plan de bataille assez ambitieux : achat de 2 terrains (castellum, Champ Tissot) et donation à l'état français, photos aériennes, ouvrage Alésia, thèse Guillaumin... 

Cote de classement: 
C-1988-02908

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 17 mars 1988 d’A. Girard à A. Berthier : photos aériennes Goguey + clou à la croix

Le 17 mars 1988, A. Girard commente auprès de Berthier la photographie aérienne faite par Goguey  du méandre de la Saine où un bras de rivière pourrait s'avérer être un double fossé avec présence d'un castellum. Il revient aussi sur le clou à la croix dont un exemplaire existe au Musée de Besançon (ressemblance avec une monnaie gauloise).

Cote de classement: 
C-1988-02907

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 23 janv. 1988 d’A. Girard à A. Berthier : expertise de clous et d'armes

Le 23 janvier 1988, Albert Girard indique à André Berthier qu'il a demandé son avis à Guery à propos d'un clou à empreinte cruciforme. Il évoque aussi un trident et les photos aériennes de Goguey.

Cote de classement: 
C-1988-02906

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 17 janv. 1988 de C. Allard à A. Berthier : étude des “fours” de Cornu

Le 17 janvier, Claude Allard informe Berthier de ses contacts avec un ingénieur de l'ONF à propos des fours du Bois de derrière Cornu : aucune information ou donnée sur ces fours qui, en tout état de cause, ne peuvent pas être des fours à charbon. Allard aborde la question de la rubéfaction du sol et de la calcination des margelles en pierre. Pour Allard, il est difficile de penser à des monuments prévus pour des fêtes solsticiales (l'emplacement n'est pas propice). Il suggère un contact avec l'archéologue de Lons-le-Saunier, M.

Cote de classement: 
C-1988-02904

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 3 lettres en déc. 1987 entre L.H. Lamberts et A. Berthier : mission Goguey et ouvrage Alésia

Le 9 décembre 1987, L.H. Lamberts informe A. Berthier du début de réalisation de la mission de photographie aérienne de René Goguey (diapositives excellentes dont 2 sont tirées sur papier pour Berthier) : Goguey croit les vestiges médiévaux. Le 11 décembre, Berthier lui répond en accusant réception des 3 tirages papier mais s'étonne que Goguey puisse déterminer du haut de son avion que les vestiges sont médiévaux ; des comparaisons avec les photos de l'armée de l'air seront nécessaires.

Cote de classement: 
C-1987-02901

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L'identification du Mont Auxois avec l'Alésia du “De Bello Gallico”

Communication faite par Joël Le Gall le 14 novembre 1984 à la Société Nationale des Antiquaires de France en réaction à la publication d'articles de presse prétendant situer Alésia dans le Jura. Le Gall conteste d'abord les arguments basés sur les apports des textes antiques (Plutarque, Dion Cassius...)  puis revient sur les données topographiques (oppidum, flumina, plaine de 3000 pas, collines...) et sur l'affirmation selon laquelle le Mont Auxois manquerait d'eau.

Cote de classement: 
J-1984-02853

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Trois lettres de juill.-août 1987 de L.H. Lamberts à A. Berthier: possible mission R. Goguey

Le 8 juillet 1987, le mécène belge Louis Lamberts informe André Berthier qu'il a négocié un accord avec le spécialiste de la photographie aérienne, René Goguey. Celui-ci est d'accord sous réserve que son nom n'apparaisse pas (*). Pour les photos du champ Tissot (lilia), il faudra que les prés aient été fauchés depuis au moins 4 semaines : Lamberts est prêt à payer 2.000 francs français pour dédommager le propriétaire.

Cote de classement: 
C-1987-02833

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 9 avril 1986 de L.H. Lamberts à A. Berthier : cartes en relief

Le 9 avril 1986, L.H. Lamberts reconnaît auprès d'A. Berthier qu'il s'avèrera difficile d'effectuer des opérations de photographie aérienne sur Chaux-des-Crotenay. Il propose donc à Berthier une autre utilisation de la subvention qu'il met à sa disposition : réaliser des cartes en relief. Il donne des détails sur la façon de procéder.

Cote de classement: 
C-1986-02827

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en janv. 1986 entre A. Berthier et L.H. Lamberts : photos aériennes

Le 6 janvier 1985, André Berthier répond à un courrier de fin décembre 1985 de L. H. Lamberts à propos d'un projet de réalisation de photographies aériennes. Il transmet des copies de la carte d'Etat-Major pour préciser l'emplacement des lilia mais indique que rien n'apparaît sur les photographies aériennes existantes. Pour Berthier, le mieux serait l'ouverture du terrain (une opportunité semble se présenter en 1987). Le 14 janvier suivant, Lamberts répond à Berthier qu'il admet les arguments mais demande à voir une copie des photos aériennes disponibles.

Cote de classement: 
C-1986-02826

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 21 janvier 1986 de J. Le Gall : critiques sur sa conférence de 85 + échanges Villette

Le 21 janvier 1986, Joël Le Gall répond à un “docteur” ou “directeur” (Jal?)  sur des points de critique en lien avec sa conférence donnée le 31 janvier 1985 : Bulletin Budé, illustrations (exposition, photos aériennes), documentation du Second Empire... Il évoque ses échanges “courtois” avec Guy Villette reconnaissant que celui-ci a raison sur le contre-sens fait par Constans sur Epasnactos mais il ne partage pas son avis sur sa théorie de la commémoration à Alise de la bataille d'Alésia (faux-siège). 

Cote de classement: 
C-1986-02823

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à photographie aérienne