agger

Levée de terre ou petite surélévation de terrain naturelle ou artificielle, intégrée à un système de défense ou à une fortification romaine.

Alésia en Sorbonne

Le R.P. André Noché commente et critique, en 1968, la thèse de Jacques Harmand sur Alésia - Alise Sainte Reine soutenue en Sorbonne et éditée en 1967 chez Picard. D'emblée, il note positivement qu'Harmand a laissé de côté toutes les autres localisations et la très grande majorité des objections faites au site officiel. Le texte reprend alors différents points de l'ouvrage d'Harmand apportant ici ou là quelques petits éléments de contradiction.

Cote de classement: 
J-1968-01239

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia : “Le béton, même ruineux est sans pouvoir face à la vérité historique”

Interview, par Voix du Jura, de Danielle Porte qui revient sur la présentation récente de photos aériennes au lidar sur le site de Chaux-des-Crotenay. Ces clichés révèlent nombre de structures antérieurement identifiées par André Berthier et surtout mettent en évidence les traces des tours régulièrement espacées de 24 m. Danielle Porte revient sur les faiblesses des arguments des défenseurs de la thèse officielle (absence du camp Nord, étroitesse du site du Mont Auxois…).

Cote de classement: 
J-2012-01107

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia. Campagne de l'été 1972. Où en est la question?

Ce texte de Bernard Edeine fait le point sur les résultats des investigations de terrain faites en 1972 après avoir rappelé les principaux résultats de la campagne 1971. Au Camp Nord, une tranchée faite dans le champ Tissot (Grange d'Aufferin) a fait apparaître une douzaine de poches ou entonnoirs remplis d'argile, certains contenant des éléments de pieux au milieu (lilia?): une de ses poches a été fouillée très sytématiquement. A un bout de la tranchée, une structure de pierres calcaires a aussi été découverte ainsi que des fragments de poterie.

Cote de classement: 
J-1973-01097

Note sans titre démontrant que la méthode du portrait-robot conduit à situer Alésia dans le Jura

Dans cette note sans titre, l'auteur (nc), affirmant que le choix d'Alise-Sainte-Reine a été guidé par des visées politiques, développe un raisonnement basé sur les principes d'une enquête policière. Celle-ci aboutit, par le création d'un portrait-robot, à situer Alésia dans le Jura:

Cote de classement: 
L-XXXX-01043

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Rapport Edeine sur les recherches effectuées au cours de la campagne juillet-août 1972

Rapport de Bernard Edeine sur les fouilles de la campagne 1972.  Le but de ces fouilles était d'examiner  plus à fond ce qui pouvait rester de structures archéologiques du “camp nord”, recherches réalisées en 4 points précis.

Cote de classement: 
L-1972-00956

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia: la dernière bataille

La défaite finale de Vercingétorix face aux troupes de Jules César, en 52 av. J-C., n'a cessé d'alimenter les débats. Maurice Sartre s'interroge en 2001. Le site de la bataille est-il bien en Bourgogne où les archéologues le situent depuis Napoléon III? Les résultats apportés par les nouvelles fouilles tant sur le plan de l'histoire militaire, de l'équipement des armées romaine et gauloise, que de l'occupation de la région depuis le IXe siècle av. JC jusqu'au IIIe siècle ap. JC. donnent de la plausibilité du site d'Alise-Sainte-Reine.

Cote de classement: 
J-2001-00888

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Une fausse Alésia des Mandubiens : Alise-Sainte-Reine

Deuxième d'un article paru précédemment dans La Nouvelle Revue Franc-Comtoise. Pierre Jeandot défenseur de la thèse Alésia = Salins, fait en 1957 une critique sévère de la thèse officielle Alésia = Alise. Retour sur les textes de César et Dion Cassus (que Jeandot réhabilite). Questions posées autour des monnaies retrouvées à Alise et autour de la toponymie. Jeandot évoque également les retranchements de César au Bois des Côtes (Oise) révélés par des travaux remettant en cause la décision de Napoléon III de mettre ces retranchements à Saint-Pierre-en-Châtre.

Cote de classement: 
J-1957-00793

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alise-Sainte-Reine contre Chaux-des-Crotenay. Plaidoyer pour Alise Sainte-Reine

Site officiel depuis la décision de Napoléon III, Alise-Sainte-reine vient de faire l'objet d'une nouvelle campagne de fouilles. L'archéologue Philippe Barral (membre de l'équipe de fouilles d'Alise-Sainte-Reine) fait en 1999 un plaidoyer pour le site officiel. Il présente un ensemble de vestiges (fossés notamment) et trouvailles (balles de fronde  estampillées T. LABI, monnaies gauloises et romaines...) pouvant renforcer la thèse de l'Alésia officielle.

Cote de classement: 
J-1999-00659

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les Annales d’Alésia

Cet ouvrage rend compte des campagnes de fouilles et sondage réalisées  par les chercheurs de l'A.L.E.S.I.A. - Association Lemme et Saine d’Intérêt Archéologique - sur les sites de Chaux-des-Crotenay, Syam et Crans de 1964 à 1983. L'ouvrage déroule de façon chronologique les résultats des diverses campagnes annuelles de fouilles et de sondage conduites sous la direction d'André Berthier.

Cote de classement: 
O-1984-00220

Notes sur le plateau de Chatelneuf par Louis-Abel Girardot

Dans cet article de 2008, Daniel Coulon présente la vie et l'oeuvre de Louis-Abel Girardot qui a publié en 1888 ses “Notes sur le plateau de Chatelneuf avant le Moyen-âge”. Girardot, né en 1848 à Chatelneuf, instituteur dans cette commune, devient en 1896 conservateur du musée de Lons-le-Saunier. Passionné d'archéologie et de géologie, Girardot fouille le plateau du Chatelet à Chatelneuf.

Cote de classement: 
J-2008-00205

Pages

Souscrire à agger