Champagnole

Ville du département du Jura et de la Communauté de communes “Champagnole Porte du Haut Jura”.

Les mystères de la Fresse

Pour Charles Thévenin dans cet article du Progrès de janvier 2005, la forêt de la Fresse cachée derrière le Mont Rivel a pu être un refuge pour les partisans des coutumes millénaires pré-romaines. S'y trouve notamment un monolithe appelé “pierre-lithe”, un des menhirs authentifiés du département du Jura. Malheureusement Pierre-Lithe se délite chaque jour davantage et ne constitue plus qu'un bloc de 1,10 m de haut. Thévenin évoque aussi le trafic dense ancien entre Saint-Germain en Montagne et Mournans à travers la Fresse.

Cote de classement: 
J-2005-02788

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La vallée oubliée

Charles Thévenin relate dans le Progrès du 15 juin 2003 l'histoire “géologique” de la petite vallée partant de Bourg de Sirod et se faufilant entre Sapois et Equevillon. Ancienne morte, l'Etang Marquis est le vestige d'un plan d'eau plus important dans une vallée où a pu passer l'Ain avant que celui-ci passe la barrière de Bourg-de-Sirod pour rejoindre la Saine vers Syam. 

Cote de classement: 
J-2003-02787

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Par monts et par vaux...

Le journaliste et érudit champagnolais Charles Thévenin explique les raisons de l'installation de la ville de Champagnole dans une plaine alluvionnaire avec autour d'elle un relief tourmenté, une rivière importante (Ain), des langues morainiques (Curtil, Taravan...), des buttes anciennes (Mont Rivel, Equevillon...). Il évoque les eaux stagnantes de cette plaine devant se déverser dans divers ruisselets. Progressivement le relief s'est estompé.

Cote de classement: 
J-1999-02784

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Des points noirs sur la route blanche

Charles Thévenin raconte dans le Progrès l'histoire de l'itinéraire ancien que constitue l'actuelle RN5  (route blanche) menant de Poligny-Salins à la Suisse en passant par Champagnole (franchissement de l'Ain sur le Pont de l'Epée).Il évoque le carrefour de voies anciennes que constitue Champagnole.

Cote de classement: 
J-1999-02783

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Commentaires sur les voies anciennes du Jura

Arthur Brocard, érudit du Larderet (Jura), présente en 1975 une synthèse de ses connaissances sur les voies anciennes (préhistoriques, celtiques, romaines, médiévales) passant par le Jura.

On joint un extrait de la carte manuscrite dressée par Brocard pour les voies autour de Crotenay (Combe d'Ain). Document détenu par Bruno Guinchard.

Cote de classement: 
L-1975-02778

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Mise à jour d'un “castel” disparu

Article de Charles Thévenin dans le Progrès du 19 mai 1990 évoquant la motte féodale surveillant le couchant du bourg médiéval de Champagnole. Est joint un article non daté “Du néolithique à notre époque”

Cote de classement: 
J-1990-02702

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Guide Géologique Jura

André Berthier garde copie d'extraits du Guide géologique du Jura de P. Chauvé ayant trait à la grande faille (ou accident de Morez) et  son prolongement par la faille Ouest du faisceau de Syam.

Cote de classement: 
O-1975-02641

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Un ensemble céramique de la Tène finale à Saint-Germain-en-Montagne (Jura)

Au Colloque de 2005 sur l'Âge du Fer dans l'Arc jurassien, Grégory Videau présente une communication sur les trouvailles de céramiques faites lors des fouilles de Saint-Germain-en-Montagne (Placentia). Occupé du 1er au 4ème siècle ap. J.C., le site aurait, d'après l'étude des céramiques trouvées, une origine plus précoce (découverte aussi de potins gaulois).

Cote de classement: 
O-2007-02591

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Création de l'A.L.E.S.I.A. en mars 1980 : assemblée constitutive et statuts

Le 5 mars 1980 se tient à Paris une assemblée constitutive de l'Association Lemme Et Saine d'Intérêt Archéologique en présence d'A. Berthier, S. Berthier, M. Mulon, A. Brenet, T. Brenet, J. Wartelle et A. Wartelle. Un premier conseil d'administration provisoire est constitué de J.Y. Guillaumin (Président), A. Wartelle (Secrétaire général) et P. Syre (Trésorier). L'abbé A. Wartelle est chargé d'élaborer les statuts de l'association.

Cote de classement: 
L-1980-02564

“Alésia, Cité unique” vient de paraître

Le Progrès rend compte, le 15 janvier 2005, de la sortie du livre de Jean-Marie Boutigny “Alésia, Cité unique” qui localise Alésia à Taravan près de Champagnole, entre Ain et Anguillon. Un encadré borde le rôle du Mont Rivel à proximité. Des travaux à Curtil auraint révélé des traces de fossés.

Cote de classement: 
J-2005-02554

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Champagnole