Genève

Grande métropole suisse à la pointe Sud-Ouest du lac Léman.

A deux pas de nos frontières. A la recherche d’une métropole inconnue ou méconnue

Dans cet article de sensibilisation en direction de collègues suisses, Paul Jeanneret évoque la controverse française sur la localisation d'Alésia, controverse réactivée après la découverte d'André Berthier du site de Chaux-des-Crotenay grâce à sa méthode du portrait-robot. L'auteur mentionne les sondages faits dans les années 1970-72 qui ont révélé d'intéressants vestiges (celtiques et romains). Il met aussi en avant l'existence d'une grande cité antique, possible métropole celtique, dont la “ville” est entourée de murs impressionnants.

Cote de classement: 
J-1975-01060

L'énigme d'Alésia (A.G.P.M.)

Le Général Villard résume l'essentiel de l'ouvrage de René Potier (“Le Génie Militaire de Vercingétorix et le Mythe Alise-Alésia”). Il rappelle les éléments déterminants permettant de localiser Alésia à partir des textes anciens dont celui de César (notamment la détermination de l'itinéraire de retraire vers Genève).  Il pointe l'impossibilité de localiser Alésia à Alise-Sainte-Reine et rappelle la démarche et la découverte d'André Berthier situant Alésia à Chaux-des-Crotenay.

Cote de classement: 
J-1973-01059

Critique de la thèse Alésia - Ully

A propos de l'itinéraire de retraite de César, l'auteur (nc) conteste la localisation d'Alésia à Ully (près d'Ornans) en analysant les erreurs dans la traduction des textes de César, ainsi que des "adaptations" à la traduction d'un texte de Plutarque. En ce qui concerne la bataille de cavalerie, les 3 camps de Vercingétorix seraient trop éloignés à la fois de l'oppidum et du lieu de  l'embuscade, et trop proches de Besançon occupée par les romains. L'oppidum d'Ully n'est pas le plus favorable, sur le plan stratégique, dans le secteur: déterminer une plaine de 3000 pas dans la vallée de la L

Cote de classement: 
L-XXXX-01050

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Note d'A. Berthier démontrant que la méthode du portrait-robot conduit à situer Alésia dans le Jura

Dans cette note de 10 pages de 1975 (approximativement), André Berthier démontre que le choix d'Alise-Sainte-Reine a été guidé par des visées politiques, développe un raisonnement basé sur les principes d'une enquête policière. Celle-ci aboutit, par le création d'un portrait-robot, à situer Alésia dans le Jura:

Cote de classement: 
L-1975-01043

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La retraite de César de Gergovie à Alésia (Eté 52)

René Potier s'intéresse à l'itinéraire suivi par César après sa défaite de Gergovie pour d'abord aller rejoindre les légions de Labenius du côté de Sens (base logistique d'Agedincum), puis passer chez les Lingons (réoccuper et agrandir la base de Langres et recruter des cavaliers germains) et enfin de faire retraite vers Genève et la Province. Reprenant les textes de César, de Dion Cassius et de Plutarque, René Potier démontre que l'itinéraire de fuite de César passait forcément par la Séquanie, itinéraire parfaitement jalonné de Langres à Genève.

Cote de classement: 
L-XXXX-01041

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Francs-Comtois contre Bourguignons : du nouveau sur Alésia

Eugène Horn, curé de Malans (25), expose la controverse qui oppose, depuis plus de 100 ans, Bourguignons et Francs-Comtois au sujet de la localisation d'Alésia. César a-t-il ou non traversé la Saône ? est-il ou non entré en Séquanie ? S'appuyant sur l'herméneutique qui permet d'analyser finement les textes anciens, Eugène Horn retrace les différentes étapes de la bataille d'Alésia et met en évidence des incompatibilités de la thèse bourguignonne avec les textes de César.

Cote de classement: 
L-1970-01031

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Itinéraire de César en pays lingon

Deux interprétations du texte latin de César évoquant l'itinéraire emprunté par ses légions en pays lingon (... cum Caesar in Sequanos per extremos Lingonum fines iter faceret...) sont confrontées dans ce document dactylographié (dont l'auteur n'est pas cité). La première thèse, de l'école Alisienne, est contestée par l'auteur, qui, s'appuyant sur le texte latin, dénonce une erreur de traduction. La seconde, d'André Berthier, est par contre approuvée et étayée par la méthode du portrait-robot.

Cote de classement: 
L-xxxx-01028

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La stratégie d'Alésia

Dans ce nouvel article publié en 1973, le Général Clément Blanc tente de redéfinir la stratégie d'Alésia du point de vue militaire, aux yeux des deux combattants. Il évoque la conduite de la guerre après Bibracte et l'attitude de César après Gergovie et rappelle aussi  l'itinéraire de retraite de l'armée romaine. Il met en évidence l'influence déterminante du terrain. Si en plaine le risque de bataille rangée est grand, en montagne la supériorité numérique ne joue plus le même rôle (et les cavaleries deviennent inutiles).

Cote de classement: 
J-1973-01027

Une explication du texte de César

Analyse critique du texte de César par l'abbé Guy Villette (1982). Confrontation avec les textes d'autres auteurs anciens. Erreurs faites dans l'interprétation du texte. Précisions sur les mouvements de César et sur les opérations militaires de la bataille d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1982-00909

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La cavalerie dans l'enjeu de la lutte de Vercingétorix contre César (52 avant Jésus-Christ)

Après avoir montré les failles des explications fournies par les érudits (Carcopino, Jullian, Thévenot…) notamment sur les combats de cavalerie, l’abbé André Wartelle montre que dans l’hypothèse Berthier tous les éléments qui semblaient poser problème à Alise viennent bien trouver leur place dans l’hypothèse Berthier. Wartelle détaille les évènements de l'année -52 et pointe les erreurs des défenseurs de la thèse officielle.

Cote de classement: 
J-1983-00914

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Genève