Constans L.A.

Constans Léopold Albert (1891 - 1936)

Latiniste, traducteur des textes antiques dont la Guerre des Gaules de César (1924). 

De Gergovie à Alésia - Septembre 1964

Article tapuscrit de septembre 1964 de Christian de Mérona, défenseur de l'hypothèse Alésia = Salins, écrit à la suite de la publication de l'ouvrage de Joël Le Gall (“Alésia. Archéologie et Histoire”). L'auteur considère avec intérêt la seconde partie du livre relative aux fouilles du site gallo-romain, mais conteste fortement la première partie qui “ne fait que ressasser les pauvres arguments de tous les auteurs pro-alisiens depuis Naopélon III”.

Cote de classement: 
J-1964-01016

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Une explication du texte de César

Analyse critique du texte de César par l'abbé Guy Villette (1982). Confrontation avec les textes d'autres auteurs anciens. Erreurs faites dans l'interprétation du texte. Précisions sur les mouvements de César et sur les opérations militaires de la bataille d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1982-00909

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Observations sur l'article de M. Commeaux “Les arbres cachent-ils la forêt?”

Nouvelle série d'observations critiques (1983) de l'abbé Guy Villette sur le texte de Charles Commeaux (Les dossiers de l'histoire N°44) pourfendant la thèse jurassienne de Chaux-des-Crotenay. Données relatives aux peuplades gauloises, à la Province Romaine.

Cote de classement: 
J-1983-00911

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La cavalerie dans l'enjeu de la lutte de Vercingétorix contre César (52 avant Jésus-Christ)

Après avoir montré les failles des explications fournies par les érudits (Carcopino, Jullian, Thévenot…) notamment sur les combats de cavalerie, l’abbé André Wartelle montre que dans l’hypothèse Berthier tous les éléments qui semblaient poser problème à Alise viennent bien trouver leur place dans l’hypothèse Berthier. Wartelle détaille les évènements de l'année -52 et pointe les erreurs des défenseurs de la thèse officielle.

Cote de classement: 
J-1983-00914

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Salins = Alésia (suite)

Défense par Pierre Jeandot en 1961 de la localisation de Salins, en réponse à des questions de lecteurs de la Nouvelle Revue Franc-Comtoise: développements sur les refuges des Celtes, sur Oppidum et Urbs et sur l'Alésia des Mandubiens (la ville est distincte de l'oppidum-refuge). Pour Jeandot, en tout état de cause, la ville d'Alésia des Mandubiens ne peut pas être l'Alisiia gallo-romaine d'Alise du fait même d'une configuration en oppidum-ville sans citadelle. 

Cote de classement: 
J-1961-00794

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Examens de la thèse de M. Jérôme Carcopino : Alésia n'était pas Alise, mais en Franche-Comté

Pierre Jeandot poursuit dans le Jura Français N°107 sa critique de la thèse Jérôme Carcopino localisant Alésia à Alise-Ste-Reine, rappelant quelques faits méconnus de l'auteur des Ruses de César. Long passage sur le sens de “finitimus”. Pour Jeandot, Alésia n'est pas Alise, mais se situe en Franche-Comté.

Cote de classement: 
J-1965-00789

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le récit de Jules César

Ré-édition en 1982 par les Dossiers de l'Histoire du texte de Jules César de la Guerre des Gaules consacré à la bataille d'Alésia, traduit par Constans.

Cote de classement: 
J-1982-00704

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alesia – Salins

L'Association Scientifique et Historique du Pays de Salins - A.S.H.P.S. - a publié en janvier 2002 un travail présentant la thèse de Pierre Jeandot plaçant Alésia à Salins-les-Bains. Une annexe de cette publication, fait l'analyse des deux thèses Séquanes (Salins, Chaux). Dans une nouvelle publication en avril 2003, les auteurs considèrent avoir mis à mal les arguments de la thèse Berthier. Le présent article de Jacques Berger de 2004 s'emploie à démontrer les erreurs des “Salinois” en faisant référence au texte césarien.

Cote de classement: 
J-2004-00179

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Commentaires sur un épisode de la bataille finale : l'attaque des “Loca praerupta” par les assiégés

Jacques Berger revient, en 2003, sur l'attaque des "loca praerupta" par les assiégés en précisant que ces "loca praerupta" ne sont pas seulement des hauteurs mais des escarpements qui sont bien identifiables sur le site de Syam/Crans. Il démontre ensuite qu'il est totalement impossible de situer de tels escarpements autour du Mont Auxois ; les défenseurs  du site officiel d'Alise les situeraient sur les pentes de la montagne de Flavigny, ce qui rend la bataille finale totalement incohérente.

Cote de classement: 
J-2003-00178

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Considérations sur la progression de l'armée romaine en campagne au temps de César

Le colonel Moutard présente en 2003 une synthèse des connaissances actuelles sur les déplacements de l'armée romaine en faisant référence à de nombreux auteurs antiques ou modernes. Il détaille d'abord les modes de déplacement, longissimum agmen si aucun danger n'est à craindre et breuissimum agmen en cas de danger en pays ennemi. Il précise la longueur de la colonne qui varie selon les auteurs de 20 à 120 km.

Cote de classement: 
J-2003-00177

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Constans L.A.