Déchelette J.

Déchelette Joseph (1862-1914)

Archéologue, auteur d'un “Manuel d'archéologie préhistorique et celtique”, précurseur de la céramologie antique.

Comité de l'oppidum des Cotes - Bulletin N°6 - Septembre 1981

Exemplaire du Bulletin N°6 de l'Oppidum des Côtes (Côtes de Clermont) avec un article éditorial de J.M. Croisille et surtout un texte de janvier 1980 de Paul Eychart sur des découvertes récentes de gisements protohistoriques comportant la Tène IV au voisinage de l'oppidum des Côtes de Clermont-Ferrand. Plusieurs planches décrivant les céramiques trouvées.

Cote de classement: 
L-1981-04409

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Notes varia manuscr. d’A. Berthier : références sur la céramique en Gaule

Diverses notes éparses d'André Berthier en lien avec l'étude de la céramique en Gaule : céramique tournée, campanienne, sigillée... Les auteurs cités sont nombreux : Buchsenschütz, Morel, Bruckner, Stenico, Déchelette...

Cote de classement: 
L-XXXX-03891

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L’esprit de recherche. Un exemple : Jacques-Gabriel Bulliot, découvreur de Bibracte

Dans ce court article, Pierre Aymard vante les mérites de l'esprit de recherche qui a permis à un marchand en vins Jean-Gabriel Bulliot de découvrir le site de l'ancienne Bibracte sur le mont Beuvray. S'opposant aux érudits de l'époque qui plaçaient la capitale éduenne à Autun et ayant découvert des vestiges intéressants sur le site du mont Beuvray, Bulliot s'est servi du texte de César pour démontrer qu'il s'agissait bien de l'antique Bibracte. Pierre Aymard évoque les multiples vicissitudes rencontrées par Bulliot pour faire reconnaître sa thèse.

Cote de classement: 
J-XXXX-03849

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Archéologie et tourisme (suite)

Dans cette suite à l'article paru dans le N° 100 du Jura Français, Pierre Jeandot s'attache à démontrer l'importance des ensembles tumulaires du centre de la Franche-Comté (Moidons, plateau d'Amancey, Pontarlier, Nozeroy, Angillon...) : au moins 100 000 tumuli à inhumation ou à incinération) avec des groupes isolés groupés par 2 à 5 ou massés en véritables nécropoles. Il pointe l'importance du sel dans les inhumations tumulaires. Il termine l'article en insistant sur l'importance de ces “faits” archéologiques pour le tourisme régional.

Cote de classement: 
J-1964-03200

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Autour de Salins. Tourisme et archéologie

Dans le Jura Français N°96 (oct.-déc. 1962), Pierre Jeandot rend compte de la visite archéologique organisée le 2 septembre 1962 pour 25 personnes dans la zone entre Salins et Champagnole  notamment les Moidons. Il évoque les nombreux ensembles tumulaires et refuges préhistoriques à Ardon, au Larderet, aux Nans, à Vannoz, à Vers, à Molain, dans la vallée de l'Angillon et à Chilly-sur-Salins. Sont évoqués les écrits et travaux de Toubin, Piroutet, Hubert.

Article complémentaire dans le Jura Français N°97.

Cote de classement: 
J-1962-03197

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Comment un archéologue de Châtelneuf pressentit la vérité sur l’Alésia de César dès 1888...

Ayant étudié attentivement l'ouvrage de Louis-Abel Girardot de 1888 (“Notes sur le plateau de Châtelneuf avant le Moyen Âge”), Madame A. Monnier donne, dans le Gaulois du 2ème semestre 1972, une interprétation personnelle de la façon dont Girardot a certainement bien perçu la signification de sa découverte du plateau du Châtelet (fossé, castrum et mobiliers antiques) mais s'est bien gardé d'avancer la thèse d'une possible Alésia dans les environs pour éviter des remous auprès de ses collègues.

Cote de classement: 
J-1972-03189

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Une Proto-Séquanie existait-elle déjà, comme société organisée au premier Âge du Fer?

Dans le Jura Français N°88 d'octobre-décembre 1960, le Dr André Marguet donne ses vues sur l'occupation de la Séquanie des plateaux aux temps protohistoriques. Il évoque les très nombreux “pierriers de défrichement” (ou myrialithes) authentiquement faits par les Celtes mais dont très peu recèlent des mobiliers archéologiques. Ces myrialithes abondent sur le plateau d'Amancey, aux Moidons, du côté de Pontarlier... Marguet évoque aussi les pistes transjuranes d'échange dès les débuts de l'Âge du Bronze (les reliefs jurassiens ne sont pas infranchissables).

Cote de classement: 
J-1960-03181

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Bienvenue chez les Arvernes. Les villes gauloises ressortent de terre

Dossier d'Anne-Marie Roméro dans le Figaro du 15 novembre 2005 consacré aux fouilles de Bibracte (Mont Beuvray) et à celles de Corent (près de Gergovie).  Alors que la fouille de Bibracte atteint sa vitesse de croisière, c'est une “capitale tripolaire” qui vient d'être identifiée chez les Arvernes à côté de Clermont-Ferrand (Corent-Gondole-Gergovie) formant un triangle de 2000 hectares. Aucune mention relative à l'oppidum des Côtes de Clermont.

Cote de classement: 
J-2005-03133

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Autour d’Alésia et de sa localisation - Quatre communications à la Société d’Emulation du Jura de 1948 à 1950

Entre février 1948 et avril 1950, la Société d'Emulation du Jura entend plusieurs communications de ses membres influents sur la question de la localisation d'Alésia. En février 1948, M. Meugnot rappelle les fouilles d'Alise-Sainte-Reine et critique les arguments de Georges Colomb défendant Alaise ; les participants à la réunion apportent des éléments d'information complémentaires.  

Cote de classement: 
J-1948-03127

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Notes varia manuscr. d’A. Berthier : tumuli (Déchelette), oppida, “Désert”, Alaise

Diverses minutes d'André Berthier sur des lectures et des réferences utiles : Déchelette (tumulus ad honorem, tumuli de Franche-Comté), Dehn (oppida, oppidum-triangle), refuge protohistorique de Montauban-sous-Buzenol, camp au matin (Alaise), Millotte (Peuplement du Haut-Jura à l'âge des métaux), Baudot (Noms des défrichements dans la toponymie de France), toponymie de “Désert”.

Cote de classement: 
L-XXXX-03079

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Déchelette J.