Martin H. (Gén)

Martin Henry (1888-1984)

Général de corps d'armée, passionnné d'archéologie et d'histoire ancienne. A résidé aux Rousses dans le Jura.

Du côté des “fouilleurs” - Le vécu des équipes d’André Berthier

Françoise Dubois extrait des archives d'André Berthier un certain nombre de témoignages de "fouilleurs” (ou plutôt de “sondeurs”, “bûcherons” ou “terrassiers”) qui permettent de se rendre compte du vécu des équipes d'André Berthier lors des campagnes de fouille, de sondages ou de reconnaissance de terrain. Elle donne des indications sur l'origine des membres et sur les conditions concrètes de réalisation des travaux de terrain dans les campagnes des années 70-80.

Cote de classement: 
J-2015-03508

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Photographies : équipe Berthier (1972), champ Tissot et “Cor-aux-Monts”

Deux photos de 1972 par Henk Voorwinden. La première montre des membres de l'équipe Berthier à Chaux-des-Crotenay (maison Berthier) : on y voit notamment André, Suzette, Dominique et Claire Berthier, Albert Girard, Antoinette Brenet et Gabriel Tissot. Le second cliché montre un ensemble de personnes venues constater les cônes du champ Tissot : sont notamment présents, André Berthier, Antoinette Brenet, le Général Henry Martin et Maurice Sergent.

Deux versions du fichier pdf dont l'une avec les noms des personnes.

Cote de classement: 
P-1972-03417

Première campagne de fouilles en 1964. Le conflit Lerat-Berthier.

Dans cet article du Bulletin ArchéoJuraSites N°8 (juin 2014), Jean Michel relate les diverses péripéties de l'année 1964 d'après les archives d'André Berthier. Venant d’être nommé Conservateur en Chef des Archives par l’académicien André Chamson, Directeur général des Archives de France, l'archiviste-paléographe rédigeait, fin 1963, un mémoire sur ses missions dans le Jura au cours des mois précédents et le communiquait début 1964 à sa hiérarchie.

Cote de classement: 
J-2014-03324

A Izernore, les fouilles continuent

Dans ce numéro 120 (oct.-déc. 1968) du Jura Français, le Général Henry Martin (Président du Jura Français) rappelle la thèse d'Alexandre Bérard qui situait Alésia à Izernore dans l'Ain. Bérard savait qu'une ville gallo-romaine s'était développée à cet emplacement après la défaite gauloise d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1968-03203

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Jérôme Carcopino et Alésia

Le Jura Français re-publie  le texte paru dans le courrier des lecteurs du Monde et émanant du général Henry Martin, Vice-président de la société d'histoire militaire “la Sabretache” et Président du Jura Français.

Cote de classement: 
J-1970-03202

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Autour de Salins. Tourisme et archéologie (fin)

Le Jura Français publie dans le numéro 97 de janvier-mars 1963 la causerie de Pierre Jeandot faite à l'occasion de la visite archéologique collective du 2 septembre 1962 (voir article paru dans le N°96) qui visait à reconnaître plusieurs zones tumulaires entre Champagnole et Salins (les Moidons notamment). Jeandot met en évidence l'importance des zones tumulaires celtiques du Jura salinois.

Cote de classement: 
J-1963-03198

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Après Alise, Alaise, Izernore peut-on chercher ailleurs? Salins = Alésia?

Le Général Henry Martin évoque dans le Jura Français N°87 (juill. sept. 1960) un  article de Pierre Jeandot récemment paru dans la Nouvelle Revue Franc-Comtoise, dans lequel l'auteur prend fait et cause pour une possible nouvelle localisation d'Alésia à Salins-les-Bains.

Cote de classement: 
J-1960-03180

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les fouilles d'Alaise et la réunion de Myon

Léon Delamarche fait le point, dans le Jura Français d'octobre-novembre 1954, sur la réunion annuelle du “Comité Georges Colomb pour la Vraie Alésia” et surtout sur les fouilles ou sondages réalisés pendant les étés 1953 et 1954, sous la direction des professeurs Louis Déroche et Jean Bérard. Le temps pluvieux des deux étés ont rendu ces investigations très difficiles. Un des objectifs consistait à retrouver la fouille de Castan faite en 1861 (fossés), mais Delamarche s'interroge sur l'interprétation des résultats des fouilles récentes.

Cote de classement: 
J-1954-03170

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La journée d’Alaise 1953

Compte rendu dans le N°61 du Jura Français de la réunion annuelle du 23 août 1953 à Alaise, du Comité Georges Colomb pour la Vraie Alésia. Sont évoquées les fouilles réalisées pour la 1ère fois autour d'Alaise qui ont mis à jour des fossés (sous la direction des professeurs J. Bérard et L. Déroche). L'auteur de l'article (“Critognat”) invite à une certaine prudence méthodologique. Un court historique des récentes actions du Comité Colomb est présenté.

Cote de classement: 
J-1954-03169

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Journal des fouilles - Eté 1964

Journal de bord des fouilles de l'été 1964 tenu quotidiennement à compter du mardi 18 août  au jeudi 17 septembre (texte dactylographié, annoté par André Berthier) : arrivées et départs de diverses personnes, travaux divers, sondages, visites de personnalités (Général H. Martin, Général Blanc...) , contacts (Préfet...) ... Etude (sondages) du monument tridigité de la Grange d'Aufferin, des fossés de la butte orientale de la Grange d'Aufferin, du castellum (ouvrage avancé) ou plate-forme pentagonale de la plaine de Syam....

Cote de classement: 
L-1964-02919

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Martin H. (Gén)