#ArchéoJuraSites-Bull

Bulletin d'information annuel de l'association ArchéoJuraSites (à partir de 2007), association créée  en 1980 sous le nom dA.L.E.S.I.A. et diffusant ce Bulletin de 1981 à 2006.

Les campagnes annuelles d’André Berthier à la recherche d’Alésia

Dans cet article, Jacques Dubois fait un point systématique sur les autorisations accordées à l’archéologue comme sur les refus opposés à ses demandes, de 1964 à 2000, pour que ceux qui n’ont pas vécu l’épopée Berthier soient bien informés de toutes les incroyables vicissitudes rencontrées par André Berthier et son équipe. Pour ce faire ont été exploitées les informations regroupées dans les “fiches-campagnes” rédigées par une équipe dédiée d’ArchéoJuraSites tout au long de l’année 2013.
Cote de classement: 
J-2015-03507

Correspondances entre Guy Villette et Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu

A partir de la fin de 1982, l'abbé Guy Villette entretient une correspondance suivie avec le célèbre numismate Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu. Il prouve méthodiquement et progressivement à ce dernier que les monnaies trouvées à Grésigny (près d’Alise Sainte-Reine) ne peuvent pas être mises en relation directe avec le siège d'Alésia et qu'elles doivent plutôt correspondre à un dépôt mémoriel ou rituel,  post-siège, dans une “nouvelle Alésia”.

Cote de classement: 
J-2015-03506

La “conversion” du docteur Colbert de Beaulieu par l’abbé Guy Villette

Au fil de longs échanges épistolaires avec le toponymiste Guy Villette entre 1982 et 1986, le célèbre numismate Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu, directeur de recherche au CNRS, expert en monnaies anciennes et autorité incontestable reconnue du Musée des Antiquités Nationales de Saint-Germain-en-Laye (MAN), avait finalement admis que ses certitudes sur la réalité Alise = Alésia devaient s’effacer devant la force de conviction des arguments de l’abbé Villette.
Cote de classement: 
J-2015-03505

Il y a 50 ans... 7 journées de fouille Berthier autorisées en 1965

Article de J. Michel faisant suite à de précédents textes parus en 2013 et 2014 dans le Bulletin ArchéoJuraSites. En 1964, André Berthier obtient une autorisation administrative pour une première campagne de fouille qui se déroule sur la commune de Syam, pendant un mois, du 18 août au 17 septembre.

Cote de classement: 
J-2015-03504

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le château médiéval de Chaux-des-Crotenay

L'équipe d’Archéo]uraSites qui s'est attelée aux recherches sur le château de Chaux-des-Crotenay et à la réhabilitation de ses ruines a produit un travail déjà considérable. Elle est placée sous l'autorité de Stéphane Guyot, archéologue médiéviste.

Cote de classement: 
J-2014-03328

Bellum gallicum ou archéologie, un dilemme cornélien ?

Dès le milieu du XIXème siècle de nombreux historiens et scientifiques ont souligné les surprenants désaccords entre le texte de César et le site d’Alise-Saint-Reine. Plus près de nous, André Berthier, René Potier, André Wartelle, Guy Villette ou Danielle Porte... n'ont cessé de relever les contradictions entre le BG de César et le site des Laumes, sur les plans topographique, tactique et stratégique. Mais aucune de ces personnes n'a participé à des travaux sur le site alisien ; elles ne peuvent donc se référer qu'à des rapports de chercheurs accrédités sur celui-ci.

Cote de classement: 
J-2014-03327

L'énigme des bandes parallèles de la prairie des Sauges à Syam

Dans cet article du Bulletin ArchéoJuraSites N°8 (juin 2014), Jean Michel tente de rassembler toutes les informations disponibles dans les archives d'André Berthier au sujet des “bandes parallèles” de la prairie des Sauges en plaine de Syam. L'affaire commence avec l'observation, sur des photographies aériennes de l'IGN des années 50-60, de traces rectilignes très nettes venant couper transversalement cette prairie en rive gauche de la Saine.

Cote de classement: 
J-2014-03326

L'affaire de la Commission scientifique de contrôle des fouilles Berthier en 1970

Dès 1964, Lucien Lerat (directeur des Antiquités historiques de Franche-Comté) s’opposera systématiquement à André Berthier et à sa thèse dérangeante (découverte Alésia à Chaux-des-Crotenay dans le Jura). Le conflit ouvert entre les deux hommes conduira finalement à la démission de Lerat en 1971, après une première tentative avortée en 1965. L’opposition délibérée de Lerat est perceptible dans l’affaire de la “Commission scientifique de contrôle” de 1970 imposée à Berthier par le directeur des Antiquités.

Cote de classement: 
J-2014-03325

Première campagne de fouilles en 1964. Le conflit Lerat-Berthier.

Dans cet article du Bulletin ArchéoJuraSites N°8 (juin 2014), Jean Michel relate les diverses péripéties de l'année 1964 d'après les archives d'André Berthier. Venant d’être nommé Conservateur en Chef des Archives par l’académicien André Chamson, Directeur général des Archives de France, l'archiviste-paléographe rédigeait, fin 1963, un mémoire sur ses missions dans le Jura au cours des mois précédents et le communiquait début 1964 à sa hiérarchie.

Cote de classement: 
J-2014-03324

Le tumulus-monument tridigité de la Grange d’Aufferin

Le tumulus ou monument dit “tridigité” est ainsi appelé car il se présente sous la forme d'un trident avec trois avancées en forme de doigts dirigées vers le Sud-Est. Très tôt identifié par André Berthier dès 1963 lors de sa 3ème visite dans le Jura, ce tumulus a été étudié sommairement en 1964 et 1965. Depuis, aucune autre investigation n'a été faite pour mieux le connaître. Il a même presque complètement disparu des textes publiés depuis près de 50 ans.  Un récent débroussaillage fin 2012 a permis de le faire “réapparaître”, sortir de son oubli.

Cote de classement: 
J-2013-02294

Pages

Souscrire à #ArchéoJuraSites-Bull