3 - Alesia-Alise, un site officiel très controversé

La nouvelle bataille d’Alésia. Les défenseurs du site de Guillon

Annie Demontfaucon présente en 2003 dans Le Progrès, deux articles consacrés à la thèse Alésia-Guillon. Le premier présente le travail de Serge Barnoud, géologue, sourcier et écrivain du Beaujolais, qui, après avoir étudié les sites de Chaux-des-Croteany et du Mont Auxois, en vient à retenir comme crédible la thèse de Bernard Fèvre (Guillon). Le second article complémentaire détaille les découvertes du site de Guillon et revient sur la polémique de la localisation d'Alésia. La recherche de la vérité grâce aux baguettes du sourcier...

Cote de classement: 
J-2003-03190

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Après Alise, Alaise, Izernore peut-on chercher ailleurs? Salins = Alésia?

Le Général Henry Martin évoque dans le Jura Français N°87 (juill. sept. 1960) un  article de Pierre Jeandot récemment paru dans la Nouvelle Revue Franc-Comtoise, dans lequel l'auteur prend fait et cause pour une possible nouvelle localisation d'Alésia à Salins-les-Bains.

Cote de classement: 
J-1960-03180

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alaise-Myon. Les fouilles & la réunion annuelle

Léon Delamarche rend compte dans le Jura Français N°68 (1955) des sondages sous forme de 3 tranchées réalisées pendant l'été autour d'Alaise sous la direction du professeur Louis Déroche et de Jules Jobard. Des échantillons de terre charbonneuse ont été prélevés et traités au carbone 14, mais sans résultats probants. Léon Delamarche évoque aussi l'assemblée générale du “Comité Georges Colomb”.

Cote de classement: 
J-1955-03178

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Il n'y a pas de tradition identifiant Alise-Sainte-Reine avec Alésia (suite)

Suite en juillet-septembre 1957, de l'article de Léon Delamarche paru dans le Jura Français d'octobre 1956. L'auteur poursuit sa démonstration de l'absence de tradition pouvant conduire à identifier Alise-Sainte-Reine avec Alésia. Il examine de façon très détaillée les écrits des érudits classiques (XVème - XVIIIème siècles), notant qu'il faut attendre 1741 et B.

Cote de classement: 
J-1957-03177

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les fouilles d'Alaise et la réunion de Myon

Léon Delamarche fait le point, dans le Jura Français d'octobre-novembre 1954, sur la réunion annuelle du “Comité Georges Colomb pour la Vraie Alésia” et surtout sur les fouilles ou sondages réalisés pendant les étés 1953 et 1954, sous la direction des professeurs Louis Déroche et Jean Bérard. Le temps pluvieux des deux étés ont rendu ces investigations très difficiles. Un des objectifs consistait à retrouver la fouille de Castan faite en 1861 (fossés), mais Delamarche s'interroge sur l'interprétation des résultats des fouilles récentes.

Cote de classement: 
J-1954-03170

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La journée d’Alaise 1953

Compte rendu dans le N°61 du Jura Français de la réunion annuelle du 23 août 1953 à Alaise, du Comité Georges Colomb pour la Vraie Alésia. Sont évoquées les fouilles réalisées pour la 1ère fois autour d'Alaise qui ont mis à jour des fossés (sous la direction des professeurs J. Bérard et L. Déroche). L'auteur de l'article (“Critognat”) invite à une certaine prudence méthodologique. Un court historique des récentes actions du Comité Colomb est présenté.

Cote de classement: 
J-1954-03169

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Premiers sondages sur le pourtour d'Alaise

Le Jura Français de janvier-mars 1954 (N°61) relate l'opération engagée en 1953 par le “Comité Georges Colomb pour la Vraie Alésia” consistant en la réalisation de sondages autorisés sur le pourtour d'Alaise. Le Président du Comité, Léon Delamarche, a obtenu en février 1953 une autorisation de sondage de la part de Lucien Lerat, Directeur de la circonscription archéologique de Franche-Comté. Deux professeurs d'université  (Jean Bérard et Louis Déroche) sont associés à l'opération et apportent leur caution scientifique.

Cote de classement: 
J-1954-03168

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La journée d’études d'Alaise

Le Jura Français rend compte dans son numéro 60 de 1953 de la journée d'étude à Alaise du 24 août 1952 : visites sur le terrain (notamment sous la direction de Pierre Jeandot), exposé du Président Léon Delamarche, examen de photographies aériennes. Est constituée une association appelée “Comité Georges Colomb pour la vraie Alésia”.

Cote de classement: 
J-1953-03167

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La journée d'Alésia

Léon Delamarche rend compte, dans le Jura Français N°56 (juillet-septembre 1950) du déroulement de la journée “Alésia” du 27 août 1950 à Alaise. Il évoque les articles d'André Billy parus récemment dans le Figaro en faveur du site d'Alaise. Des visites de terrain ont eu lieu les jours précédents, en particulier avec Pïerre Jeandot (emplacement d'un fossé...). 

Cote de classement: 
J-1950-03166

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L'Alésia des Mandubiens et les "Pays Comtois” (Suite et Fin)

Seconde partie d'un article de Maurice Brun dans le Jura Français N°57 d'octobre-décembre 1950, consacré à l'histoire territoriale de la Franche-Comté et à la possible localisation des Mandubiens en pays Séquane. L'auteur détaille l'évolution territoriale de la Franche-Comté, du IXème au XVIIème siècles faisant ressortir l'unité territoriale de cette province.

Cote de classement: 
J-1950-03165

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à 3 - Alesia-Alise, un site officiel très controversé