Histoire locale : Haute Vallée de l'Ain - Saine - Grandvaux

Etudes sur l'histoire locale (ancienne et semi-contemporaine) concernant la zone allant de la Combe d'Ain au Grandvaux, de la région des lacs au plateau de Nozeroy. 

Même nom, même visage, même combat. Des homonymes qui s’expliquent

Dans le Progrès du 10 avril 2005, Charles Thévenin tente d'éclairer  les données toponymiques relatives aux deux sites de Montrond et de Montsaugeon. Le premier site (Montrond sur la côte de l'Heute) est explicite (sommet arrondi)  et ce toponyme se retrouve ici et là : Montrond proche du col de la Faucille, Montrond dans le Doubs.

Cote de classement: 
J-2005-03145

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La Franche-Comté

Ouvrage in-4° de 456 p. d'Henri Bouchot, publié par Plon en 1890.  Illustrations par Eugène Sadoux ; 30 eaux-fortes, 3 héliogravures, 13 reproductions en phototypie de dessins originaux et plus de 270 dessins in-texte. L’ouvrage contient 3 parties : le Doubs, le Jura et la Haute Saône.

Cote de classement: 
O-1890-03128

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le Hérisson, torrent sacré

Dans cette communication à la Société d’Emulation du Jura du 21 juin 1958, Louis Genevaux présente les sources de la rivière du Hérisson et montre qu'il est un torrent sacré celtique (“On” signifiant eau et “Héri” sacré). Transcription dactylographique de l'article paru en 1959 dans le “Tableau de l'activité de la Société de 1954 à 1958”. 

Cote de classement: 
J-1958-03125

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Notes sur le plateau de Châtelneuf avant le Moyen-Âge par Louis-Abel Girardot

Présentation en 1988 dans les Mémoires de la Société d'Emulation du Jura du plan détaillé en 5 chapitres de l'ouvrage de Louis Abel Girardot (“Notes sur le plateau de Châtelneuf avant le Moyen-Âge”) publié par la SEJ. 

Cote de classement: 
J-1888-03122

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La Chaux-du-Dombief à l'époque du celtique (d’après un brouillon de M. Genevaux)

Publication dans le Jura Français N°158 d'avril-juin 1978 d'un brouillon de Louis Genevaux. Ayant étudié une carte ancienne de la région de la Chaux-du-Dombief et le lac d'Ilay, l'érudit lédonien s'est intéressé aux toponymes mentionnés sur cette carte notamment le Bief d'On (cf. Dombief) et le Héri d'On (le Hérisson... torrent sacré). 

Cote de classement: 
J-1978-03115

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en fév. 1974 entre C. Marion et M. Mulon : étymologie de Syam

Le 15 février 1974, Catherine Marion (Directeur des Archives du Jura) sollicite l'aide de Marianne Mulon aux Archives Nationales pour connaître l'étymologie du nom Syam (elle évoque à l'occasion un fichier topographique dressé par G. Duhem). Le 21 février suivant Marianne Mulon lui apporte les précisions attendues (elle se dit aussi intéressée par le fichier Duhem).

Cote de classement: 
C-1974-02894

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La combe de Panesière. Entre les eaux et les rochers

Charles Thévenin décrit le rôle de la combe de Panesière, porte d'entrée vers le Pays des Lacs depuis la RN 5, entre Pont-de-la-Chaux et le lac du Maclu. Elle se situe à la frontière entre les terres monastiques de Balerne et celles dépendant de la Chartreuse de Bonlieu. Thévenin évoque le Mont des Ifs (bordure occidentale de la combe). Il revient aussi sur la barrage érigé à peu de distance de Pont-de-la-Chaux, d'un commun accord entre les 2 entités médiévales de tutelle (Baronnie de la Chaux et Seigneurie de l'Aigle).

Cote de classement: 
J-2002-02801

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Un mammouth dans la plaine de Syam

Le Progrès publie un article de C. Thévenin sur la découverte dans la plaine de Syam (en bordure de la carrière) d'une mâchoire de mamouth (proboscidien), jeune animal d'une quinzaine d'années. La mâchoire remonterait à environ 15.000 ans à une période marquée par le recul des langues glaciaires et la constitution de bassins hydrauliques de retenue.

NB: d'après le découvreur de la mâchoire, celle-ci aurait été finalement identifée comme celle d'un éléphant appartenant à la ménagerie d'un cirque passé par là au XIXème siècle.

Cote de classement: 
J-XXXX-02799

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Sources à histoires

Charles Thévenin évoque, dans cet article du Progrès, les “doyes” celtes, les “fons” latines et autres sources qui ont justifié les premières installations humaines. Il mentionne d'abord la source intermittente au Sud de Syam (près de laquelle se trouvent les loca praerupta de Berthier), encore appelée source du Moulinet.

Cote de classement: 
J-XXXX-02798

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le Château de la Folie ou la malédiction du grand rocher

Charles Thévenin rend compte dans le Progrès d'une conférence faite aux Planches-en-Montagne par Jacques Carlod sur le Château de la Folie au lieu-dit Le Châtelet (ancien village au dessus des Planches). Une forteresse aurait pu y être construite (cf. baronnie de la Chaux). En 1837 un propriétaire du lieu, maire des Planches (Claude François Fumey) fait ériger sur la plate-forme sommitale du Châtelet une singulière bâtisse de 4 étages que les habitants du lieu désignèrent par “Château de la Folie”.

Cote de classement: 
J-2003-02797

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Histoire locale : Haute Vallée de l'Ain - Saine - Grandvaux