Histoire locale : Haute Vallée de l'Ain - Saine - Grandvaux

Etudes sur l'histoire locale (ancienne et semi-contemporaine) concernant la zone allant de la Combe d'Ain au Grandvaux, de la région des lacs au plateau de Nozeroy. 

Morillon, ou les portes du Haut-Jura

Dans son article du Progrès, Charles Thévenin rappelle la géologie de la zone du Morillon due à une cassure tectonique (faille ayant déplacé 2 parties d'un chaînon jurassien). Un hameau et un pont ont été créés à cet emplacement singulier, avec un péage au Moyen-Âge (Morillon faisant partie de la Baronnie de la Chaux). André Berthier situe à cet emplacement l'extrémité Sud-Ouest du dispositif romain de blocage des troupes gauloises. Charles Thévenin évoque aussi le Vie de la Serre par où passait les diligences.

Cote de classement: 
J-XXXX-02794

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le faisceau de Syam : voyage dans la faille X

Charles Thévenin évoque la bande de terrain appelé faisceau de Syam qui part du lac d'Ilay pour s'achever 20 km au Nord en passant par Syam et Sirod et qui est parcourue par une série de 10 failles parallèles (9 compartiments). Ces failles peuvent être recouvertes de dépôts glaciaires ou fluviatiles. Parfois des érections rocheuses viennent témoigner de la force des mouvements tectoniques.

Cote de classement: 
J-XXXX-02793

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les Combes : du sang bleu au coeur d'Alésia

Dans cet article du Progrès du 25 mars 2007, Charles Thévenin raconte l'histoire de la Ferme des Combes à la Chaux-des-Crotenay. La ferme, noble construction du début du XIXème siècle, a été construite sur une ancienne gentilhommière rurale du début du XVIIème siècle des Davonnay (avec une ancienne chapelle dédiée à Saint-Sébastien).

Cote de classement: 
J-2007-02791

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les mystères de la Fresse

Pour Charles Thévenin dans cet article du Progrès de janvier 2005, la forêt de la Fresse cachée derrière le Mont Rivel a pu être un refuge pour les partisans des coutumes millénaires pré-romaines. S'y trouve notamment un monolithe appelé “pierre-lithe”, un des menhirs authentifiés du département du Jura. Malheureusement Pierre-Lithe se délite chaque jour davantage et ne constitue plus qu'un bloc de 1,10 m de haut. Thévenin évoque aussi le trafic dense ancien entre Saint-Germain en Montagne et Mournans à travers la Fresse.

Cote de classement: 
J-2005-02788

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La vallée oubliée

Charles Thévenin relate dans le Progrès du 15 juin 2003 l'histoire “géologique” de la petite vallée partant de Bourg de Sirod et se faufilant entre Sapois et Equevillon. Ancienne morte, l'Etang Marquis est le vestige d'un plan d'eau plus important dans une vallée où a pu passer l'Ain avant que celui-ci passe la barrière de Bourg-de-Sirod pour rejoindre la Saine vers Syam. 

Cote de classement: 
J-2003-02787

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le Lac à la Dame ou le mystère des flots au féminin

Charles Thévenin raconte dans le Progrès en 2001 l'histoire du Lac à la Dame, situé dans le prolongement de la dépression de Fort-du Plasne. Il évoque les problèmes de frontières entre plusieurs communes, les communautés humaines, les légendes 

Cote de classement: 
J-2001-02786

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les Mottes : des vestiges au passé évocateur

Charles Thévenin évoque dans cet article du Progrès de juillet 2001 les anciennes “mottes” sur lesquelles étaient construites des structures fortifiées  en bois et terre et qui étaient situées dans des marais ou des plans d'eau. De plan carré, les structures pouvaient être construites très rapidement et étaient naturellement protégées par l'eau environnante. C.

Cote de classement: 
J-2001-02785

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Par monts et par vaux...

Le journaliste et érudit champagnolais Charles Thévenin explique les raisons de l'installation de la ville de Champagnole dans une plaine alluvionnaire avec autour d'elle un relief tourmenté, une rivière importante (Ain), des langues morainiques (Curtil, Taravan...), des buttes anciennes (Mont Rivel, Equevillon...). Il évoque les eaux stagnantes de cette plaine devant se déverser dans divers ruisselets. Progressivement le relief s'est estompé.

Cote de classement: 
J-1999-02784

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le mystère des pierres levées du Grandvaux

Armand Spicher présente dans l'Indépendant du Haut-Jura du 1er mai 1998 les investigations et les découvertes faites par Jean Louvier et Jean Ferré (ou Ferrez?) sur le plateau du Grandvaux : mégalithes, pierres levées, alignements de pierres... Blocs erratiques transformés en mégalithes sacralisés? Le journaliste cite divers lieux (dont le village de Saint-Pierre) où de telles pierres levées ont été trouvées (dont certaines sur le vaste oppidum de Chaux-des-Crotenay).

Cote de classement: 
J-1998-02782

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Commentaires sur les voies anciennes du Jura

Arthur Brocard, érudit du Larderet (Jura), présente en 1975 une synthèse de ses connaissances sur les voies anciennes (préhistoriques, celtiques, romaines, médiévales) passant par le Jura.

On joint un extrait de la carte manuscrite dressée par Brocard pour les voies autour de Crotenay (Combe d'Ain). Document détenu par Bruno Guinchard.

Cote de classement: 
L-1975-02778

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Histoire locale : Haute Vallée de l'Ain - Saine - Grandvaux