Novalaise

Commune du département da la Savoie, considérée par certains comme une possible Alésia.

Pré-projet d’article de Richard Adam (1983)

Un des pré-projets d'article de Ricard Adam écrit en 1983, communiqué à danielle Porte et André Berthier. Ce texte sera revu plusieurs fois avant de faire l'objet d'une publication en janvier 1984 dans la Revue  archéologique de l'Est et du Centre Est ; Richard Adam évoque ces différents pré-projets dans un échange avec Guy Villette de mai 1985.

Cote de classement: 
L-1983-03850

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La dernière bataille d'Alésia

Christine Coste aborde, dans Notre Temps d'octobre 2001, la question de la localisation d'Alésia. Une trentaine de communes revendiquent le site. C. Coste revient sur l'historique de la controverse créée depuis la décision de Napoléon III tranchant en faveur d'Alise-Ste-Reine contre Alaise et aussi sur la contestation des résultats des fouilles réalisées sur le site officiel. Elle aborde alors la démarche et la thèse d'André Berthier qui à partir de 1962 localise Alésia à Chaux-des-Crotenay - Syam. Pour C.

Cote de classement: 
J-2001-02500

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Mais où donc se situait Alésia

Dossier Archéologia  “Après un siècle de controverses, Alésia gagne sa bataille”. Rappelant que 7 villes grecques se vantaient d'avoir vu naître Homère, Roger Grapinet dénombre pas moins de 9 localités françaises revendiquant l'honneur d'avoir été l'Alésia de César. Il les nomme et donne un commentaire sur chaque : Alès, Izernore, Novalaise, Aluze, Salins, Auxonne, Luxeuil, Alaise et Alise-Sainte-Reine. Il revient sur la controverse de la localisation à partir des années 1850 (Alaise).

Cote de classement: 
J-1968-01709

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le Second Empire et Alésia

Dossier Archéologia  “Après un siècle de controverses, Alésia gagne sa bataille”. Jacques Harmand, Conservateur-Adjoint au Musée du Louvre, revient sur la controverse de la localisation d'Alésia développée au cours du Second Empire. Alors que personne ne doutait depuis le IXème siècle qu'Alésia était bien située à Alise-Sainte-Reine, des francs-comtois (A. Delacroix A., A. Castan...) et des érudits (J. Quicherat, E. Desjardins...) remettent en cause cette vérité en 1855 et militent pour Alaise dans le Doubs. Pour J.

Cote de classement: 
J-1968-01707

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Vercingétorix devant César

Pour Jacques Harmand, la reddition de Vercingétorix à César sur le site d'Alésia, sobrement décrite par l'auteur de la Guerre des Gaules, a été dramatisée et déformée par les écrivains grecs et latins (Florus, Plutarque, Dion Cassius). Les peintres, illustrateurs et manuels scolaires modernes ont souvent représenté la scène avec des décors anachronique, ceux d'une ville romaine dans un cadre montagneux (“imaginaire” pour l'auteur qui défend la thèse d'Alise-Sainte-Reine).

Cote de classement: 
J-1985-01528

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les différentes localisations d’Alésia : problèmes et enseignements

Ce texte paru en 1986, reprend une communication faite par Jean-Yves Guillaumin en novembre 1985. L'auteur s'attache à expliquer l'arrière-plan des querelles ou controverses relatives à la localisation d'Alésia. L'article débute par la présentation d'une vingtaine de localisations (avec dates et “inventeurs”), longue liste dont l'auteur indique que seuls 3 sites (Alise-Sainte-Reine, Alaise et Chaux-des-Crotenay) ont fait l'objet d'études et de débats de niveau national, les autres sites relevant d'initiatives érudites locales.

Cote de classement: 
J-1986-01217

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Mais où est donc Alésia ?

Dans cet article de 1983, Jean Markale évoque la controverse sur la localisation d'Alésia et la multiplicité des sites candidats, due à l'ambiguité du mot "Alésia", nom générique gaulois ("palesia") signifiant " falaise, pente escarpée". Il rappelle l'importance historique de cette bataille et ses lourdes conséquences pour la civilisation celtique.

Cote de classement: 
J-1983-01018

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

De Gergovie à Alésia - Septembre 1964

Article tapuscrit de septembre 1964 de Christian de Mérona, défenseur de l'hypothèse Alésia = Salins, écrit à la suite de la publication de l'ouvrage de Joël Le Gall (“Alésia. Archéologie et Histoire”). Si l'auteur considère avec intérêt la seconde partie du livre relative aux fouilles du site gallo-romain, mais conteste fortement la première partie qui “ne fait que ressasser les pauvres arguments de tous les auteurs pro-alisiens depuis Naopélon III”.

Cote de classement: 
J-1964-01016

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Novalaise en Savoie

Dans une série de conférences publiées en 1866, Jules Tessier commente la “découverte” de l'architecte Fivel qui place Alésia à Novalaise et considère que la cité antique ne peut pas être localisée ni à Alise, ni à Alaise ou Izernore. 

Version numérique disponible sur Google Books.

Cote de classement: 
O-1866-00901

Des Alésia par dizaines

Elisabeth Rabeisen , conservateur du Musée d'Alise-Sainte-Reine, fait en 1999 un inventaire “à la Prévert” et provocateur de tous les sites postulant à être des Alésia (3850 Alésia recensés) . Elle cite successivement Alès, Vernègues, Alaise, Alièze, Château-Chalon, Conliège, Novalaise, Izernore, Authesa, Aluze, Salins, Chaux-des-Crotenay, Ornans, Aloise, Guillon, Auxonne, Luxeuil, Taravan. 

Cote de classement: 
J-1999-00878

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.
Souscrire à Novalaise