tumulus

Eminence artificielle, circulaire ou non, recouvrant une sépulture, souvent associée à “tertre”. Un tertre n'est fait que de terre, un tumulus de terre et de pierres et enfin un cairn (ou galgal), de pierres.

Andelot-en-Montagne

Fiche-inventaire historique et archéologique de la commune d'Andelot-en-Montagne établie par l'association ArchéoJuraSites pour le compte de la Communauté de communes “Champagnole Porte du Haut Jura”. La fiche comprend :  a) une liste de vestiges, monuments, sites historiques ou archéologiques particuliers (avec pointage sur des cartes), b) une bibliographie relative à ces artefacts, c) des extraits de textes publiés donnant d'utiles informations sur ces structures, sites et autres vestiges. 

Cote de classement: 
L-2011-01548

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La Franche-Comté ancienne. Ariarica

Ernest Girard présente, en 1892, une analyse des itinéraires traversant la Franche-Comté (Séquanie). Il s'attarde plus particulièrement sur la grande voie traversant le Jura par le col de Jougne, mentionnée par Strabon, l'Itinéraire d'Antonin et la Table de Peutinger. L'Itinéraire d'Antonin place une station entre Orbe et Beançon (Ariarica) alors que la Table de Peutinger en place deux (Abiolica et Filo-Musiaco). L'auteur fait ressortir la divergence entre les deux représentations et tente de résoudre le problème.

Cote de classement: 
J-1892-01542

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Céséria

Un texte important à découvrir. Dans son Annuaire du Département du Jura pour l'année 1854, dans la partie dite “Annales anciennes”, à l'entrée “Céséria” (aujourd'hui Sézéria), l'érudit Désiré Monnier développe ses “impressions” relatives aux localisations d'Alésia et du combat de cavalerie préliminaire.

Cote de classement: 
O-1854-01541

Une excursion à Alaise

L'érudit lédonien Emile Monot rend compte de sa visite à Alaise (après sa visite du printemps 1908 à Alise-Sainte-Reine), visite organisée le 5 août 1908 à l'occasion du VIIème Congrès de l'Association franc-comtoise. Avec son style romancé et légèrement ironique, l'auteur rappelle tout d'abord la défense du site d'Alaise par les Delacroix, Castan, Quicherat, Bial et autres Sarrette. Les visiteurs sont guidés par Piroutet, qui, très vite, met en évidence les faiblesses du site pour prétendre être l'Alésia de César.

Cote de classement: 
J-1908-01538

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Un bisontin ranime la bataille d’Alésia

Le journaliste de l'Est Républicain, Francis Loridan, présente le point de vue de Jean-Pierre Guichot, bisontin originaire de Salins, qui affirme qu'Alésia ne peut pas être Alise-Sainte-Reine et défend par contre âprement la thèse salinoise. Il situe notamment le combat préliminaire de cavalerie non loin du Mont Roland, près d'Archelange et de Gredisans (site dont des tumuli ont été récemment rasés).

Cote de classement: 
J-1993-01365

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Tumulus de l'âge du bronze

Article rédigé d'après J.P. Millotte qui évoque les tumulus en altitude fouillés dans le Haut-Doubs, dans la Chaux d'Arlier entre Frasne et Pontarlier, datant de l'Âge du Fer et du Bronze. Ces découvertes attestent de l'existence de relations commerciales à grande distance entre l'Europe septentrionale et la Méditerranée dès le VIIIème siècle avant notre ère. 

Cote de classement: 
J-1980-01249

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L’authentique Alésia retrouvée

Le frère d'André, Michel Wartelle, tente de faire un point complet sur la question de la localisation d'Alésia en défendant la thèse d'André Berthier situant le site à Chaux-des-Crotenay. Après avoir rappelé l'historique de la polémique, il présente l'approche originale du portrait-robot utilisée par Berthier en précisant les groupes de composantes stratégiques et tactiques.

Cote de classement: 
J-1994-01215

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

En avant Alésia

Dans ce numéro 4 du Gaulois (Amis de la Chaux), Bernard Edeine fait le point sur l'activité de l'équipe de recherche sur le site de Chaux-des-Crotenay. Il évoque d'abord et de façon très véhémente la 3ème bataille d'Alésia qui voit s'opposer les tenants de la thèse Berthier aux “pontifes” de l'archéologie officielle. Il évoque plus particulièrement les turpitudes de la Commission de contrôle imposée par M.

Cote de classement: 
J-1971-01196

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia 79-80 (suite) - Note sur les découvertes et observations faites à Chaux des Crotenay et Crans (1977-1979)

Après une introduction par Jean Mazuez, suite de l'article paru en 1979 dans Le Gaulois dans lequel André Berthier fait état des investigations récentes faites entre 1977 et 1979. Pour les investigations sur l'éperon barré, une première partie de l'article est consacrée à la voie antique (voie sacrée) allant des Abattois aux Gîts de Syam : André Berthier détaille avec grande précision les 4 sections de cette voie totalement oubliée.

Cote de classement: 
J-1980-01192

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L’Age du Fer dans le Haut Jura, les tumulus de la région de Pontarlier

René Bichet et Jacques-Pierre Millotte publient en 1992 les résultats des fouilles réalisées dans la plaine de l'Arlier (près de Pontarlier). Des tumulus (une trentaine) y avaient été repérés et cartographiés dès les années 1950-60. Les fouilles ont permis de mettre à jour des occupations protohistoriques (Halstatt ancien et moyen) d'un site d'altitude, dans une zone traditionnelle de passage.

Cote de classement: 
O-1992-01184

Pages

Souscrire à tumulus