Salins-les-Bains

Ville du pied du Jura. Considérée par certains comme une possible localisation d'Alésia.

A la recherche d'Alésia. Suivons César

Le lieutenant-colonel Paul-René Machin analyse, en 1997, les différents sites proposés pour Alésia : Alaise, Amancey et Ornans-Ully dans le Doubs, Alise-Sainte-Reine en Côte d'Or, Chaux-des-Crotenay et Salins-les-Bains dans le Jura, Guillon dans l'Yonne. L'auteur considère impossible que Jules César ait jamais assiégé le mont Auxois.

Cote de classement: 
O-1997-00829

Alésia en Séquanie : les commentaires du centurion

Le Colonel Henri Le Mire rappelle, en 1992,  les données de César, présente le portrait-robot d'André Berthier et compare les diverses hypothèses en présence. Il exclut la plausibilité des hypothèses Alaise et Alise-Sainte-Reine et retient à ce stade de son analyse celles de Chateau-sur-Salins et de Chaux-des-Crotenay, avec  un net avantage à la thèse d'André Berthier.

Cote de classement: 
O-1992-00810

Salins = Alésia (suite)

Défense par Pierre Jeandot en 1961 de la localisation de Salins, en réponse à des questions de lecteurs de la Nouvelle Revue Franc-Comtoise: développements sur les refuges des Celtes, sur Oppidum et Urbs et sur l'Alésia des Mandubiens (la ville est distincte de l'oppidum-refuge). Pour Jeandot, en tout état de cause, la ville d'Alésia des Mandubiens ne peut pas être l'Alisiia gallo-romaine d'Alise du fait même d'une configuration en oppidum-ville sans citadelle. 

Cote de classement: 
J-1961-00794

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les Mandubiens et leur Alésia

Défense de la localisation d'Alésia à Salins. Les Mandubiens et leur origine celtique : argumentation sur la base de l'étymologie du nom Mandubien dont la racine Mand pourrait renvoyer (selon l'auteur Pierre Jeandot) à la notion de “sel”. Critique de la thèse officielle (Alise = Alésia).Les découvertes sur le site de Salins. Textes antiques situant Alésia en Séquanie. Critique de la thèse officielle Alise = Alésia: traductions tronquées, matériaux archéologiques inacceptables, incongruités du site du mont Auxois, de la Plaine des Laumes...

Cote de classement: 
O-1974-00795

Une fausse Alésia des Mandubiens : Alise-Sainte-Reine

Deuxième partie d'un article paru précédemment dans La Nouvelle Revue Franc-Comtoise. Pierre Jeandot défenseur de la thèse Alésia = Salins, fait en 1957 une critique sévère de la thèse officielle Alésia = Alise. Retour sur les textes de César et Dion Cassus (que Jeandot réhabilite). Questions posées autour des monnaies retrouvées à Alise et autour de la toponymie.

Cote de classement: 
J-1957-00793

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia des Mandubiens? Ni Alaise... Ni Alise-Sainte-Reine.

Poursuite d'un article de Pierre Jeandot dans la Nouvelle Revue Franc-Comtoise (N°13) de 1957.  Défenseur de la thèse Alésia = Salins, Jeandot fait la critique de la thèse de Georges Colomb Alésia = Alaise sur la base de l'improbabilité de localiser le combat préliminaire de cavalerie à Pesmes en s'appuyant sur le texte de César. Pour Jeandot, l'apport de Colomb reste essentiel mais la localisation d'Alésia à Alaise ne correspond en rien aux données de César.

Cote de classement: 
J-1957-00792

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La thèse de l'académicien M Jérôme Carcopino exposée dans "Alésia et les ruses de César"

Dans le Jura Français N°106 d'avril-juin 1965, Pierre Jeandot critique de façon sévère et argumentée la thèse Jérôme Carcopino exposée dans "Alésia et les ruses de César”, inventant les “Séquanes de l'Ouest”. Jeandot (qui exploite les textes des auteurs antiques) indique à l'issue de son texte que ni César, ni Dion Cassius, ni Plutarque n'ont mentionné cette ruse de César, pas même Polyen dans ses “Stratagèmes”. Un argumentaire qui sera repris par André Berthier et qui reste d'actualité.

Cote de classement: 
J-1965-00790

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Examens de la thèse de M. Jérôme Carcopino : Alésia n'était pas Alise, mais en Franche-Comté

Pierre Jeandot poursuit dans le Jura Français N°107 sa critique de la thèse Jérôme Carcopino localisant Alésia à Alise-Ste-Reine, rappelant quelques faits méconnus de l'auteur des Ruses de César. Long passage sur le sens de “finitimus”. Pour Jeandot, Alésia n'est pas Alise, mais se situe en Franche-Comté.

Cote de classement: 
J-1965-00789

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Qui a peur de qui? Qui a peur de quoi?

Introduction par Bernard Iselin du numéro 43 (1983) des Dossiers de l'histoire  consacré à la poursuite de la controverse sur la localisation d'Alésia suite aux publications dans les numéros 38 et 40 d'articles défendant la thèse d'André Berthier. Le rédacteur en chef des Dossiers de l’histoire soutient la nécessité du débat entre les tenants des deux thèses Alise-Sainte-Reine et Chaux-des-Crotenay-Syam. Il pointe les difficultés de l’équipe Berthier pour obtenir des autorisations de fouille et de sondage.

Cote de classement: 
J-1983-00785

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Notes sur le plateau de Chatelneuf avant le Moyen Âge

Importante communication de Louis Abel Girardot de 1888 relatant ses découvertes archéologiques - notamment des vestiges romains - sur le plateau de Chatelneuf. L'archéologue fait d'abord un inventaire des antiquités celtiques et gallo-romaines observées sur le Plateau de Chatelneuf. Il détaille ensuite les fouilles qu'il a entreprises sur le Chatelet de Chatelneuf (mise à jour d'un fossé avec parapet, d'un foyer, de pointes de flèches et d'autres mobiliers).

Cote de classement: 
O-1889-00770

Pages

Souscrire à Salins-les-Bains