Salins-les-Bains

Ville du pied du Jura. Considérée par certains comme une possible localisation d'Alésia.

Alésia. Un village, une bataille, un site

L'historien Jean-Louis Voisin, qui a participé à la conception du MuséoParc d'Alise-Ste-Reine, tente de faire une synthèse des connaissances sur la bataille d'Alésia. Reprenant l'essentiel de la Guerre des Gaules, il en décrit les traits les plus caractéristiques, sur la base d'une localisation d'Alésia et de la bataille à Alise-Ste-Reine.

Cote de classement: 
O-2012-01389

Un bisontin ranime la bataille d’Alésia

Le journaliste de l'Est Républicain, Francis Loridan, présente le point de vue de Jean-Pierre Guichot, bisontin originaire de Salins, qui affirme qu'Alésia ne peut pas être Alise-Sainte-Reine et défend par contre âprement la thèse salinoise. Il situe notamment le combat préliminaire de cavalerie non loin du Mont Roland, près d'Archelange et de Gredisans (site dont des tumuli ont été récemment rasés).

Cote de classement: 
J-1993-01365

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia, capitale de la résistance

Article de Joëlle Frasnetti dans le Parisien du 3 août 1992 qui revient sur la polémique de la localisation d'Alésia. Pour les alisiens, “Alésia, c'est ici et cela ne se discute pas”, toutes les trouvailles faites depuis Napoléon III le prouvent. Les sites jurassiens contestaires ne peuvent pas apporter autant de preuves, souligne Elisabeth Rabeisen, conservateur du Musée d'Alise-Sainte-Reine (ville dont “les malheurs viennent de querelle de cour”, dixit le conservateur). Et les hordes de touristes (150.000 par an) n'ont jamais douté de l'emplacement (sic). 

Cote de classement: 
J-1992-01363

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia, c'est Salins

Dans ce dépliant édité par la veuve de Pierre Jeandot, sont repris les arguments clés de l'instituteur-érudit salinois en faveur d'une localisation d'Alésia à Salins-les-Bains. On reprend l'histoire et la polémique de la localisation de la bataille d'Alésia. On revient sur les Mandubiens  (et la racine Mand). on détaille la bataille d'Alésia sur le site de Salins. Enfin un tableau comparatif est dressé qui compare les 3 sites (Salins, Alise et Syam) selon 23 facettes ou caractéristiques de détermination.

Cote de classement: 
O-XXXX-01337

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La Bataille d'Alésia - Le sacrifice

Dans cette petite brochure à caractère didactique parue d'abord en 1949, le R. P. André Noché reprend les Commentaires de César et propose une narration de la bataille d'Alésia sur la base de la géographie et de la topographie du site officiel d'Alise-Sainte-Reine. A la fin de la réédition de 1974, il donne quelques appréciations personnelles sur les travaux et publications de Colomb (thèse Alaise) et Jeandot (thèse Salins). Il cite sans les commenter les thèses des Gauthier (Ornans) et de Berthier (Syam).

Cote de classement: 
O-1974-01334

Pour Alésia, sa religion est faite

Le journaliste du Progrès, Jean-Claude Bonnot, présente Henri Eschbach défenseur de la localisation d'Alésia à Salins-les-Bains et son argumentation en faveur de la thèse salinoise. Henri Eschbach conteste la localisation officielle et indique par ailleurs qu'il est en désaccord avec la thèse d'André Berthier (absence de montagne Nord, plaine de 3000 pas qui n'en est pas une...).

Cote de classement: 
J-2005-01329

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia la Salinoise

Le journaliste Raphaël Letourneur, dans cet article du 14 novembre 2002 de Voix du Jura, présente le travail mené par l'Association scientifique et historique du Pays de Salins pour faire reconnaître Salins comme l'Alésia de César. Il revient sur les découvertes archéologiques  faites sur l'oppidum de Château-sur-Salins et dans la région Arbois-Salins. Des salinois dont Pierre Jeandot réfutent littérairement et topographiquement l'hypothèse de localisation d'Alésia à Chaux-des-Crotenay. 

Cote de classement: 
J-2002-01324

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia. Après Salins et Mandeure... Eternoz

Michel Mac Dougall, journaliste de Voix du Jura, continue de faire le tour des Alésia comtoises. Dans cet article du 3 novembre 2005, il présente la thèse de Daniel Munier qui propose le site d'Eternoz et conteste les localisations de Salins (André Denervaud) et Mandeure (Jean-Claude Bonnot). 

Cote de classement: 
J-2005-01323

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia : l'affaire continue

Dans cet article du 15 septembre 2005 de la Voix du Haut-Doubs, la journaliste Amélie Tissot présente les réflexions de Jean-Claude Bonnot. Ce haut-doubiste passionné d'histoire a publié en 1996 un ouvrage “Le mystère des Mandoubiens”. Pour lui, Alésia ne peut pas être située à Salins, mais plutôt du côté de Mandeure (les habitants de ce village s'appelant les Mandoubiens!...) au carrefour du Rhin et du Rhône. 

Cote de classement: 
J-2005-01322

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia, assiégé par le doute

Le journaliste Francis Loridan évoque dans cet article de l'Est Républicain du 7 août 1995  les recherches et la future publication d'André Denervaud. Ce dernier a mis au point une méthode analytique (JBDLS - Jean Baptiste de la Salle) qui lui permet d'affirmer qu'Alésia peut être localisée à Salins-les-Bains. 

Cote de classement: 
J-1995-01321

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Salins-les-Bains