Castan A.

Castan Auguste (1833-1892)

Chartiste, archéologue et historien franc-comtois; prend part à la polémique sur l'emplacement d'Alésia.

Notes varia manuscr. d’A. Berthier : Alaise

Notes de lecture et de bibliographie d'André Berthier sur Alaise (Quicherat...) et notes biblio complémentaires sur la localisation d'Alésia.

Cote de classement: 
L-XXXX-04478

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La longue bataille d'Alésia

René Grapinet, membre de la Commission d'archéologie du T.C.F., publie en avril 1968 un article dans la revue du Touring-Club de France, pour démontrer qu'“il est définitivement prouvé, et depuis longtemps, que le site antique d'Alésia se trouve sur le mont Auxois près d'Alise-Sainte-Reine”. L'auteur revient sur un siècle de controverse, se focalisant surtout sur le site alternatif d'Alaise. Aucune mention à la thèse d'André Berthier. Sans doute R.

Cote de classement: 
J-1968-04386

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La bataille d’Alésia, comment réconcilier histoire et géographie

Dans ce court article de deux pages paru dans le magazine des Franc-Comtois à Paris, Geneviève Peres-Labourdette tente de rappeler l'historique de la longue polémique sur la localisation d'Alésia. Elle donne aussi quelques éléments d'information sur les actions menées par ArchéoJuraSites et sur la récente publication “Deux Alésia et un érudit. La brillante démonstration de l'abbé Guy Villette”.

Cote de classement: 
J-2016-03816

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La bataille d’Alésia, comment réconcilier histoire et géographie

Numéro spécial du Jura Français d'avril-juin 2015 entièrement consacré à la question de la localisation d'Alésia après la publication en 2013 et 2014 des ouvrages de D. Porte et de F. Ferrand. Ce 3ème article de Jeanne André Pidoux de la Maduère reprend les argumentaires “anti-Alise” et notamment ceux d’André Berthier. Belle analyse historique de l’affaire, mettant bien en relief l’approche originale de Berthier (portrait-robot).

Cote de classement: 
J-2015-03646

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia : en Bourgogne ou en Franche-Comté ?

Numéro spécial du Jura Français d'avril-juin 2015 entièrement consacré à la question de la localisation d'Alésia après la publication en 2013 et 2014 des ouvrages de D. Porte et de F. Ferrand. Un premier article de Claude Mijoux,  plante le décor, rappelle l’historique de la querelle, revient sur la Guerre des Gaules  et pointe les contributions du Jura Français à ce débat. Il tente de montrer en quoi cette affaire fait sens pour la société française (avec en arrière plan, la question de savoir qui était vraiment Vercingétorix).

Cote de classement: 
J-2015-03644

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Besançon antique

Guide archéologique consacré en 1990 à Besançon (antique Vesontio). Lucien Lerat (ancien Directeur de la circonscription archéologique de Franche-Comté) présente un panorama des témoignages archéologiques visibles et non visibles de la ville (nombreuses illustrations). Il évoque aussi  l'historique des recherches archéologiques et les richesses des musées de la ville. Les premières pages de l'ouvrage rappellent quelques données sur les Séquanes dont Vesontio était le “maximum oppidum Sequanorum” selon César, ainsi que sur la Guerre des Gaules.

Cote de classement: 
O-1990-03220

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Archéologie et tourisme (suite)

Dans cette suite à l'article paru dans le N° 100 du Jura Français, Pierre Jeandot s'attache à démontrer l'importance des ensembles tumulaires du centre de la Franche-Comté (Moidons, plateau d'Amancey, Pontarlier, Nozeroy, Angillon...) : au moins 100 000 tumuli à inhumation ou à incinération) avec des groupes isolés groupés par 2 à 5 ou massés en véritables nécropoles. Il pointe l'importance du sel dans les inhumations tumulaires. Il termine l'article en insistant sur l'importance de ces “faits” archéologiques pour le tourisme régional.

Cote de classement: 
J-1964-03200

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Comment un archéologue de Châtelneuf pressentit la vérité sur l’Alésia de César dès 1888...

Ayant étudié attentivement l'ouvrage de Louis-Abel Girardot de 1888 (“Notes sur le plateau de Châtelneuf avant le Moyen Âge”), Madame A. Monnier donne, dans le Gaulois du 2ème semestre 1972, une interprétation personnelle de la façon dont Girardot a certainement bien perçu la signification de sa découverte du plateau du Châtelet (fossé, castrum et mobiliers antiques) mais s'est bien gardé d'avancer la thèse d'une possible Alésia dans les environs pour éviter des remous auprès de ses collègues.

Cote de classement: 
J-1972-03189

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alaise-Myon. Les fouilles & la réunion annuelle

Léon Delamarche rend compte dans le Jura Français N°68 (1955) des sondages sous forme de 3 tranchées réalisées pendant l'été autour d'Alaise sous la direction du professeur Louis Déroche et de Jules Jobard. Des échantillons de terre charbonneuse ont été prélevés et traités au carbone 14, mais sans résultats probants. Léon Delamarche évoque aussi l'assemblée générale du “Comité Georges Colomb”.

Cote de classement: 
J-1955-03178

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les fouilles d'Alaise et la réunion de Myon

Léon Delamarche fait le point, dans le Jura Français d'octobre-novembre 1954, sur la réunion annuelle du “Comité Georges Colomb pour la Vraie Alésia” et surtout sur les fouilles ou sondages réalisés pendant les étés 1953 et 1954, sous la direction des professeurs Louis Déroche et Jean Bérard. Le temps pluvieux des deux étés ont rendu ces investigations très difficiles. Un des objectifs consistait à retrouver la fouille de Castan faite en 1861 (fossés), mais Delamarche s'interroge sur l'interprétation des résultats des fouilles récentes.

Cote de classement: 
J-1954-03170

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Castan A.