Piganiol A.

Piganiol André (1883-1986)

Archéologue et historien français. Importants travaux sur Rome et l'histoire romaine.

Echange de 2 lettres en fév.-juillet 1968 entre A. Berthier et J. Pernot : publications

Le 11 février 1968, André Berthier donne quelques nouvelles à son ami Jean Pernot : relevé de la “Porte Nord” fait par F. Bulabois, article de Rambaud dans l'Information Historique (évoquant la thèse Berthier), article à venir de R. Potier, article de Carcopino dans Les Nouvelles Littéraires dans lequel l'auteur se tend lui-même un piège (Berthier a fait une analyse critique de ce texte). Il évoque la réédition de l'ouvrage de A. Piganiol sur la Conquête Romaine qui donne un avis sévère sur le mobilier trouvé à Alise et les truquages de Napoléon III .

Cote de classement: 
C-1968-01906

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 13 fév. 1968 d'A. Berthier à A. Piganiol : truquages d'Alise, Séquanes de l'Ouest

Lettre du 13 février d'André Berthier à son maître André Piganiol. Dans une première partie, il évoque l'ouvrage de Piganiol sur la Conquête Romaine qui lui semble ne pas tenir compte de sa thèse “Cirta” (Guerre de Jugurtha). Dans la seconde partie de la lettre, Berthier note avec plaisir que, dans son ouvrage, Piganiol évoque les “truquages” relatifs aux objets mobiliers d'Alise.

Cote de classement: 
C-1968-01900

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre d'avril 1973 de A. Berthier au Ministre M. Druon : protestation face au refus de fouille

Fin du brouillon de la lettre de protestation adressée par André Berthier au nouveau Ministre des Affaires culturelles, Michel Druon, suite au refus d'autorisation de fouilles pour 1973. Berthier attaque ouvertement les “universitaires de l'Ecole Carcopino” défendant le site officiel d'Alise (dont les fouilles ne prouvent que l'existence de l'Alisia des Lingons).

Cote de classement: 
C-1973-01884

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le Second Empire et Alésia

Dossier Archéologia  “Après un siècle de controverses, Alésia gagne sa bataille”. Jacques Harmand, Conservateur-Adjoint au Musée du Louvre, revient sur la controverse de la localisation d'Alésia développée au cours du Second Empire. Alors que personne ne doutait depuis le IXème siècle qu'Alésia était bien située à Alise-Sainte-Reine, des francs-comtois (A. Delacroix, A. Castan...) et des érudits (J. Quicherat, E. Desjardins...) remettent en cause cette vérité en 1855 et militent pour Alaise dans le Doubs. Pour J.

Cote de classement: 
J-1968-01707

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

159 - Les deux Alésia

Texte dense de l'Abbé Guy Villette d'avril 1983 (bulletin 159) qui évoque l'incessante contestation sur la localisation d'Alésia depuis les années 1860. Il revient sur les arguments des “alisiens” ou autres défenseurs de la thèse alisienne contrant la contestation avec des références précises à de nombreux auteurs. Il développe une critique de la méthode historique insistant sur la nécessité de s'appuyer sur l'ensemble des sources disponibles et de se méfier des biais de la toponymie.

Cote de classement: 
J-1983-01623

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia: pour ou contre le site d’Alise Sainte Reine

Cinq contributions dans ce courrier des lecteurs du 15 mars 1983 du journal La Croix, suite à l'article de Roland Itey du 18 janvier précédent exposant la thèse d'André Berthier.

Cote de classement: 
J-1983-01279

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre ouverte à Vercingétorix sur les falsifications de son histoire

Article sous forme d'une lettre à caractère ironique adressée par Antoinette Brenet à Vercingétorix. La lettre met en relief, de façon décalée, les falsifications ayant été faites pendant plus d'un siècle autour de la localisation officielle d'Alésia à Alise-Ste-Reine. A. Brenet commence par une remarque sur la statue de Vercingétorix à Alise-Sainte-Reine. Elle revient ensuite sur les biais introduits par Napoléon III dans le recherche de la vérité sur Alésia.

Cote de classement: 
J-1984-01245

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le site d’Alésia - I

Première partie d'un long article de J. Carcopino paru en 1958 dans la Revue des Deux-Mondes. Dans cette première partie, Carcopino s'attaque à la thèse d'Alaise défendue très tôt par Quicherat et reprise au 20ème siècle par Georges Colomb. Il avance d'abord l'argumentation de la toponymie qui ne peut en tout état de cause différencier Alaise d'Alise (à noter que Carcopino avance ici l'idée d'une migration des Celtes de Franche-Comté vers la Bourgogne).

Cote de classement: 
J-1958-01243

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les Mandubiens de l’Auxois furent-ils les ancètres des Poldèves?

En 1929, les députés français de gauche sont appelés (canular)  à intervenir en faveur de malheureux poldèves opprimés, habitants d'un pays imaginaire la Poldévie. Pour Antoinette Brenet, dans cet article publié en 1980, les Mandubiens de l'Auxois sont-ils aussi le fruit d'un canular? L'auteur reprend et compare les textes des auteurs antiques, confrontant notamment le texte de César avec ceux de Plutarque, de Dion Cassius, de Planude, de Strabon....

Cote de classement: 
J-1980-01218

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le bimillénaire d'Alésia

Cote de classement: 
J-1949-01124

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Piganiol A.