#ALESIA-Bull

Bulletin d'information annuel de l'association A.L.E.S.I.A. de 1981 à 2006, remplacé à partir de 2007 par le Bulletin ArchéoJuraSites.

Alésia = Chaux-des-Crotenay. Données complémentaires sur les travaux romains à l'ouest de l'oppidum

Jacques Berger poursuit ses investigations de terrain pour identifier les lignes de contrevallation et de circonvallation autour de l'oppidum de Chaux-des-Crotenay.  Il décrit plus précisément , dans cet article de 1998, les secteurs de la Billaude et de la zone entre Pont de la Chaux et le Morillon

Cote de classement: 
J-1998-00150

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Evolution de l'interprétation de quelques données archéologiques à Alise-Sainte-Reine ou l'art de s'auto-démolir

Dans le Bulletin de 1998, Jacques Berger met en évidence les errements et contradictions des défenseurs de l'Alésia officielle de 1987 à 1997, pointe aussi les résultats contradictoires (et surtout décevants) des fouilles sur Alise-Sainte-Reine. Il fait état des difficultés rencontrées pour avoir accès aux documents de synthèse des fouilles officielles. 

Cote de classement: 
J-1998-00148

La clavicula: “petite clé” du problème

Lors du Colloque du 6 février 1998 à l'Institut Catholique de Paris, Michel Reddé avait mentionné la découverte d'une clavicula lors des fouilles d'Alise-Sainte-Reine (en présentant des photographies des fouilles). Or , selon Danielle Porte, un tel dispositif destiné à empêcher l'arrivée en ligne droite d'un ennemi dans un camp romain n'existait pas du temps de César, mais n'a été mis en oeuvre qu'avec Hadrien (117-138 ap. J.C.).

Cote de classement: 
J-1998-00147

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les énigmatiques piécettes d'Alise

Lors du Colloque du 6 février 1998 à l'Institut Catholique de Paris, Michel Reddé conclut son exposé en faisant état de pièces de monnaies trouvées lors des fouilles à Alise-Sainte-reine. Pour le major Bernard Gay l'argumentation de Michel Reddé relative à la frappe de monnaies par Vercingétorix lors du siège d'Alésia et à la circulation de telles monnaies dans ce contexte n'est pas du tout probante.

Cote de classement: 
J-1998-00146

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Colloque du 6 février 1998 sur la localisation du siège d'Alésia

André Wartelle et Charles Thévenin rendent compte du Colloque qui s'est tenu le 6 février 1998 à l'Institut Catholique de Paris sur la localisation d'Alésia (Alise-Sainte-Reine ou Chaux-des-Crotenay?). Michel Reddé a présenté les fouilles réalisées de 1991 à 1997 à Alise-Sainte-Reine. André Wartelle a défendu de son coté la thèse d'André Berthier en faveur de Chaux-des-Crotenay alors que Danielle Porte présentait une communication sur “Alesia, foyer et métropole religieuse de toute la Celtique". 

Cote de classement: 
J-1998-00145

Alegia? : chavons pas où ch’est Alegia

Le major Bernard Gay reprend, dans le Bulletin de 1997,  les données de César relatives au siège d'Alésia, plus précisément les données quantitatives des travaux césariens en les convertissant en nombre d'hommes et de jours nécessaires pour les réaliser. En les appliquant au site d'Alise (nécessité de fortifier un périmètre continu de 36 km), il démontre l'impossibilité de réaliser les travaux sur un tel périmètre.

Cote de classement: 
J-1997-00144

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les ennuis d'Alise

Danielle Porte dresse, dans cet article de 1997,  un tableau comparatif entre d'une part les données du texte de César (une trentaine de caractérisations précises) et  d'autre part leur application sur les deux sites d'Alise-Sainte-Reine et de Syam/La Chaux. La synopse ainsi réalisée met en évidence les points litigieux relatifs à l'Alésia officielle.

Cote de classement: 
J-1997-00143

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Esquisse de travaux romains à l'est de l'oppidum

Suite en 1997 de l'article paru dans le précédent Bulletin. Jacques Berger rend compte des reconnaissances de terrain faites sur la partie est de l'oppidum de Chaux-des-Crotenay en 1996 pour déterminer les lignes de contrevallation et de circonvallation des fortifications romaines (“travaux césariens”).

Cote de classement: 
J-1997-00142

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le “Serpent”. Relevé du 16 août 1995

Cet article de 1996, présente le relevé du 16 août 1995 fait le long de la route D279 entre Crans et Syam. Les chercheurs dont Claire Berthier, Dominique Royet, Henry Beraud et François Billot ont pu identifier un ensemble de pierres ou dalles dressées  qui forme un “serpent” orienté ouest-est (la queue formant un angle par rapport à la direction générale).

Ajout : texte initial avant publication dans le Bulletin (Doc27_11_3_B)

Cote de classement: 
J-1996-00139

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Organisation défensive gauloise et romaine au sud de l'oppidum

Pierre Aymard rend compte, en 1996,  de la reconnaissance de terrain faite en 1995 au sud de l'oppidum de Chaux-des-Crotenay, mettant en évidence des éléments du dispositif de défense gaulois et surtout des murs pouvant être des vestiges des travaux césariens (lignes de contrevallation et circonvallation). 

Cote de classement: 
J-1996-00138

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à #ALESIA-Bull