#ALESIA-Bull

Bulletin d'information annuel de l'association A.L.E.S.I.A. de 1981 à 2006, remplacé à partir de 2007 par le Bulletin ArchéoJuraSites.

Salins-les-Bains contre la Chaux-des-Crotenay

L'article de Jacques Berger et Danielle Porte examine les derniers échanges de correspondances entre les tenants des deux thèses Salins-les-Bains et Chaux-des-Crotenay. Sont  également présentés deux articles défendant la thèse salinoise: d'une part, un article des Dépêches - Le Progrès du 8 janvier 1998 dans lequel Marcel Jeandot donne son interprétation du texte de César ; d'autre part, un article de Henri Eschbach dans le Progrès-Dimanche du 14 mars 1999. J. Berger et D.

Cote de classement: 
J-1999-01714

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Août 1982

Les responsables de l'A.L.E.S.I.A. informent les membres de l'association de l'absence de fouille et sondage au cours de l'été 1982. Pour autant, un travail important de relevé topographique a été fait pour le secteur de la Grange d'Aufferin et du Camp Nord. Un premier plan est joint à l'article.

Cote de classement: 
J-1983-01352

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia et les voies antiques

Long texte de Mireille Viala qui expose un ensemble de données érudites relatives aux voies antiques dans l'est de la France et plus particulièrement en Franche-Comté et dans le Jura. L'auteur donne des détails sur les chemins et routes antiques de franchissement du Jura, plus particulièrement sur l'oppidum barré de la Chaux-des-Crotenay avec rappel des données cartographies, géologiques, archéologiques. Elle cite de nombreux auteurs et érudits, anciens ou modernes. 

Cote de classement: 
J-1989-00907

Couvertures du Bulletin d'information de l'A.L.E.S.I.A. de 1981 à 2006

Le Bulletin d'Information de l'Association Lemme et Saine d'Intérêt Archéologique paraît annuellement au printemps. Les couvertures des premiers numéros (1 à 13, de 1981 à 1993) reprennent le croquis de base caractéristique du portrait-robot établi par André Berthier, la couleur de la couverture changeant à chaque parution. Les deux numéros 14 et 15 (1994-1995) paraissent avec une nouvelle couverture avec un fond constitué de la carte de l'oppidum de Chaux-des-Crotenay, le portrait-robot servant d'initiale à ALESIA. Changement radical à partir de 1996 - numéro 16 - et jusqu'en 2006.

Cote de classement: 
L-2011-00207

La bataille de “ Varus” ou bataille “de la forêt de Teutoburg” (9 après J.C.) et sa localisation

François Grosclaude raconte, dans cet article de 2006, l'histoire de la recherche de la localisation de la bataille de Varus en 9 ap. J.C. qui montre des analogies intéressantes avec la détermination de la localisation d'Alésia. Gouverneur de Germanie, le légat Publius Varus tente de romaniser la zone outre-Rhin ce qui déclenche de violentes révoltes. En l'an 9, une confédération de troupes germaines dirigée par Arminius met en déroute les 15.000 à 20.000 romains du légat Varus.

Cote de classement: 
J-2006-00194

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Du triangle à l'ellipse. Ou comment déterminer mathématiquement l'emplacement des lignes de défense romaines à Alésia

Jean Michel prolonge en 2006 la réflexion présentée dans le numéro 25 du Bulletin de l'A.L.E.S.I.A.  sur les diverses formes polygonales (triangle, carré... cercle) pouvant être envisagées pour la contrevallation et la circonvallation autour d'Alésia. Les données césariennes donnent explicitement les périmètres de ces lignes de défense. Cela permet mathématiquement de déterminer la surface de la partie assiégée, celle de l'espace entre les deux lignes et enfin la distance entre les deux lignes.

Cote de classement: 
J-2006-00193

La “Carte archéologique de la Gaule” et l'hypothèse d'André Berthier

François Grosclaude met en cause, en 2006,  la mauvaise foi de Marie-Pierre Rothé, auteur de la “Carte archéologique de la Gaule” (volume consacré au Jura, paru en 2001), un “pré-inventaire archéologique” qui  prend en compte les vestiges archéologiques du bronze final à l'époque mérovingienne. Dans les notices communales de Chaux-des-Crotenay, Crans, Syam et Chatelneuf, l'hypothèse d'André Berthier et sa méthode du portrait-robot y sont caricaturées, avec des citations d'articles polémiques accumulant les contre-vérités.

Cote de classement: 
J-2006-00192

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La méthode du Portrait-Robot dans la recherche d'Alésia. Les quarante composantes du Portrait-Robot

Le Bulletin de l'A.L.E.S.I.A. republie en 2006 les éléments clés du “portrait-robot” établi par André Berthier pour localiser Alésia à partir des textes antiques dont celui de César. L'article commence par présenter la conception progressive de l'image globale et des traits essentiels du portrait-robot. Il se poursuit en appliquant ce portrait-robot théorique au site de Chaux-des-Crotenay. Enfin il détaille quarante composantes de ce portrait-robot décelées dans l'étude des textes antiques, composantes classées en composantes géographiques, composantes tactiques, composantes stratégiques.

Cote de classement: 
J-2006-00191

Dans quoi creuse-t-on les feuillées?

Le Major Bernard Gay démontre très rationnellement  dans cet article de 2005 que les déjections humaines et animales  produites sur une période de 6 semaines en été auraient conduit les assiégés d'Alésia à vivre dans un véritable cloaque dans l'hypothèse d'un enfermement sur un Mont Auxois de 90 hectares (sans parler de l'inévitable pollution de l'Oze et de l'Ozerain dont l'eau n'aurait alors plus été potable).

Cote de classement: 
J-2005-00189

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les irréductibles Gaulois d'Uxellodunum

Reprise condensée dans le Bulletin de 2005 d'un article de Régis Najac paru en juillet 2004 dans “Trésors de l'Histoire”. En 2001, Uxellodunum est officiellement localisée sur l'oppidum du Puy-d'Issolud, mettant en émoi la communauté des spécialistes favorables à une localisation à Capdenac dans le Lot. L'auteur démontre les invraisemblances de la localisation officielle à Puy-d'Issolud (qui n'a jamais été une “ville”), en contradiction avec le récit d'Hirtius.

Cote de classement: 
J-2005-00188

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à #ALESIA-Bull