@mémoires-SEJ

Mémoires de la Société d'Emulation du Jura : la SEJ, fondée en 1817, a très tôt diffusé les communications présentées par ses membres ou des personnes invitées, sous des formes variées (monographies ou tirés à part, rassemblés dans la période la plus récente dans des recueils annuels ou pluriannuels). Sont référencés sur le Portail les communications ou publications en lien plus ou moins direct avec l'affaire Alésia ainsi que ceux sur le patrimoine archéologique celtique, gaulois et romain du Jura des plateaux (découvertes, études...).

Autour d’Alésia et de sa localisation - Quatre communications à la Société d’Emulation du Jura de 1948 à 1950

Entre février 1948 et avril 1950, la Société d'Emulation du Jura entend plusieurs communications de ses membres influents sur la question de la localisation d'Alésia. En février 1948, M. Meugnot rappelle les fouilles d'Alise-Sainte-Reine et critique les arguments de Georges Colomb défendant Alaise ; les participants à la réunion apportent des éléments d'information complémentaires.  

Cote de classement: 
J-1948-03127

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Une découverte archéologique à Vescles

Dans cette communication à la Société d’Emulation du Jura de juin 1953, Gustave Duhem évoque la découverte en mai 1953 dans la Lantenne (affluent de l'Ain) d'une figure sculptée dans le roc ainsi qu'à proximité, un autre groupe de figures et une table de sacrifice. On serait en présence d'un sanctuaire de culte celtique et même préceltique (ligure?). 
Cote de classement: 
J-1953-03126

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le Hérisson, torrent sacré

Dans cette communication à la Société d’Emulation du Jura du 21 juin 1958, Louis Genevaux présente les sources de la rivière du Hérisson et montre qu'il est un torrent sacré celtique (“On” signifiant eau et “Héri” sacré). Transcription dactylographique de l'article paru en 1959 dans le “Tableau de l'activité de la Société de 1954 à 1958”. 

Cote de classement: 
J-1958-03125

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

L’âge du bronze dans le Jura et la Franche-Comté

Dans cette communication à la Société d’Emulation du Jura du 24 janvier 1959, Félix Broutet fait le point sur l'occupation ancienne du Jura à l'âge du bronze, notamment par les ligures et les celtes. Il évoque les industries et la civilisation de cette période avec la création du nouveau métal qu'est le bronze. (plus dur et fusible). Pour Broutet, l'habitat des hommes de l'âge du bronze se situe plus sur les plateaux rocheux que dans la plaine. 

Cote de classement: 
J-1959-03124

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La déesse Epona de Loisia

Communication de Louis Genevaux à la Société d'Emulation du Jura le 21 mars 1959. L'érudit lédonien rappelle la découverte en 1860 à Loisia d'une statue en bronze figurant la déesse Epona dont le Musée de Lons recevra un moulage (l'original est au Cabinet des Estampes ; un autre moulage est au Musée des Antiquités Nationales). Genevaux évoque les cachettes d'objets en bronze identifiées dans les régions de Lons-le-Saunier (Larnaud) et Champagnole.

Cote de classement: 
J-1959-03123

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Notes sur le plateau de Châtelneuf avant le Moyen-Âge par Louis-Abel Girardot

Présentation en 1988 dans les Mémoires de la Société d'Emulation du Jura du plan détaillé en 5 chapitres de l'ouvrage de Louis Abel Girardot (“Notes sur le plateau de Châtelneuf avant le Moyen-Âge”) publié par la SEJ. 

Cote de classement: 
J-1888-03122

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Extrait des cadastres des communes du Jura

Edouard Toubin présente en 1868,  à la Société d'Emulation du Jura, un travail de toponymie commencé en 1863 et  réalisé à partir de l'étude des cadastres du Jura. Son originalité consiste plus particulièrement à expliquer les noms des lieux-dits. 

Cote de classement: 
J-1868-01545

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La Franche-Comté ancienne. Ariarica

Ernest Girard présente, en 1892, une analyse des itinéraires traversant la Franche-Comté (Séquanie). Il s'attarde plus particulièrement sur la grande voie traversant le Jura par le col de Jougne, mentionnée par Strabon, l'Itinéraire d'Antonin et la Table de Peutinger. L'Itinéraire d'Antonin place une station entre Orbe et Beançon (Ariarica) alors que la Table de Peutinger en place deux (Abiolica et Filo-Musiaco). L'auteur fait ressortir la divergence entre les deux représentations et tente de résoudre le problème.

Cote de classement: 
J-1892-01542

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Note sur la découverte à Saint-Lupicin d'un soc de charrue antique

Le mémoire de 1878 de Léon Benoît à la Société d'Emulation du Jura fait état de la découverte en septembre 1876, à Saint-Lupicin, dans une lésine, d'un soc de charrue antique. L'auteur suppose qu'à l'époque de la République romaine, la zone territoriale autour de Saint-Lupicin avait déjà une population sédentaire, le village de Saint-Lupicin étant désigné antérieurement par Lauconna. 

Cote de classement: 
J-1878-01539

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Une excursion à Alaise

L'érudit lédonien Emile Monot rend compte de sa visite à Alaise (après sa visite du printemps 1908 à Alise-Sainte-Reine), visite organisée le 5 août 1908 à l'occasion du VIIème Congrès de l'Association franc-comtoise. Avec son style romancé et légèrement ironique, l'auteur rappelle tout d'abord la défense du site d'Alaise par les Delacroix, Castan, Quicherat, Bial et autres Sarrette. Les visiteurs sont guidés par Piroutet, qui, très vite, met en évidence les faiblesses du site pour prétendre être l'Alésia de César.

Cote de classement: 
J-1908-01538

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à @mémoires-SEJ