Alise-Sainte-Reine, l'Alésia officielle

Le site officiel d'Alésia - Alise-Sainte-Reine, recherches, fouilles et travaux (anciens ou récents) le concernant et étude critique de ces investigations.  

César devant Alésia: les témoins sont dans le sol

Dans cet article de 1987, Jacky Benard fait un rappel de l'ensemble des recherches effectuées sur l'hypothèse Alise-Sainte-Reine, notamment sur les hypothèses émises par Napoléon III. Cet article présente une étude se basant sur des documents, des manuscrits, des fouilles archéologiques et un rapprochement des récits de César avec l'archéologie alisienne ainsi qu'une étude approfondie des lieux avec des cartes topographiques et une reconstitution géographique et stratégique du siège d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1987-00662

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alise-Sainte-Reine contre Chaux-des-Crotenay. Plaidoyer pour Alise Sainte-Reine

Site officiel depuis la décision de Napoléon III, Alise-Sainte-reine vient de faire l'objet d'une nouvelle campagne de fouilles. L'archéologue Philippe Barral (membre de l'équipe de fouilles d'Alise-Sainte-Reine) fait en 1999 un plaidoyer pour le site officiel. Il présente un ensemble de vestiges (fossés notamment) et trouvailles (balles de fronde  estampillées T. LABI, monnaies gauloises et romaines...) pouvant renforcer la thèse de l'Alésia officielle.

Cote de classement: 
J-1999-00659

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia au Mont-Auxois

Un dossier complet du numéro 2 de 1987 de la Revue Historique des Armées consacré à Alésia. 

Cote de classement: 
J-1987-00620

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Plan d'Alise et de ses environs

Plan de Jean-Baptiste Bourguignon D'Anville, géographe français né en 1697, pour représenter les défenses romaines d'Alésia autour du Mont Auxois.

Cote de classement: 
G-xxxx-00656

Le siège de 52 av. J.C. - L'identification du site d'Alésia

Joël Le Gall rappelle en 1983 les données permettant d'identifier Alise-Sainte-Reine comme la probable Alésia. Il fait état de l'inscription en gaulois déposée au musée municipal. Il reprend les textes des auteurs antiques (mais conteste les affirmations des auteurs lorsqu'ils évoquent trop explicitement la bataille en Séquanie). Joël Le Gall rappelle encore les photos aériennes de Goguey comme les fouilles de Joly, Martin et Noché. 

Cote de classement: 
J-1983-00283

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Dans quoi creuse-t-on les feuillées?

Le Major Bernard Gay démontre très rationnellement  dans cet article de 2005 que les déjections humaines et animales  produites sur une période de 6 semaines en été auraient conduit les assiégés d'Alésia à vivre dans un véritable cloaque dans l'hypothèse d'un enfermement sur un Mont Auxois de 90 hectares (sans parler de l'inévitable pollution de l'Oze et de l'Ozerain dont l'eau n'aurait alors plus été potable).

Cote de classement: 
J-2005-00189

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia, fouilles et recherches franco-allemandes sur les travaux militaires romains autour du Mont Auxois 1991-1997

Charles Monnier fait, en 2002, une critique argumentée de plusieurs extraits du rapport des fouilles officielles de 1991-1997 autour du Mont Auxois (rapport élaboré par Michel Reddé et Siegmar von Schnurbein et publié en juin 2001). La critique porte d'abord sur la forme même du rapport (absence d'appareil critique sérieux) et les nombreuses erreurs grossières des auteurs.

Cote de classement: 
J-2002-00170

A propos du compte-rendu des fouilles effectuées autour du Mont-Auxois de 1991 à 1997

François Grosclaude fait, dans cet article de 2002, une critique sévère du rapport des fouilles officielles de 1991-1997 autour du Mont Auxois (rapport élaboré par Michel Reddé et Siegmar von Schnurbein et publié en juin 2001). Ses critiques portent tant sur la conception, la forme du rapport que son contenu. Les erreurs et approximations sont nombreuses et le rapport est loin de manifester une vraie rigueur scientifique et encore moins un souci d'éthique (polémique à l'égard des “pseudo-scientifiques”, des journalistes...).

Cote de classement: 
J-2002-00169

Evolution de l'interprétation de quelques données archéologiques à Alise-Sainte-Reine ou l'art de s'auto-démolir

Dans le Bulletin de 1998, Jacques Berger met en évidence les errements et contradictions des défenseurs de l'Alésia officielle de 1987 à 1997, pointe aussi les résultats contradictoires (et surtout décevants) des fouilles sur Alise-Sainte-Reine. Il fait état des difficultés rencontrées pour avoir accès aux documents de synthèse des fouilles officielles. 

Cote de classement: 
J-1998-00148

La clavicula: “petite clé” du problème

Lors du Colloque du 6 février 1998 à l'Institut Catholique de Paris, Michel Reddé avait mentionné la découverte d'une clavicula lors des fouilles d'Alise-Sainte-Reine (en présentant des photographies des fouilles). Or , selon Danielle Porte, un tel dispositif destiné à empêcher l'arrivée en ligne droite d'un ennemi dans un camp romain n'existait pas du temps de César, mais n'a été mis en oeuvre qu'avec Hadrien (117-138 ap. J.C.).

Cote de classement: 
J-1998-00147

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Alise-Sainte-Reine, l'Alésia officielle