Expertises, avis scientifiques étayés, témoignages

Avis d'experts, études de laboratoire, témoignages de spécialistes et manifestations de soutien au sujet des découvertes faites sur le site de Chaux-des-Crotenay et autour. 

Quatre lettres de mars-juin 1991 de P.-A Laïly à A. Berthier : livre Alésia

Dans cette série de petites lettres dactylographiées de mars à juin, le R.P. A. Laïly réagit à l'envoi par Berthier du livre “Alésia” et fait part de ses premières réactions, promettant de revenir plus tard auprès de Berthier, après lecture approfondi du livre. Il se dit toujours convaincu de la justessse de l'hypothèse Berthier. On apprend dans la lettre du 15 mars 1991 qu'il a été fait officier de la Légion d'honneur en novembre 90 et surtout qu'il ne peut plus écrire de sa main droite (d'où les lettres dactylographiées).

Cote de classement: 
L-1991-03981

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 29 déc. 1990 de G. Taverdet à A. Berthier : soutien à la thèse jurassienne et critique des alisiens

Gérard Taverdet, toponymiste reconnu et prof. à l'Université de Bourgogne écrit à André Berthier le 29 décembre 1990 pour remercier celui-ci de l'envoi de l'ouvrage Alésia qui vient de sortir des presses. Taverdet confirme son intérêt pour la thèse et la découverte de Berthier en dépit du fait qu'en tant que dijonnais d'origine, il devrait soutenir la thèse alisienne. Il revient sur le “lamentable” Congrès de Dijon en 1984 au cours duquel la communication de Berthier avait été injustement mise à mal.

Cote de classement: 
C-1990-03949

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Deux lettres de mai-juill. 1981 d'A. Girard à A. Berthier : expertise de la céramique par Morel

Dans ces lettres de mai et juillet 1981, A. Girard fait état à A. Berthier des difficultés qu'il rencontre pour obtenir de J.P. Morel un peu de temps pour répondre à la demande de Berthier sur les tessons de céramique qui lui ont été adressés.Dans la lettre du 10 juillet, Girard précise qu'un collaborateur de Morel (Guéry) lui avait confié que ces tessons paraissaient inconnus des bords de la Méditerranée et qu'il faudrait se tourner plutôt vers les bords du Rhin. Sont jointes des listes de tessons fournies par Berthier. 

Cote de classement: 
C-1981-03892

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Sur la numérotation des années av. J.-C. : ~51 ou 52 av. J.-C. ?

Alésia : peut-on dater sûrement et avec précision la reddition de Vercingétorix ? En l’état actuel des connaissances, c’est très douteux. Mais si l’on veut tenter de le faire quand même en supposant que la marche des colonnes de l’armée de secours commandée par Vercassivellaunos s’est faite dans une période de pleine lune (ce qui n’est jamais qu’une hypothèse), il convient de ne pas se tromper dans la numérotation des années.

Cote de classement: 
J-2016-03805

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Identification des monnaies romaines de Syam - Chaux-des-Crotenay par E. Rabeisen en 2006

Télécopie envoyée le 2 août 2006 par Elisabeth Rabeisen (Conservateur du Musée Alésia d'Alise-Sainte-Reine et membre du Centre Alésia de l'Université de Bourgogne) portant sur une pré-expertise de 12 monnaies romaines trouvées plus de 20 ans plus tôt, en août 1985, par l'équipe de fouilleurs d'André Berthier aux  Étangs de Crans. L'experte détaille les 12 monnaies, très usées, tout en pointant un certain nombre de carences informationnelles sur le contexte de découverte de ces monnaies.

Cote de classement: 
L-2006-03364

Lettre du 10 fév. 1981 de F. Levi à A. Berthier : expertise clé antique (Dir. Archéologie de Naples)

Le 10 février 1981, Fausto Levi, Directeur de l'Archéologie de Naples, indique à André Berthier que des clefs identiques à la clef antique trouvée en combe de Crans en 1980 étaient en usage à Pompéi en 79 ap. J.C.. La clef de Crans peut être datée du 1er siècle de notre ère (au plus tard).

Cote de classement: 
C-1981-03354

Lettre du 16 déc. 1980 de C. Vaudour à A. Berthier : expertise clé antique (Musée le Secq des Tournelles)

Après consultation du catalogue des clés et serrures du Musée le Secq des Tournelles (Rouen), Catherine Vaudour, conservateur du Musée,  indique à André Berthier que la clef antique découverte en combe de Crans serait une clé à dents fonctionnant par soulèvement, pouvant être datée du 1er siècle av. J.C. (période de sa diffusion en pays romanisé).

Cote de classement: 
C-1980-03353

Datation par dendrochronologie d’une structure en bois de l’Étang des Perchettes à Chaux-des-Crotenay (déc. 2003).

Suite à l'expertise faite par Georges Lambert en août 2003, une datation en dendrochronologie est faite sur un ensemble de planches trouvées à l'étang des Perchettes. Le rapport de C. Perrault et O. Girardclos (C.E.D.R.E.). Les planches en sapin étudiées pouvaient être soit une paroi de cuvelage d'un bassin en pierres, soit une partie de palissade ou de pont en partie effondré. La datation conduit à retenir un abattage à l'automne 1843 ou en hiver 1844.  Est joint le devis fourni par le laboratoire le 27 août 2003.

Cote de classement: 
L-2003-03352

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Étude de sauvetage de vestiges à l’étang des Perchettes en août 2003

La sècheresse de 2003 a mis en évidence la présence d'une structure en blocs de calcaire (bassin-barrage en arc de cercle, haut de 80 cm, déjà reconnu par André Berthier) et d'un ensemble de planches en bois de résineux formant chaussée de pont. Suite à une découverte de la structure en bois par Claire Berthier et Jean-Pierre Girardier, le spécialiste de la dendrochronologie Georges-Joël Lambert est venu sur le site les 28 et 29 août 2003 pour expertiser la structure et faire des prélèvements.

Cote de classement: 
L-2003-03351

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres entre L. Fleuriot et M. Mulon : restauration d’une tablette de plomb

Où il est question de la restauration possible d'une tablette de plomb. Marianne Mulon ayant sollicité un collègue, Léon Fleuriot (CNRS), celui-ci lui répond le 5 novembre 1980 en la renvoyant sur Bruno France-Lanord au Musée du Fer de Nancy-Jarville ou au Musée Romain-Germanique de Mayence.

Cote de classement: 
C-1980-03075

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Expertises, avis scientifiques étayés, témoignages