Doubs

Département (25) traversé par la rivière du même nom.

Cartes tirées de l'ouvrage de R. Potier “Le génie militaire de Vercingétorix” - Itinéraires

Sélection de cartes publiées par René Potier dans son ouvrage “Le génie militaire de Vercingétorix” (1973). Quatre d'entre elles précisent les itinéraires de César en Gaule avant la bataille d'Alésia. Une carte complémentaire informe sur les limites des provinces et peuples de la Gaule.  Une autre carte montre les “fleuves” de la Séquanie (avant le IXème siècle) avec des précisions sur l'Ain (Saganna), la Saine (Sequana) et la Lemme.

Cote de classement: 
G-1973-01642

Alesia-Syam. III - Flumen et rivus chez César

Dans ce 3ème article des Dépêches (été 1970), René Potier précise l'emploi des mots flumen et rivus par César pour désigner des cours d'eau. Pour Potier, contrairement à ce que dit Carcopino, flumen désigne un cours d'eau important et ne s'applique donc ni à l'Oze ni à l'Ozerain. Par opposition, les rivi sont de petits cours d'eau,  généralement non signalés par César.

Cote de classement: 
J-1970-01586

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Céséria

Un texte important à découvrir. Dans son Annuaire du Département du Jura pour l'année 1854, dans la partie dite “Annales anciennes”, à l'entrée “Céséria” (aujourd'hui Sézéria), l'érudit Désiré Monnier développe ses “impressions” relatives aux localisations d'Alésia et du combat de cavalerie préliminaire.

Cote de classement: 
O-1854-01541

Le site d’Alésia - I

Première partie d'un long article de J. Carcopino paru en 1958 dans la Revue des Deux-Mondes. Dans cette première partie, Carcopino s'attaque à la thèse d'Alaise défendue très tôt par Quicherat et reprise au 20ème siècle par Georges Colomb. Il avance d'abord l'argumentation de la toponymie qui ne peut en tout état de cause différencier Alaise d'Alise (à noter que Carcopino avance ici l'idée d'une migration des Celtes de Franche-Comté vers la Bourgogne).

Cote de classement: 
J-1958-01243

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Où donc se trouvait Alésia?

Le magazine “L'Histoire pour tous” publie en 1966 un article posthume de Benjamin Guittoneau (dit Ben), caricaturiste et pamphlétaire français. L'originalité de l'article de Ben réside dans la tentative de constitution d'un “portrait-robot” du site d'Alésia d'après le texte de César (Etait-il ou non au courant de la démarche d'André Berthier? Les annotations de ce dernier sous forme de numéros sont difficiles à interpréter). Ben détaille en effet et de façon minutieuse un certain nombre d'éléments de détermination du site d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1966-01228

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Les différentes localisations d’Alésia : problèmes et enseignements

Ce texte paru en 1986, reprend une communication faite par Jean-Yves Guillaumin en novembre 1985. L'auteur s'attache à expliquer l'arrière-plan des querelles ou controverses relatives à la localisation d'Alésia. L'article débute par la présentation d'une vingtaine de localisations (avec dates et “inventeurs”), longue liste dont l'auteur indique que seuls 3 sites (Alise-Sainte-Reine, Alaise et Chaux-des-Crotenay) ont fait l'objet d'études et de débats de niveau national, les autres sites relevant d'initiatives érudites locales.

Cote de classement: 
J-1986-01217

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le site d’Alésia – III : Les arguments pour Alaise

Troisième et dernière partie du long article de J. Carcopino paru en 1958 dans la Revue des Deux-Mondes. Dans la critique de la thèse de G. Colomb (Alaise), Carcopino tente d'abord de se faire l'avocat du diable en s'appuyant d'abord sur Florus qui évoque la destruction complète d'Alésia après le siège mais très vite démontre que le style de Florus ne permet pas d'affirmer cela. Carcopino revient ensuite sur l'argument “Alésia chez les Séquanes” (cf.

Cote de classement: 
J-1958-01201

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Un nouveau site pour Alésia ? (suite)

Suite de l'article de René Potier paru en mars-avril 1968 dans la revue L'Information Historique. L'auteur confirme, à travers ses propres recherches, la plausibilité de l’hypothèse d’André Berthier localisant Alésia à Syam – Chaux-des-Crotenay. L'article, étude philologique détaillée, précise les interprétations à donner aux Commentaires de César.

Cote de classement: 
J-1968-01132

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

De l’emplacement d’Alésia

Communication d'Alexandre Bérard à l'Académie des inscriptions et belles lettres, le 30 novembre 1906. Pour l'auteur, député de l'Ain, Alésia se serait élevée sur le plateau occupé actuellement par Izernore. Il reprend l'affirmation selon laquelle les Mandubiens seraient des gens du Doubs et Izernore est dans le bassin de la Saône et du Doubs. Il situe la bataille préliminaire de cavalerie dans le Jura, près d'Orgelet. L'auteur conteste la localisation officielle d'Alésia à Alise-Sainte-Reine.

Compte-rendu donné (fichier attaché).

Cote de classement: 
O-1907-01126

La stratégie d'Alésia - Route de Poligny à Tavaux

D'entrée, l'auteur (nc) de cette note affirme que l'analyse des tactiques de combat, dans les "Commentaires" de César, dément que Vercingétorix ait envisagé attendre César sur le bord du Bassin Parisien pour l'attaquer. Il développe alors un argumentaire justifiant le choix de César de se replier vers Rome par la Séquanie, et celui de Vercingétorix d'organiser un piège dans lequel César doit tomber. Le chapitre 64 du VIIème livre des "Commentaires" témoigne de la préparation des Gaulois.

Cote de classement: 
L-XXXX-01049

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Doubs