Héric

Héric d'Auxerre, Herric, Herri ou Heiric (841 - vers 876)

Moine bénédiction, poète et érudit, maître de l'école de l'abbaye de Saint-Germain d'Auxerre. Un de ses textes est le sujet de la polémique sur la localisation d'Alésia à Alise-Sainte-Reine. 

La bataille d’Alésia, comment réconcilier histoire et géographie

Numéro spécial du Jura Français d'avril-juin 2015 entièrement consacré à la question de la localisation d'Alésia après la publication en 2013 et 2014 des ouvrages de D. Porte et de F. Ferrand. Ce 3ème article de Jeanne André Pidoux de la Maduère reprend les argumentaires “anti-Alise” et notamment ceux d’André Berthier. Belle analyse historique de l’affaire, mettant bien en relief l’approche originale de Berthier (portrait-robot).

Cote de classement: 
J-2015-03646

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La “conversion” du docteur Colbert de Beaulieu par l’abbé Guy Villette

Au fil de longs échanges épistolaires avec le toponymiste Guy Villette entre 1982 et 1986, le célèbre numismate Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu, directeur de recherche au CNRS, expert en monnaies anciennes et autorité incontestable reconnue du Musée des Antiquités Nationales de Saint-Germain-en-Laye (MAN), avait finalement admis que ses certitudes sur la réalité Alise = Alésia devaient s’effacer devant la force de conviction des arguments de l’abbé Villette.
Cote de classement: 
J-2015-03505

Il n'y a pas de tradition identifiant Alise-Sainte-Reine avec Alésia (suite)

Suite en juillet-septembre 1957, de l'article de Léon Delamarche paru dans le Jura Français d'octobre 1956. L'auteur poursuit sa démonstration de l'absence de tradition pouvant conduire à identifier Alise-Sainte-Reine avec Alésia. Il examine de façon très détaillée les écrits des érudits classiques (XVème - XVIIIème siècles), notant qu'il faut attendre 1741 et B.

Cote de classement: 
J-1957-03177

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Echange de 2 lettres en juillet 1983 entre J.B. Colbert de Beaulieu et G. Villette : qu’est Alise?

Poursuite de l'échange épistolaire important entre J.B. Colbert de Beaulieu et l'abbé Guy Villette. Le 22 juillet 1983, le numismate évoque la difficulté d'utiliser le texte de César pour l'identification des sites des batailles du BG (d'où la multiplicité des propositions de sites).

Cote de classement: 
C-1983-03067

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

203 - Pline et les bronziers d’Alise-Sainte-Reine

Dans son bulletin ronéotypé 203 de septembre 1987, l'abbé Guy Villette tente de démontrer que l'Alésia que décrit Pline l'Ancien comme cité caractérisée par le savoir-faire de ses “bronziers” est bien Alise-Sainte-Reine mais ne saurait être en aucun cas l'Alésia du siège de César (celle-ci est à Chaux-des-Crotenay comme André Berthier l'a prouvé dès 1962). Il revient sur le dépôt d'armes et de monnaies trouvées au Rabutin qui pourrait s'expliquer comme possible sacrifice rituel (cf. A.

Cote de classement: 
J-1987-02997

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Lettre du 15 avril 1986 de G. Villette à R. Louis : traditions locales relatives à Alésia

Guy Villette poursuit, le 15 avril 1986, un échange avec René Louis qui avait commencé par une question de toponymie relative à Auxerre (René Louis est Président de la Société des Sciences historiques et naturelles de l'Yonne). Surtout il revient sur l'affaire de la localisation d'Alésia en s'appuyant sur le fait que les textes de César et de Diodore de Sicile sont clairement en défaveur d'Alise.

Cote de classement: 
C-1986-02820

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Mais où est donc Alésia?

Dans ce texte publié dans les Chroniques de l'Histoire de mars 1989 , Yann Brekilien démontre que les textes interprétant la “Guerre des Gaules” de César ont déformé le texte césarien pour placer officiellement Alésia en Bourgogne au détriment de la réalité (“la bataille d'Alise-Sainte-Reine n'a aucun rapport avec celle d'Alésia”) mais conformément à l'imagination du moine Héric et à la certitude (et au pouvoir) de l'Empereur Napoléon III de détenir la vérité .

Cote de classement: 
J-1989-02776

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La localisation d'Alésia

Texte manuscrit de la conférence donnée par Michel Wartelle au Rotary-Club de Deauville, le 30 mars 1998. Après avoir évoqué l'historique de la controverse de la localisation d'Alésia, les textes antiques relatifs à cette grande bataille et le déroulement des évènements de l'année 52 av. J.-C.,  le conférencier introduit la démarche d'André Berthier et la découverte, en 1962, d'un site probable à Chaux-des-Crotenay. Il présente le portrait-robot établi par Berthier et les quarante exigences à satisfaire.

Cote de classement: 
L-1998-02719

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le duel d'Alésia. Chaux-des-Crotenay contre Alise Ste-Reine

Publication par l'A.L.E.S.I.A. en 1998 d'une petite brochure présentant un tableau comparatif sur la base de 35 renseignements donnés par César et par les auteurs antiques. Le constat à la fin de l'exercice est accablant pour le site officiel.

La brochure a été réalisée à partir d'un premier travail comparatif fait par D. Porte et publié dans le Bulletin de l'A.L.E.S.I.A. en 1997.

Cote de classement: 
O-1998-02718

Note sur la traduction attribuée à Planude

L'auteur de cette note non signée (Antoinette Brenet) explique les raisons du travail réalisé sur le texte de Planude - Interpres Graecus - traduisant la Guerre des Gaules de César (*). L'auteur tente de réhabiliter Planude (“moine crasseux”) oublié ou critiqué par les spécialistes du texte césarien (Constans, Saint-Denis, Le Gall...). Le document est postérieur à 1984, l'auteur du travail étant cité dans un article de R. Adam de 1984.

(*) La traduction du Bellum Gallicum VII, 66-sq. par l'Interpres Graecus [L-XXXX-02616]

Cote de classement: 
L-XXXX-02617

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Héric