Strabon

Strabon (vers 58 av. J.C. - entre 21 et 25 ap. J.C.)

Géographe et historien grec, auteur de “Histoire” et de “Géographie”

Essai d'interprétation et perspectives

Suite à la découverte de vestiges en forme de U à Cornu, l'auteur (anonyme mais de la Direction des Archives de France) pense qu'il s'agit plutôt de vestiges religieux qu'économiques. Il les rattache au culte chtonien dont il rappelle les rites sacrificiels. Cette pratique cultuelle aurait pu être introduite en Séquanie par les Massaliottes. Ces derniers ayant eu des relations commerciales avec les Gaulois en suivant le couloir Rhône-Saône et peut-être ensuite Ain-Saine (et non pas Seine de Paris, bien loin de Massilia)

Cote de classement: 
L-XXXX-01051

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

171 - Quelques textes concernant Alésia

Dans son Bulletin N°171 d'octobre 1984, l'abbé Guy Villette présente quelques textes d'historiens relatifs à la controverse de la localisation d'Alésia en s'appuyant sur une documentation importante :

Cote de classement: 
J-1984-01048

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

René Potier : Le génie militaire de Vercingétorix et le mythe Alise Alésia

Texte polémique, dans lequel Raymond Schmittlein entreprend de critiquer point par point l'ouvrage de René Potier, "Le génie militaire de Vercingétorix et le mythe Alise Alésia". Il dénonce d'abord la remise en question, par René Potier, du site d'Alise du seul fait de la non-conformité du texte de César et de la topographie d'Alise-Ste-Reine. Il conteste l'affirmation de René Potier, qui évoque dans son introduction  le manque de précisions topographiques des Commentaires de César. Il en démontre le contraire en citant quelques passages précis.

Cote de classement: 
L-1973-01035

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La question d'Alésia (2)

2ème partie d'un long article d'Emile Fourquet dans le Pays Comtois en 1934. Poursuivant sa démarche d'explicitation de la thèse de Georges Colomb, l'auteur évoque d'abord l'étroitesse du Mont Auxois qui ne peut  contenir les troupes gauloises mentionnées par César. Il développe ensuite la question des trouvailles faites à Alise-Ste-Reine donnant des preuves des opérations douteuses faites durant les fouilles de Stoffel.

Cote de classement: 
J-1934-01004

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Examen des armes trouvées à Alise-Sainte-Reine. Dissertation relative à la question d'Alésia

Tiré à part de la Revue archéologique, avec une contribution de Jules Quicherat (1865) mettant en cause les affirmations sur les armes trouvées à Alise-Sainte-Reine. L'auteur répond à la publication  d'une lettre de M. Verchère de Reffye au Docteur Keller de Zurich “Les armes d'Alise” (novembre 1864). Une grande partie du texte de Quicherat est consacré à l'étude du “pilum” romain et aux fers de javelot. La fin du texte s'intéresse aux épées et glaives.

Cote de classement: 
J-1865-00985

Examens de la thèse de M. Jérôme Carcopino : Alésia n'était pas Alise, mais en Franche-Comté

Pierre Jeandot poursuit dans le Jura Français N°107 sa critique de la thèse Jérôme Carcopino localisant Alésia à Alise-Ste-Reine, rappelant quelques faits méconnus de l'auteur des Ruses de César. Long passage sur le sens de “finitimus”. Pour Jeandot, Alésia n'est pas Alise, mais se situe en Franche-Comté.

Cote de classement: 
J-1965-00789

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia

 Dans un mémoire présenté à la Société des Sciences Historiques et Naturelles de l'Yonne, Aristide Dey, historien de l'Yonne, conteste les arguments de Delacroix, tenant de la thèse d'Alaise, en se référant aux textes antiques. Il soutient la thèse Alésia=Alise, reconnue comme avérée depuis le poète Héric , en soulignant la concordance exacte des lieux avec la description de César.

Version numérique disponible sur Google Books.

Cote de classement: 
O-1856-00746

Il n'y a pas de tradition identifiant Alise-Sainte-Reine avec Alésia

Dans cet article du Jura Français d'octobre 1956, Léon Delamarche tente de démontrer l'absence de tradition pouvant conduire à identifier Alise-Sainte-Reine avec Alésia. Il étudie les textes antiques et les traditions pouvant ou non identifier Alise-Sainte-Reine avec Alésia. Cet article érudit poursuit la démonstration faite par Delamarche dans son article du Jura Français de 1955.

Cote de classement: 
J-1956-00738

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Guide de l'étranger à Besançon et en Franche-Comté accompagné d'une carte du siège d'Alésia

Alphonse Delacroix et Auguste Castan publie en 1860 un Guide pour visiter la Franche-Comté avec notamment  une carte du siège d'Alésia. Les auteurs décrivent les multiples facettes de la Franche-Comté, autrefois Séquanie. Ils évoquent les villes de la Séquanie (Alésia, Amagétobrie, Mandeure), rappellent aussi les diverses batailles qui s'y sont déroulées dont celle d'Alaise (Alésia), lieu fouillé par Quicherat. Les deux derniers tiers de l'ouvrage sont consacrés à Besançon.

Version numérique disponible sur Google Books.

Cote de classement: 
O-1860-00735

Historique de la baronnie de La Chaux des Crotenay

Ouvrage de référence du docteur  René Chambelland paru en 1937 et consacré à l'histoire de la Baronnie de la Chaux-des-Crotenay. L'auteur traite d'abord des périodes préhistorique, celtique ou séquanaise et romaine. Il aborde ensuite les débuts du christianisme et la période médiévale. Il traite de façon très détaillée le développement de la Baronnie de Chaux-des-Crotenay. Quelques pages sont consacrées au 19ème siècle.

Réédition de l'ouvrage en 2011 par l'association “Champagnole, Culture et Mémoire” en collaboration avec ArchéoJuraSites.

Cote de classement: 
O-1937-00705

Pages

Souscrire à Strabon