Strabon

Strabon (vers 58 av. J.C. - entre 21 et 25 ap. J.C.)

Géographe et historien grec, auteur de “Histoire” et de “Géographie”

Alesia et Kalkriese, un parallèle critique

Dans cet article paru dans le Journal of Roman Archaeology, Colin M. Wells rend compte du colloque franco-allemand organisé sur le thème “Alésia et la bataille du Teutoburg, un parallèle critique des sources”, sous la direction scientifique de Michel Reddé et de Siegmar von Schnurbein. Le colloque eut lieu à la suite de la campagne de fouilles sur Alésia (Alise-Sainte-Reine) menée de 1991 et 1997 et visait à faire une comparaison avec les travaux menés à Kalkriese pour la bataille du Teutoburg.

Cote de classement: 
J-2009-01682

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

159 - Les deux Alésia

Texte dense de l'Abbé Guy Villette d'avril 1983 (bulletin 159) qui évoque l'incessante contestation sur la localisation d'Alésia depuis les années 1860. Il revient sur les arguments des “alisiens” ou autres défenseurs de la thèse alisienne contrant la contestation avec des références précises à de nombreux auteurs. Il développe une critique de la méthode historique insistant sur la nécessité de s'appuyer sur l'ensemble des sources disponibles et de se méfier des biais de la toponymie.

Cote de classement: 
J-1983-01623

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La Franche-Comté ancienne. Ariarica

Ernest Girard présente, en 1892, une analyse des itinéraires traversant la Franche-Comté (Séquanie). Il s'attarde plus particulièrement sur la grande voie traversant le Jura par le col de Jougne, mentionnée par Strabon, l'Itinéraire d'Antonin et la Table de Peutinger. L'Itinéraire d'Antonin place une station entre Orbe et Beançon (Ariarica) alors que la Table de Peutinger en place deux (Abiolica et Filo-Musiaco). L'auteur fait ressortir la divergence entre les deux représentations et tente de résoudre le problème.

Cote de classement: 
J-1892-01542

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Où donc se trouvait Alésia?

Le magazine “L'Histoire pour tous” publie en 1966 un article posthume de Benjamin Guittoneau (dit Ben), caricaturiste et pamphlétaire français. L'originalité de l'article de Ben réside dans la tentative de constitution d'un “portrait-robot” du site d'Alésia d'après le texte de César (Etait-il ou non au courant de la démarche d'André Berthier? Les annotations de ce dernier sous forme de numéros sont difficiles à interpréter). Ben détaille en effet et de façon minutieuse un certain nombre d'éléments de détermination du site d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1966-01228

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia

Dans cet ouvrage publié en 2012,  Jean Paul Savignac montre qu'Alésia est un lieu mythique, un mythe aussi des origines de la France. Alésia - avec un e comme le précise l'auteur -  a fait et continue à faire l'objet de polémiques violentes sur sa localisation depuis que le moine Héric d'Auxerre l'identifia à Alise-Sainte-Reine (en fait Alisia) et depuis que Napoléon III décréta officiellement ce site comme étant l'Alésia de César et Vercingétorix.

Cote de classement: 
O-2012-01222

Les Mandubiens de l’Auxois furent-ils les ancètres des Poldèves?

En 1929, les députés français de gauche sont appelés (canular)  à intervenir en faveur de malheureux poldèves opprimés, habitants d'un pays imaginaire la Poldévie. Pour Antoinette Brenet, dans cet article publié en 1980, les Mandubiens de l'Auxois sont-ils aussi le fruit d'un canular? L'auteur reprend et compare les textes des auteurs antiques, confrontant notamment le texte de César avec ceux de Plutarque, de Dion Cassius, de Planude, de Strabon....

Cote de classement: 
J-1980-01218

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le site d’Alésia – III : Les arguments pour Alaise

Troisième et dernière partie du long article de J. Carcopino paru en 1958 dans la Revue des Deux-Mondes. Dans la critique de la thèse de G. Colomb (Alaise), Carcopino tente d'abord de se faire l'avocat du diable en s'appuyant d'abord sur Florus qui évoque la destruction complète d'Alésia après le siège mais très vite démontre que le style de Florus ne permet pas d'affirmer cela. Carcopino revient ensuite sur l'argument “Alésia chez les Séquanes” (cf.

Cote de classement: 
J-1958-01201

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La nouvelle bataille d’Alésia ou l’histoire d’une contestation

Ce tout premier article écrit par Bernard Edeine à propos de la découverte d'André Berthier raconte, en 1970 et de façon très détaillée, l'histoire de la controverse sur la localisation d'Alésia depuis le milieu du 19ème siècle (mentionnant les doutes sur les travaux de Stoffel et Pernet).  Il développe plus précisément l'épisode le plus récent à savoir la découverte du site le plus probable à Chaux-des-Crotenay.

Cote de classement: 
J-1970-01094

La guerre des positions. Le dossier Alésia

Sylvie Debras présente dans ce dossier publié en 1998 sur la question d'Alésia, la situation des divers sites prétendant être des Alésia comtoises : Alaise, Chaux-des-Crotenay, Ornans, Salins, Pont de Roide, Champagnole, Rougemont. Alaise est aujourd'hui oubliée ou “hors-jeu” mais a contribué à opposer une alternative à l'Alésia officielle d'Alise-Sainte-Reine. Les autres localisations potentielles sont présentées de façon très documentée, notamment celle de Chaux-des-Crotenay.

Cote de classement: 
J-1998-01093

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La bataille d’Alésia

Article de vulgarisation du Président de l'Institut Vitruve, Jean-Philippe Bidault sur les développements des travaux autour de la découverte d'André Berthier. L'auteur rappelle l'histoire de la controverse de la localisation d'Alésia et surtout explique la démarche suivie par André Berthier (portrait-robot) pour découvrir le site de Chaux-des-Crotenay. 

Cote de classement: 
J-1991-01071

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Strabon