2 - Avaricum, Gergovie, Uxellodunum... des localisations controversés

Uxellodunum identifié au Puy d'Issolud

Dans le Figaro des 21-22 avril 2001, Anne-Marie Romero présente les arguments en faveur de la localisation d'Uxellodunum au Puy d'Issolud, faisant état des fouilles réalisées (700 pointes de flèches, 69 fers de trait de catapulte, 6 pointes de javelots...). Elle rappelle les évènements du siège d'Uxellodunum selon César. Dans un complément à son article principal, A.M. Romero évoque la querelle opposant les tenants de la thèse officielle (Puy d'Issolud) aux défenseurs d'autres localisations (Capdenac, Luzech, Murcens). 

Cote de classement: 
J-2001-03153

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Gergovie : Vercingétorix sur un plateau

Article consacré par Le Progrès Dimanche du 3 août 2001 à Gergovie (Merdogne). Rappel des éléments historiques de la Guerre des Gaules. 

Cote de classement: 
J-2001-03152

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Bienvenue chez les Arvernes. Les villes gauloises ressortent de terre

Dossier d'Anne-Marie Roméro dans le Figaro du 15 novembre 2005 consacré aux fouilles de Bibracte (Mont Beuvray) et à celles de Corent (près de Gergovie).  Alors que la fouille de Bibracte atteint sa vitesse de croisière, c'est une “capitale tripolaire” qui vient d'être identifiée chez les Arvernes à côté de Clermont-Ferrand (Corent-Gondole-Gergovie) formant un triangle de 2000 hectares. Aucune mention relative à l'oppidum des Côtes de Clermont.

Cote de classement: 
J-2005-03133

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La nouvelle bataille de Gergovie

Anne-Marie Roméro évoque, dans cet article du Figaro du 29 octobre 1999, la controverse de la localisation de Gergovie. Alors que Napoléon III décrète que Gergovie se situe à Merdogne, Paul Eychart développe depuis les années 50 une thèse alternative situant la cité arverne aux Côtes de Clermont. Des fouilles y ont révélé un important mur d'enceinte pouvant être antérieur aux Celtes. Eychart a par ailleurs découvert le petit camp romain devant Gergovie, camp qui se trouverait sur le plateau de Chanturgue. Des structures de l'époque romaine y ont été identifiées.

Cote de classement: 
J-1999-02802

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

M. Paul Eychart est catégorique : “Il y a bien un camp césarien sur Chanturgue”

Le journaliste A. Courtet (La Montagne du 19 février 1975) revient sur la découverte par Paul Eychart du site probable de la bataille de Gergovie. Contrairement à Napoléon III et aux archéologues officiels qui situent Gergovie à Merdogne, Paul Eychart défend la localisation des Côtes de Clermont. Le journaliste fait état des fouilles d'Eychart sur le plateau de Chanturgue, face aux Côtes de Clermont : ce plateau aurait été le lieu du camp avancé de César.

Cote de classement: 
J-1975-02781

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Rapport - Camp de Chanturgue

Rapport établi par P. Eychart en 1972 sur le camp de Chanturgue, camp d'où est parti l'assaut romain dans l'hypothèse de la localisation de Gergovie aux Côtes de Clermont. Le rapport se concentre sur les ouvrages de pierres sèches à caractère militaire et ne reprend pas les découvertes archéologiques faites sur ce plateau et couvrant une longue période. Eychart aborde successivement :

Cote de classement: 
L-1972-02668

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Quatre lettres de J. Berger du 3 oct. 1999 de J. Berger à des correspondants de Bourges : Avaricum (suite)

Le 3 octobre 1999, après son passage à Bourges des 23 et 24 septembre, Jacques Berger adresse quatre lettres à ses correspondants : J. Troadec (archéologue de la ville de Bourges), R. Narboux (maire-adjoint de Bourges), J.F. Chevrot (archéologue départemental), M. Camusat (maire de St-Germain-du-Puy). Il les remercie de leur accueil, les prévient d'une possible prochaine visite et pointe un certain nombre de recherches archivistiques à faire.

Cote de classement: 
C-1999-02632

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Compte-rendu de déplacement à Bourges les 23 et 24 septembre 1999 : Avaricum

Compte-rendu, par Jacques Berger, le 27 septembre 1999 de sa visite à Bourges les 23 et 24 septembre en vue de valider sur le terrain la thèse de la possible localisation d'Avaricum entre Bourges et Saint-Germain-du-Puy. Cette visite fait suite à une précédente faite les 24 et 25 juin précédents. Détails sur les contacts, rappels sur la démarche engagée. Berger considère avoir bien identifié la ville d'Avaricum, le camp de César et le camp rapproché de Vercingétorix. Un programme de travail est proposé pour aller plus loin. 

Cote de classement: 
L-1999-02631

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Historique de l'intervention d'A. Berthier pour la recherche d'Avaricum

Rapport de Jacques Berger et d'André Berthier de juillet 1999 rendant compte de la recherche qu'ils ont engagée pour tenter de localiser Avaricum. Après avoir rappelé l'historique et le contexte de cette étude, Jacques Berger présente les pistes évoquées successivement pour trouver sur le terrain les données se rapprochant le plus du texte de César en recourant à la méthode du portrait-robot.

Cote de classement: 
L-1999-02630

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Recherche du site d'Avaricum

Rapport du 11 janvier 2000 et fiches techniques du 27 janvier 2000 établis par Jacques Berger pour présenter la thèse de la localisation d'Avaricum à l'est de Bourges à Fenestrelay. Dans son rapport du 11 janvier, après avoir rappelé l'historique de la démarche entreprise par André Berthier et lui-même, Berger démontre que le centre historique de Bourges ne peut pas être Avaricum. Il fait état des recherches sur les cartes et les photos aériennes et rend compte des visites de terrain faites à plusieurs reprises en 1999.

Cote de classement: 
L-2000-02629

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à 2 - Avaricum, Gergovie, Uxellodunum... des localisations controversés