Alésia. Fouilles sur les travaux du siège en 1992

Sous-titre: 
Présentation générale

Origine du document:

Lieu de conservation:

Type de document:

Cote de classement: 
L-1992-02650

Auteur personne physique:

Classeur: 
5
Boîte: 
1

Langue:

Affaire / dossier:

Pagination: 
16 p.
Année de production: 
1992
Note: 

Dans l'introduction ou “présentation générale” de ce rapport sur les fouilles d'Alise de 1991 et 1992, Michel Reddé rappelle le contexte et le déroulement de ces travaux. Les fouilles de 1991 ont eu un caractère méthodologique et une décision de procéder à une reconstitution a été prise en décembre 1991. A noter quelques perles :

  • le dossier napoléonien ne peut plus être considéré comme une relique intouchable
  • la circonvallation paraît très incertaine dans la plaine de Grésigny
  • le fossé Nord-Est du camp - prolongation de la circonvallation - n'existe pas 
  • la circonvallation au pied duMont Réa n'apparaît ni sur les clichés aériens ni en prospection géophysique
  • aucun sol de l'époque du siège n'a pu être identifié
  • la trace de l'agger n'apparaît jamais
  • pas de congeries armorum dans la plaine de Grésigny
  • le camp I au carrefour de l'Epineuse avait été mis en doute dès 1991
  • le camp D dans la même plaine est aujourd'hui fortement mis en doute
  • trois fossés dans la plaine des Laumes alors que César n'en mentionne que deux 
  • ces fossés ne correspondent pas à la description césarienne
  • le matériel s'est révélé aussi pauvre en 1992 qu'en 1991

D'où les conclusions étonnantes de l'auteur :

  • le texte de César ne correspond guère, dans la plaine des Laumes, à la réalité archéologique
  • l'architecture des lignes varie d'un point à l'autre du site
  • le système de défense césarien est totalement inédit.

 

Descripteurs archéologiques:

Descripteurs topographiques:

Descripteurs historiques:

Personnes morales citées:


Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.