Schnurbein S. (von)

Schnurbein Siegmar  (von) (1941 -  )

Archéologue allemand, professeur à l'Université de Frankfurt, spécialiste des provinces roamines, co-directeur des fouilles du Mont Auxois avec Michel Reddé.

fouilles Alise 91-97

Nouvelles fouilles officielles réalisées entre 1991 et 1997 à Alise-Sainte-Reine par une équipe franco-allemande dirigée par Michel Reddé et von Siegmar von Schnurbein pour le compte du Ministère de la Culture. Les maigres résultats obtenus (malgré des moyens financiers importants) seront néanmoins vivement contestés. Une synthèse de ces travaux sera publiée par Michel Reddé dans son ouvrage “Alésia. L'archéologie face à l'imaginaire”.

Alésia n’est pas dans le Jura

Manifeste établi par 21 scientifiques et professeurs comtois et bourguigons (pour l'essentiel) et adressé à la presse et aux élus locaux. Il s'en prend avec beaucoup de violence à la thèse et découverte d'André Berthier (Alésia = Chaux-des-Crotenay). Les cosignataires exigent des collectivités territoriales concernées qu'elles ne financent pas de travaux ou investigations sur le site de Chaux-des-Crotenay.

Cote de classement: 
L-2016-03820

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alise-Sainte-Reine : siège d’Alésia. Atout : un faisceau d’indices probants. Défaut : être le site de Napoléon III

Numéro spécial du Jura Français d'avril-juin 2015 entièrement consacré à la question de la localisation d'Alésia après la publication en 2013 et 2014 des ouvrages de D. Porte et de F. Ferrand. Le second article de Claude Mijoux tente de défendre la thèse officielle, faisant état de “l’important faisceau d’indices en faveur d’Alise-Ste-Reine”.

Cote de classement: 
J-2015-03645

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

La “conversion” du docteur Colbert de Beaulieu par l’abbé Guy Villette

Au fil de longs échanges épistolaires avec le toponymiste Guy Villette entre 1982 et 1986, le célèbre numismate Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu, directeur de recherche au CNRS, expert en monnaies anciennes et autorité incontestable reconnue du Musée des Antiquités Nationales de Saint-Germain-en-Laye (MAN), avait finalement admis que ses certitudes sur la réalité Alise = Alésia devaient s’effacer devant la force de conviction des arguments de l’abbé Villette.
Cote de classement: 
J-2015-03505

Alésia : pourquoi l’archéologie ne prouve rien

Danielle Porte réagit le 30 mai 2014, dans Le Figaro, à la tribune des chercheurs (Brunaux, Le Bohec, Voisin) s'élévant contre les accusations dont ils font l'objet dans l'ouvrage “Alésia. La supercherie dévoilée”. Elle revient sur les poncifs énoncés par eux sans jamais répondre aux critiques qui leur sont faites. Elle prend à témoin les expressions gênées du rapport Reddé sur les fouilles d'Alise comme celles du projet culturel du MuséoParc. 

Cote de classement: 
J-2014-03311

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia : les bourguignons bétonnent leur position

Dans cet article du Progès de juillet 2003, Jean-Claude Bonnot profite de la sortie de l'ouvrage de Michel Reddé “L'archéologie face à l'imaginaire” pour faire la promotion (dans la page Actualité Jura du Progrès) des travaux menés de 1991 à 1997 par l'archéologue à Alise-Sainte-Reine et démolir par la même occasion André Berthier et sa thèse localisant Alésia à Chaux-des-Crotenay.

Cote de classement: 
J-2003-02854

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Notes prises lors de la conférence de M. Reddé à Lons-le-Saunier en juin 1998

Notes manuscrites d'un auteur non identifié prises pendant la conférence donnée par Michel Reddé à Lons-le-Saunier en juin 1998 pour présenter les résultats des fouilles de 1991 à 1997. Nombreux points d'interrogation, nombreuses affirmations contestables et des chercheurs-fouilleurs embarrassés pour répondre à des questions pertinentes.

Cote de classement: 
L-1998-02664

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Evolution de l'interprétation de MM. Reddé et Bénard sur les “camps d'Alise”

Document de récapitulation par Jacques Berger des différentes interprétations des camps d'Alise par MM. Reddé et Bénard de 1987 à 1997. En 1987, un article de J. Bénard affirme l'existence de 10 fortifications romaines fermées autour de l'oppidum du Mont Auxois, et de forme irrégulière inhabituelle. Le rapport des fouilles de 1991 révèle des surprises : le camp I est décrété post-césarien.

Cote de classement: 
L-1998-02662

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Fouilles du siège d'Alésia. Rapport triennal (1992-1994) et Rapport d'ATP - Les camps

Dans cette partie du rapport des fouilles 92-94 d'Alise, Michel Reddé présente les résultats relatifs aux camps et castella romains. Au camp C (un ovale grossier) abondamment photographié dans le passé par R. Goguey, ont été découvertes deux balles de fronde avec les inscriptions T.LABI et T.LA que Reddé met en lien avec Titus Labenius. Une porte défendue par un titulus sera également mise à jour (voir sur ce point les observations critiques des opposants à la thèse officielle). Le détail des fossés est indiqué.

Cote de classement: 
L-1994-02653

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia. Fouilles sur les travaux du siège en 1992

Dans l'introduction ou “présentation générale” de ce rapport sur les fouilles d'Alise de 1991 et 1992, Michel Reddé rappelle le contexte et le déroulement de ces travaux. Les fouilles de 1991 ont eu un caractère méthodologique et une décision de procéder à une reconstitution a été prise en décembre 1991. A noter quelques perles :

Cote de classement: 
L-1992-02650

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Schnurbein S. (von)