Subventions 1965 : lettres officielles Ministère des Affaires culturelles, Préfet du Jura

Origine du document:

Lieu de conservation:

Type de document:

Cote de classement: 
C-1965-01830

Auteur personne physique:

Auteur collectivité:

Classeur: 
C1_C30 et B_B_E
Boîte: 
12 et 24

Langue:

Date: 
22/01/1965

Affaire / dossier:

Campagnes:

Pagination: 
7 p.
Année de production: 
1965

Destinataire (personne physique):

Note: 

Le 22 janvier 1965, le Directeur général des Archives, André Chamson, demande au Directeur de l'Administration générale du Ministère des Affaires culturelles (Jean Autain) de renouveler en 1965 le crédit de 2.000 francs (à monter à 3.000) qui lui avait été accordé en 1964 et cela afin de permettre la poursuite des fouilles d'André Berthier à Syam. 

Le 16 avril 1965, Elisabeth Houriez répond à la demande du Préfet du Jura qui voulait savoir s'il fallait renouveler la subvention de 3.000 francs accordé par le Conseil Général du Jura pour les fouilles d'André Berthier. Le préfet se posait la question suite aux critiques formulées par M. Lerat. Pour E. Houriez, malgré le rapport défavorable de Lucien Lerat, le Ministère des Affaires culturelles a de son côté accepté de reconduire en 1965 la subvention de 2.000 francs à A. Berthier. Elle précise aussi que l'archéologue a obtenu une aide en personnel et en matériel de la part du Ministre des Armées.

Le 6 août 1965, E. Houriez répond aux lettres du Préfet (30 juillet et 4 août), apportant des précisions sur les autorisations des propriétaires (Carnot, Dubret, Pianet) et sur le contentieux avec Pianet.

Le 2 septembre 1965, André Berthier remercie le Préfet du Jura pour l'invitation à déjeuner le 9 septembre (en présence de M. le Comte de Mérona). Berthier s'inquiète auprès du Préfet de ne pas encore reçu de nouvelles de la part des militaires et en cas de défaillance de ceux-ci de pouvoir bénéficier de l'aide des Ponts & Chaussées.

Descripteurs archéologiques:

Lieux cités:


Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.