Mont Réa

Colline au Nord-Ouest du Mont Auxois, aussi orthographié Mont Rhéa. 

Alésia, c'est Salins

Dans ce dépliant édité par la veuve de Pierre Jeandot, sont repris les arguments clés de l'instituteur-érudit salinois en faveur d'une localisation d'Alésia à Salins-les-Bains. On reprend l'histoire et la polémique de la localisation de la bataille d'Alésia. On revient sur les Mandubiens  (et la racine Mand). on détaille la bataille d'Alésia sur le site de Salins. Enfin un tableau comparatif est dressé qui compare les 3 sites (Salins, Alise et Syam) selon 23 facettes ou caractéristiques de détermination.

Cote de classement: 
O-XXXX-01337

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Victoire à Alésia

Long texte de Joël Le Gall d'août 1967 qui affirme qu'il ne peut y avoir aucun doute sur la localisation d'Alésia à Alise-Sainte-Reine. Il évoque les polémiques du 19ème siècle engagées par Quicherat  et Delacroix (que Le Gall prénomme Eugène!...) et reprises dans l'entre-deux-guerres par Georges Colomb et très récemment réactivées avec la découverte d'André Berthier localisant Alésia sur “le plateau de Syam, près de Chaux-des-Crotenay!...”.  Le Gall s'appuie sur les auteurs antiques et les grands contemporains concernés  (Jullian, Carcopino, Harmand...).

Cote de classement: 
J-1967-01293

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le site d’Alésia - II

Deuxième partie du long article publié par Jérôme Carcopino dans la Revue des Deux-Mondes en 1958. Poursuivant la discussion des arguments de Colomb contre Alise-Sainte-Reine, Carcopino revient sur le texte de César et sur les défenses mises en place (contrevallation, circonvallation, fossés,  lilia et autres pièges). L'auteur ne semble pourtant pas très à l'aise quand il lui faut répondre aux questions sur la longueur des lignes de défense, sur la profondeur des fossés ou encore sur quelques trouvailles archéologiques  dont 5 aiguillons pouvant être des stimuli.

Cote de classement: 
J-1958-01244

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Le site d’Alésia - I

Première partie d'un long article de J. Carcopino paru en 1958 dans la Revue des Deux-Mondes. Dans cette première partie, Carcopino s'attaque à la thèse d'Alaise défendue très tôt par Quicherat et reprise au 20ème siècle par Georges Colomb. Il avance d'abord l'argumentation de la toponymie qui ne peut en tout état de cause différencier Alaise d'Alise (à noter que Carcopino avance ici l'idée d'une migration des Celtes de Franche-Comté vers la Bourgogne).

Cote de classement: 
J-1958-01243

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia en Sorbonne

Le R.P. André Noché commente et critique, en 1968, la thèse de Jacques Harmand sur Alésia - Alise Sainte Reine soutenue en Sorbonne et éditée en 1967 chez Picard. D'emblée, il note positivement qu'Harmand a laissé de côté toutes les autres localisations et la très grande majorité des objections faites au site officiel. Le texte reprend alors différents points de l'ouvrage d'Harmand apportant ici ou là quelques petits éléments de contradiction.

Cote de classement: 
J-1968-01239

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Où donc se trouvait Alésia?

Le magazine “L'Histoire pour tous” publie en 1966 un article posthume de Benjamin Guittoneau (dit Ben), caricaturiste et pamphlétaire français. L'originalité de l'article de Ben réside dans la tentative de constitution d'un “portrait-robot” du site d'Alésia d'après le texte de César (Etait-il ou non au courant de la démarche d'André Berthier? Les annotations de ce dernier sous forme de numéros sont difficiles à interpréter). Ben détaille en effet et de façon minutieuse un certain nombre d'éléments de détermination du site d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1966-01228

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Vercingétorix et Alésia

Article publié en 1997 par l'abbé André Wartelle. Après avoir rappelé la succesion des évènements de l'année -52, il évoque l'itinéraire de retraite de César pour rejoindre la Province et présente la démarche d'André Berthier (portrait-robot) qui permet de localiser de façon très probable Alésia à Chaux-des-Crotenay. Les investigations faites sur le terrain confirment largement cette dernière hypothèse. Dans un long développement, il montre que les “alisiens” s'évertuent à nier tous les arguments mis en avant par les contestataires (de Quicherat à Berthier)...

Cote de classement: 
J-1997-01221

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Un nouveau site pour Alésia

Jean-Yves Guillaumin publie dès 1974 un texte dans les Annales Latini Montium Arvernor (Université de Clermont-Ferrand) qui évoque la découverte d'André Berthier relative à la localisation d'Alésia à Chaux-des-Crotenay. Le futur président de l'association A.L.E.S.I.A. (en 1980) insiste sur la nécessité de reprendre la recherche sur Alésia en privilégiant l'étude systématique des textes des historiens anciens. Il s'appuie notamment sur le travail exemplaire de ce point de vue de René Potier.

Cote de classement: 
J-1974-01216

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia, c’est Alise-Sainte-Reine

Pour Gilbert Charles-Picard, rien ne justifie les thèses franc-comtoises sur la localisation d'Alésia. Ce spécialiste des civilisations carthaginoise et romaine revient d'abord sur le texte des Commentaires et sur l'itinéraire de fuite de César. Il décrit l'épisode de la bataille préliminaire de cavalerie (que l'auteur ne peut pas situer!...) et le repli de Vercingétorix sur Alésia et tente de démontrer que cette place ne pouvait pas être en Séquanie.

Cote de classement: 
J-1984-01213

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia, encore et toujours… (Le forum des lecteurs)

Thierry Secrétan réagit dans le Forum des Lecteurs de l'Histoire à l'article publié précédemment (N°260) par Maurice Sartre sur les fouilles à Alise-Sainte-Reine. Secrétan souligne le fait que les armes et monnaies trouvées récemment à Alise par Michel Reddé ne sont pas celles des celtes accourus au secours de Vercingétorix, ce qui contredit la thèse développée depuis 150 ans. Il revient aussi sur la surprenante évocation par Carcopino de l'existence des Séquanes de l'Ouest.

Cote de classement: 
J-2002-01209

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Mont Réa