Alesia jurassienne : pourquoi interdire les fouilles de Syam?

Origine du document:

Lieu de conservation:

Type de document:

Cote de classement: 
J-1975-00243

Auteur personne physique:

Auteur collectivité:

Classeur: 
1
Boîte: 
4

Langue:

Date: 
30/12/1975
Pagination: 
1 p.
Année de production: 
1975

Titre Revue Périodique:

Note: 

Jean Yves Guillaumin met en cause dans cet article l'archéologie officielle française qui n'autorise pas André Berthier à procéder aux fouilles indispensables pour confirmer ou infirmer son hypothèse de localisation d'Alésia sur le site de Syam - Chaux-des-Crotenay (un site considéré comme “archéologiquement nul”). Il pointe la différence de traitement accordée par opposition au site officiel  d'Alise-Sainte-Reine alors que les textes antiques démontrent les incohérences de la localisation d'Alésia à Alise.

L'auteur évoque la thèse de Mme Vve Richenet-Bayard localisant Alésia en Auvergne à la fin du 19ème siècle  : pour M. Guillaumin, le caractère saugrenu de cette thèse ne devrait pas empêcher la réalisation de fouilles sur le site en question.

Descripteurs archéologiques:

Descripteurs méthodologiques:


Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.