Gergovie

Lieu d'une bataille opposant les Arvernes et autres peuples gaulois rassemblés sous la conduite de Vercingétorix aux légions romaines de Jules César en 52 av. J.C.. La localisation de cette bataille a fait débat (Merdogne ou Côtes de Clermont).

Cartes tirées de l'ouvrage “Alésia” de Berthier et Wartelle (1990)

Cartes tirées de l'ouvrage d'André Berthier et André Wartelle (1990) avec l'illustration cartographique d'une part de la Guerre des Gaules (de -58 à -53), d'autre part d'épisode Alésia en -52 avec les options stratégiques et tactiques de César et de Vercingétorix et la localisation de la bataille à Crotenay (bataille préliminaire) et Crans - Chaux-des-Crotenay (siège et bataille finale d'Alésia).

Cote de classement: 
G-1990-01634

159 - Les deux Alésia

Texte dense de l'Abbé Guy Villette d'avril 1983 (bulletin 159) qui évoque l'incessante contestation sur la localisation d'Alésia depuis les années 1860. Il revient sur les arguments des “alisiens” ou autres défenseurs de la thèse alisienne contrant la contestation avec des références précises à de nombreux auteurs. Il développe une critique de la méthode historique insistant sur la nécessité de s'appuyer sur l'ensemble des sources disponibles et de se méfier des biais de la toponymie.

Cote de classement: 
J-1983-01623

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Dissimulation et aveu chez César autour du combat de cavalerie préliminaire du siège d’Alésia (Bellum Gallicum VII, 66, 2)

S’appuyant sur les travaux déjà anciens de Rambaud (1952) sur le thème de la déformation historique dans les Commentaires de César, Jean-Yves Guillaumin démontre que César ne dit pas la vérité et qu’il écrit son Bellum Gallicum, en tentant de cacher sa faiblesse et celle de son armée en -52, sa retraite vers la Province et l’opération Alésia, en laissant sous-entendre que c’est lui qui mène le jeu tout au long de cet épisode guerrier. 

Cote de classement: 
J-2009-01534

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia: le grand choc

Patrick Seurot fait un rappel synthétique des évènements militaires de la conquête des Gaules par César de 58 à 52 av. J.C.. Il détaille de façon romancée l'épisode final de la bataille d'Alésia (qu'il ne situe pas, mais indique Montbard comme lieu de la bataille préliminaire de cavalerie).

Cote de classement: 
J-2002-01531

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Alésia: la bataille décisive

Dossier “La vérité sur les gaulois” publié comme numéro Hors-Série N°78 du Nouvel Observateur en juillet-août 2011. L'article d'Alain Deyber rappelle les données essentielles de la bataille d'Alésia. Il évoque la tactique dite “du marteau et de l'enclume” choisie par Vercingétorix avec d'une part une position fortement tenue par le chef gaulois et imprenable de vive force et d'autre part une armée de manoeuvre opérant à l'extérieur.

Cote de classement: 
J-2011-01518

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Ave Caesar : la bataille de Gergovie n’a pas eu lieu

André Peyrin, dans cet article de La Montagne de mars 1988, reprend l'historique de la controverse sur la localisation de Gergovie. D'abord imposés par Napoléon III comme site officiel, le village de Merdogne et son plateau ont été très vite contestés. En 1932, puis en 1945, les regards se tournent vers un autre site, celui des Côtes de Clermont. Paul Eychart, après 30 années de fouilles méthodiques, publie en 1987 un ouvrage complet sur le site des Côtes de Clermont.

Cote de classement: 
J-1988-01372

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Gergovie ou la preuve par trois : toponymie, topographie, archéologie

Cet article du journal La Montagne du 24 avril 1988 reprend la question de la localisation de la bataille de Gergovie. Il présente les arguments de deux défenseurs de la thèse officielle et donc du site de Merdogne (baptisé Gergovie par Napoléon III). Pour ces deux personnes, si on se fonde sur la seule exégèse du texte latin, la plupart des escarpements situés dans un rayon de 100 km autour de Clermont-Ferrand pourraient être de potentielles Gergovie. Les 600 monnaies trouvées sur Merdogne et datant de la Guerre des Gaules constituent pour eux un argument imparable.

Cote de classement: 
J-1988-01368

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Ce que nous savons aujourd’hui sur la guerre des Gaules. Le soleil de Gergovie (1)

Anne-Marie Romero, fait le point dans cet article du Figaro d'août 1989, sur la question de la localisation de Gergovie. Elle revient sur la décision arbitraire de Napoléon III, décrétant le 11 janvier 1865, de rebaptiser le village de Merdogne en Gergovie. En dépit des fouilles faites à Merdogne, c'est un autre site (Les Côtes de Clermont) qui semble désormais être tenu comme la vraie Gergovie, suite aux travaux de Paul Eychart (même si d'autres thèses sont proposées). Il y a urgence à procéder à des fouilles sur le site des Côtes de Clermont. 

Cote de classement: 
J-1989-01367

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Gergovie 1985

Texte dactylographié de Paul Eychart sur Gergovie (1985). L'auteur démontre que la localisation officielle de Gergovie à Merdogne ne peut pas être accepté alors que l'archéologie des Côtes de Clermont prouve que ce dernier lieu est bien l'antique Gergovie. Eychart présente les trouvailles archéologiques sur les Côtes de Clermont (différentes époques, du néolithique au gallo-romain). Il détaille les fortifications et notamment le camp romain de Chanturgue. Enfin il décrit la bataille dans le cadre des Côtes de Clermont.

Cote de classement: 
L-1985-01246

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Où donc se trouvait Alésia?

Le magazine “L'Histoire pour tous” publie en 1966 un article posthume de Benjamin Guittoneau (dit Ben), caricaturiste et pamphlétaire français. L'originalité de l'article de Ben réside dans la tentative de constitution d'un “portrait-robot” du site d'Alésia d'après le texte de César (Etait-il ou non au courant de la démarche d'André Berthier? Les annotations de ce dernier sous forme de numéros sont difficiles à interpréter). Ben détaille en effet et de façon minutieuse un certain nombre d'éléments de détermination du site d'Alésia.

Cote de classement: 
J-1966-01228

Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.

Pages

Souscrire à Gergovie