Les vestiges au bord de la combe de Crans

Origine du document:

Lieu de conservation:

Type de document:

Cote de classement: 
L-XXXX-03396

Auteur personne physique:

Langue:

Pagination: 
7 p.
Année de production: 
XXXX
Note: 

Note apparemment non diffusée (non datée mais vraisemblablement de 1993 à une ou deux années près), produite de façon manuscrite par André Berthier et retranscrite par sa fille Claire. Elle vise à expliquer les éléments de divergence entre André Berthier et son collaborateur Christophe Méloche à propos des constructions mises au jour aux Étangs de Crans. Berthier démontre que la thèse d'une ferme seigneuriale du XIVème siècle, de la grange médiévale et du four à pain avancée par Méloche (manifestement influencé) n'est pas sérieusement étayée. Sont précisés les éléments déterminants justifiant une datation de l'époque gallo-romaine (possible fanum), notamment les résultats des fouilles. Si des mobiliers médiévaux existent, ils ne représentent que 5% de l'ensemble des mobiliers recueillis sur cette zone (alors qu'ils sont pour l'essentiel du gallo-romain).

Texte fondamental pour comprendre le conflit qui opposera par la suite André Berthier et les responsables de l'archéologie en Franche-Comté et plus généralement les tenants de la thèse d'Alise-Sainte-Reine insistant abusivement sur les résultats négatifs des fouilles de Berthier (“il n'a découvert que du médiéval!...”)

Descripteurs méthodologiques:

Fichier attachéTaille
ajs00000_berthier_vestiges_combe_crans.pdf917.68 Ko