Echange de 2 lettres en mars 1985 entre A. Wartelle et J.B. Colbert de Beaulieu : monnaies d’Alise et varia

Origine du document:

Lieu de conservation:

Type de document:

Cote de classement: 
C-1985-03414

Auteur personne physique:

Classeur: 
3_1_GH
Boîte: 
10

Langue:

Date: 
25/03/1985

Campagnes:

Pagination: 
4 p.
Année de production: 
1985

Destinataire (personne physique):

Note: 

IMPORTANT. Poursuite de l'échange épistolaire soutenu entre André Wartelle et Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu, en mars 1985. Dans ces deux lettres des 25 et 26 mars, les deux érudits reprennent leur échnage de points de vue sur les monnaies d'Alise. Pour Wartelle, le trésor monétaire trouvé à Grésigny est un “hapax tellement monstrueux qu'on ne peut que s'interroger sur sa réalité” et conduit à de nombreuses interrogations. Le numismate lui répond que la récolte de 1865 reste “cohérente”  : il évoque la monnaie de bronze trouvé par lui dans une caisse du Musée des Antiquités Nationales  au nom de Vercingétorix. Le numismate conclut que “les monnaies d'Alise font problème, même si nous ne parvcenons pas à faire le tour des preuves externes de leur découverte... il faut expliquer la présence au pied du Réa de cet ensemble cohérent”.

Dans sa lettre du 25 mars, l'abbé Wartelle évoque les travaux en cours à Chaux-des-Crotenay (malgré les interdictiosn de fouille du CSRA)  mentionnant par ailleurs le fait que les rapports adressés par Berthier à l'administration archéologique n'ont pas été examinés et ont même été momentanément “égarés” (mais vite retrouvés sous la menace d'une enquête administrative). 

Wartelle mentionne aussi l'anecdote dont l'abbé Guy Villette a été le héros. Ayant adressé un pli à Charles-Picard avec un polycopié sur la reddition de Vercingétorix, l'envoi est revenu à l'abbé avec la mention “Refusé”. 

Descripteurs archéologiques:

Descripteurs méthodologiques:

Tags:


Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.