Epilogue numismatique de la question d'Alesia

Origine du document:

Lieu de conservation:

Type de document:

Cote de classement: 
O-1966-02533

Auteur personne physique:

Langue:

Date: 
1966
Lieu de publication: 
Paris
Collation: 
Tiré à part : pp. 321-342
Pagination: 
22 p.
Année de production: 
1966
Titre de collection: 
Mélanges d'archéologie et d'histoire offerts à André Piganiol
Mention d'illustration: 
6 photos
Note: 

Contribution de Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu aux Mélanges offerts en 1966 à André Piganiol. Le numismate tente d'apporter des éléments d'argumentation en faveur de la thèse officielle de la localisation d'Alésia à Alise-Sainte-Reine, sur la base de l'étude des monnaies trouvées sur ce site. Il n'évacue pas pour autant les critiques formulées à l'encontre des pratiques de l'entourage de Napoléon III, dont celles de Léon Fallue ; il y répond avec de solides arguments. Il revient aussi sur la question des prétendues fraudes sur les monnaies gauloises de Grésigny ainsi que sur le statère d'or de Vercingétorix (qui n'a pas été trouvé sur le site d'Alise). L'article se termine par des considérations sur les monnaies de nécessité sur l'oppidum. Colbert de Beaulieu conclut qu'on est bien en présence, à Alise Sainte-Reine, des vestiges d'un évènement guerrier considérable, datant de l'époque gauloise mais à une période de contacts avec l'armée romaine postérieure à la prise de pouvoir par Vercingétorix. Les monnaies ont été trouvées dans un dispositif de fossé entourant un oppidum appelé Alisiia. Mais le numismate prudent indique bien que reste à savoir si l'emplacement d'Alise-Sainte-Reine est ou non celui de l'Alésia des Commentaires.

Descripteurs archéologiques:

Descripteurs militaires:

Descripteurs méthodologiques:

Fichier attachéTaille
ajs_1966_colbert-beaulieu.pdf2.43 Mo