La critique d'Alise-Sainte-Reine par Jules Quicherat

Sous-titre: 
Actes du Colloque : Alésia : Alise-Sainte-Reine ou Chaux-des-Crotenay?

Origine du document:

Lieu de conservation:

Type de document:

Cote de classement: 
O-1998-02242

Auteur personne physique:

Langue:

Date: 
02/1998

Affaire / dossier:

Campagnes:

Lieu de publication: 
Paris
Pagination: 
12 p. (pp. 17-28)
Année de production: 
1998
Note: 

Lors du Colloque du 6 février 1998 à l'Institut Catholique de Paris, André Wartelle présente une communication reprenant les éléments clés de la controverse sur la localisation d'Alésia au cours de la seconde moitié du 19ème siècle. Après avoir rappelé la démarche d'André Berthier en 1962, il reprend un certain nombre de critiques faites au site officiel d'Alise-Sainte-Reine, notamment par Jules Quicherat (1814-1882), Directeur de l'Ecole des Chartes. Dans son étude “L'Alésia rendue à la Franche-Comté”, Quicherat développe une argumentation en deux parties : 1) Alise n'est point Alésia ; 2) Alésia doit être cherchée en Franche-Comté. Wartelle détaille d'abord nombre des objections faites par Quicherat à l'égard d'Alise. Il revient ensuite sur les raisons qui font qu'Alésia ne peut être qu'en Franche-Comté. Wartelle conclut sa communication en s'étonnant que les esprits les plus directement concernés semblent s'être ligués pour combattre la thèse de Berthier et la ridiculiser.

Fichier attachéTaille
ajs_1998_colloque-icp_alesia_2_wartelle.pdf1.29 Mo