Le verrouillage de l’extrémité sud de la plaine de Syam

Origine du document:

Lieu de conservation:

Type de document:

Cote de classement: 
J-2000-03285

Auteur personne physique:

Langue:

Personnes physiques citées:

Campagnes:

Note: 

Article de Jacques Berger paru dans le Bulletin de l'A.L.E.S.I.A. au printemps 2000. Jacques Berger détaille le dispositif romain verrouillant la plaine de Syam dans son extrémité Sud. Il évoque les défenses naturelles que constituent les différentes terrasses alluviales, les divers talus et les deux rivières  (flumen) Saine et Lemme. Il détaille trois points faibles de la zone (avec notamment le risque de jonction des troupes gauloises - assiégés et armée de secours -). A partir de là, il précise comment César a remédié aux trois points faibles, dans le secteur du Chaibatalet, dans la prairie aux bandes parallèles et dans le goulet de la Saine (prairie Sadi-Carnot) en creusant divers fossés aujourd'hui identifiables. Ce verrou du Sud de la plaine de Syam a résisté à tous les assauts des gaulois qui après avoir échoué face aux fortifications de la plaine tentent alors l'escalade des praerupta (César B.G. VII - 86). 

Descripteurs archéologiques:

Descripteurs méthodologiques:


Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.