Lettres de mars 1985 de P. Jal et J. Le Gall au Président de l'assoc. G. Budé : défense d'Alise

Origine du document:

Lieu de conservation:

Type de document:

Cote de classement: 
C-1985-02598

Auteur personne physique:

Classeur: 
M_6+7
Boîte: 
11

Langue:

Date: 
20/03/1985
Collation: 
annotations Berthier
Pagination: 
4 p.
Année de production: 
1985
Note: 

Le Président de l'association Guillaume Budé avait écrit à Joël Le Gall pour lui demander d'apporter des arguments face aux détracteurs de la thèse alisenne (lettre transmise par Paul Jal). Dans une longue lettre de 3 pages, tentant de répondre aux critiques formulées, Le Gall évoque successivement les points suivants : 

  • les trous de loup et les cippes découverts par les fouilleurs de Napoléon III : Le Gall reconnaît des erreurs de localisation et qu'aucune trace des fossés des cippes n'a été reconnue ; 
  • l'absence de relevés de surface avant les fouilles ;
  • les débits mensuels de l'Oze et l'Ozerain : “nous ne les connaissons pas” (!...) ;
  • l'attaque de Vercassivellaunos : pour Le Gall, l'hypothèse Harmand est inadmissible ;
  • la numismatique : les documents de Napoléon III ne donnent pas l'emplacement de la découverte des monnaies ;
  • la bataille préliminaire de cavalerie : pour Le Gall, l'emplacement “est et restera toujours inconnu” (!...) ;
  • les tracés de la contrevallation au pied des Montagnes de Bussy et Flavigny... correspondent aux préoccupations qui s'imposaient à l'époque” (!...).

Alise-Sainte-Reine reste quand-même l'Alésia de César car, selon Le Gall, un article de Richard Adam a fait une critique solide de la thèse d'André Berthier...

Descripteurs archéologiques:

Descripteurs historiques:

Personnes morales citées:

Destinataire (personne morale):


Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.