Le Pont d’Enfer sur la Saine... une re-découverte et une énigme

Origine du document:

Lieu de conservation:

Type de document:

Cote de classement: 
J-2018-04475

Auteur personne physique:

Langue:

Date: 
04/2018
Pagination: 
10 p.
Année de production: 
2018

Titre Revue Périodique:

Mention d'illustration: 
30 photos et illustrations
Numéro périodique: 
12
Références pages de la source: 
pp. 29-38
Note: 
Les passages entre l’éperon barré naturel de Chaux-des-Crotenay et les plateaux voisins à l’est et à l’ouest sont rares et difficiles et se font par quelques gués et ponts sur chacune des deux rivières Saine et Lemme se comptant sur les doigts d'une main. À l’est, de côté de la Saine, depuis la chute et le défilé de la Langouette jusqu’au débouché de la rivière au Pré grillet et en plaine de Syam, la rivière s’écoule, torrentueuse, s’enfonçant sur plus de 200 m de profondeur et ne laissant pratiquement aucun passage naturel ni longitudinal ni transversal. Les vestiges d’un pont ancien attestent d’un franchissement rendant possible un itinéraire allant de Cornu à Crans et à La Perrena. Ce “Pont d’Enfer” qui porte bien son nom au cœur d’une topographie impressionnante est aujourd’hui oublié bien qu’il soit signalé sur la carte du XVIème siècle de la Baronnie de la Chaux. Jean Michel, assisté de Michel Rossier et Serge Lintanff rend compte de recherches en archives et de récentes reconnaissances de terrain permettant de re-découvrir le pont et de valider l’hypothèse d’itinéraires anciens utilisant ce franchissement.
 

Descripteurs archéologiques:

Descripteurs topographiques:

Personnes morales citées:


Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.