158x - Les monnaies d'Alise-Sainte-Reine - Correspondance entre G. Villette et J.B. Colbert de Beaulieu

Sous-titre: 
En marge de la toponymie - annexe

Origine du document:

Lieu de conservation:

Type de document:

Cote de classement: 
J-1983-01996

Auteur personne physique:

Classeur: 
H_63_71
Boîte: 
11

Langue:

Date: 
13/03/1983
Pagination: 
23 p.
Année de production: 
1983

Titre Revue Périodique:

Numéro périodique: 
158
Note: 

Dans une annexe (datée : 13 mars 1983) à son bulletin 158, Guy Villette publie son échange de correspondances avec l'éminent numismate Jean-Baptiste Colbert de Beaulieu relatif aux monnaies découvertes à Alise-Sainte-Reine. L'échange, très soutenu entre 2 érudits, se développe du 28 octobre 1982 au 10 février 1983 (7 lettres de Villette et 6 lettres de Colbert de Beaulieu). L'échange commence par une interrogation de Guy Villette sollicitant le numismate sur les monnaies prétendument mandubiennes découvertes par Pernet, mentionnées comme telles dans le thèse d'Harmand mais désormais contestées (cf. Colbert de Beaulieu). De ce point de départ, l'échange en vient à discuter de la pertinence du site d'Alise comme possible Alésia au regard des questions de numismatique. Les 62 monnaies d'Epasnactos trouvées à Alise sont alors vivement discutées (“Epasnactos n'a eu affaire qu'à l'Alésia des Eduens” et “les premières monnaies d'Epasnactos sont de - 51”). Colbert de Beaulieu évoque à l'occasion ses relations avec divers auteurs ou défenseurs de points de vue opposés à Alise (Jeandot, Potier...). De son côté, Guy Villette tente de démontrer que le texte de César comme les autres textes antiques ne sont pas “flous”; il développe aussi plusieurs arguments toponymiques utiles. En fin d'échange, Colbert de Beaulieu reconnaît que Villette a le site conforme aux données de César (Chaux-des-Crotenay) , que lui (le numismate) a des monnaies conformes à une bataille  entre romains et gaulois en -52, mais il admet accepter l'idée que l'Alésia de César puisse être à  100 ou 200 km d'Alise et qu'un siège ait pu avoir lieu en -52 à Alise après celui décrit dans le Bellum Gallicum (Romains alliés à Epasnactos règlant leurs compte à des Eduens insatisfaits).

Document dense, exceptionnel et rare, qui montre les incertitudes croissantes du numismate face aux questionnements de son partenaire toponymiste et philologue qui vient du reste de visiter le site de Chaux-des-Crotenay.


Pièces-jointes: 
L'accès au fichier associé à cette notice est réservé aux utilisateurs connectés.